• école locale à SG,  juste pour rire,  la miss

    Les aventures des NAC* – épisode II

    Je vous avais promis des nouvelles de la petite colonie de vers à farine d’Heidi…   Donc depuis le dernier billet il y a quasi 2 semaines, que c’est-il passé?   Bin du point des mues pas grand chose jusqu’à samedi 31 janvier.   On est vite rentré dans une routine de changement de litière/nourriture… de vérifier que tout va bien, de les compter et les re-compter…   Ouais… j’ai dit ON… apparemment ces bestioles on s’y attache à force de s’en occuper! Bon je les prends pas entre les doigts ou dans le creux de ma main comme Heidi… mais je vérifie au moins aussi souvent qu’elle si tout…

  • école locale à SG,  la miss,  S'pore en culotte courte,  Singapour,  singapour pratique

    La pression en école locale

    La question est récurrente, c’est quasi la première inquiétude exprimée par les parents qui font le choix de mettre leurs enfants en école locale.     Le problème est réel:  au point que le MOE a décidé depuis l’année dernière de ne plus publier les noms des meilleurs résultats au PSLE*  pour tenter de dissuader la poursuite de l’école idéale – vu qu’il est maintenant impossible de savoir avec des données fiables quelles écoles regroupent le plus grand nombre de top scorers     – le grand drame de la non-publication des noms:  New Moon a du changer son concept de pub… –   Mais sérieusement un échec scolaire,  …

  • culture shock,  école locale à SG,  S'pore en culotte courte,  Singapour,  singapour pratique,  so singaporean

    Entrer en école locale

    L’école locale c’est parfois un peu compliqué à comprendre…     Entre les horaires journaliers ( horaires continus en demi-journée), les rythmes scolaires radicalement différents ( l’année scolaire est de janvier à décembre),  c’est un peu le choc des cultures quand on s’y intéresse de plus près. On entend parler de la sévérité des règles, de la taille des classes, de la pression immense à laquelle sont soumis les enfants.  On écoute nos connaissances singapouriennes nous parler des bonnes écoles, du parcours de combattant que c’est d’y rentrer, et on se  laisse facilement prendre au jeu d’une image d’école super compétitive, surchargée qui moule les enfants dans cette capacité parfois…

Share