• autistiquement votre,  juste pour rire

    Le ridicule ne tue pas, mais des fois…

    Il fait un bon billet de blog. Dans la série mieux vaut en rire, la mère meri présente…     Parce qu’il faut un peu d’humour en ce vendredi lundi !  ( J’atteins gentiment les 48 heures de migraine-quasi-continue, donc soyons honnête, un billet plus sérieux j’en suis incapable. Même si je l’avais voulu! D’ailleurs si je l’ai écrit vendredi, j’ai du attendre lundi pour le relire correctement) C’est arrivé il y a pas longtemps, et j’ai presque pas besoin de romantiser l’histoire. Je vous jure, ça c’est passé -presque- exactement comme ça!   Je vous avais déjà avoué que des fois je faillis lamentablement quand il s’agit d’appliquer le…

  • autistiquement votre,  expatriation,  touriste en suisse

    Ça sent les vacances, hein?

    Plus de billet depuis 12  13 jours…       C’est généralement le signe que je suis au fond du lit, ou tellement en train de courir que je me pose pas pour écrire ( ou que les rares moments où je me pose il y a un orage donc que c’est pas le moment d’écrire pour éviter de perdre le texte quand les plombs pètent inévitablement) Sauf à l’aube de juin ou en novembre/ décembre… dans ce cas-là c’est plus pragmatiquement l’effet grandes vacances et le fait que vous écrire un billet sur les quelques centimètres carrés du téléphone, ça lasse vite 😅   Depuis lundi Heidi et moi…

  • autistiquement votre,  meri-philosophe

    Les écrans et nous et nous et nous

    Je sentais qu’avec ce billet je vais pas me faire que des amies, raison pour laquelle il prend la poussière depuis longtemps dans les brouillons.       Il a été adapté/completé d’une intervention sur Singapour Nanas sur un de ces fameux sujets qui fachent: mais combien de temps laissez-vous accès aux tablettes et autres électroniques à vos enfants? A noter que je vous donne le résultat final, d’une logique en évolution tranquille depuis des années…         Je vais certainement passer pour une extra-terrestre ( mais peut-être en soulager certaines)  mais ici les règles vis à vis de l’électronique ne sont pas du tout vis à vis…

  • autistiquement votre,  meri-philosophe,  Nerd un jour

    Les fonctions exécutives…

    Je vous l’avais dit dans les billets de début avril…     Dès que je me lâche à parler autisme, j’ai tellement de trucs que je meurs d’envie de partager avec vous, que j’en perds mon latin, mon français, toute chance de m’exprimer compréhensiblement par oral et que je reste telle une vache qui regarde passer les trains devant ma page de brouillon espérant enfin qu’enfin tout s’éclaire et que je puisse enfin commencer à bosser. Ah bin du coup, et si on commençait par un sujets passionnant: les fonctions exécutives.     Disclaimer de rigueur:  comme on dit souvent, quand tu as rencontré un autiste, tu as rencontré un…

  • autistiquement votre

    Il faut savoir admettre quand on a tort…

    Bon en fait, je retire ce que j’ai dit l’autre jour…     Je m’arrache les cheveux à essayer d’adapter les vieux textes…   je ne sais pas combien je vais réussir à en utiliser au final. En les relisant avec le recul, surtout en prenant les plus anciens,  je me rends compte de l’abysse qui sépare la personne qui les a écrit de la personne qui scribouille aujourd’hui ici. Je comprends mieux à quel point ceux-elles qui ne me parlent qu’épisodiquement peuvent se sentir complètement projetés en orbite sans anesthésie à écouter la différence entre mon discours d’année en année. Quand je dis que j’ai profité de me faire…

  • autistiquement votre,  meri-philosophe

    C’est la journée mondiale de l’autisme

    Du coup je me suis dit que c’était le bon moment pour faire ce fameux coming out que je vous avais teasé il y a quelques semaines     Au moment où je tape cet avertissement, il y a très précisement 39 mots au compteur, mais je me sens déjà obligée de vous prévenir que c’est parti pour être un sacré pavé.   C’est une histoire longue et tarabiscotée, qui se déroule depuis plusieurs années en parallèle de ce qui est écrit en public ici. C’est une histoire qui dépend en grande partie du fait que je vis ma vie d’expat’ dans une autre culture que la mienne et que…

Share