ginger cat BB8 looking at the xmas tree
autistiquement votre,  bla bla quotidien,  Les choiseaux,  meri-philosophe

Le point de situation du jour #4

Share

Petit coucou en direct de mon canapé, alors que tout le monde dort et que je sirote mon café…

Oups donnez-moi 2 secondes, ma tasse de café est vide, il faut que je recharge!

Pis tant qu’à faire que je mette un peu de musique en route, pis que je m’arrête 2 secondes pour photographier un des chats qui dort à côté de moi ( qui depuis me fait la gueule et s’est retourné contre le bras du canapé pour dormir) pis que je vérifie le taux de change entre la livre sterling et le dollar singapour…



Je vous avais déjà dit qu’un des effets secondaires de 2020 c’était que le fond d’état d’urgence et de chaos avait pas amélioré du tout mes tendances TDAH?

Et non je n’utilise pas le mot à la légère… ça me demande un effort considérable pour terminer une tâche, parce que je vais partir en tangente un nombre de fois impressionnant… si je me laisse faire, je papillonne d’une tâche à l’autre, sans jamais en finir aucune.

Tiens d’ailleurs là, je viens de réaliser que le séchoir a fini de tourner et je vais de nouveau poser l’écran pour aller gérer ça. Tiens ma bouteille d’eau est vide… wouahhh mon tas de linge propre sur la planche à repasser tient assez littéralement de la montagne de linge…

Ah le chat qui me tournait le dos vient de se barrer apparemment je suis pas assez calme pour elle, donc elle a décidé d’aller dormir ailleurs!

little snowmen made of eggs and carrots on a plate
Un des trucs les plus pinterest du souper de Noël avec les amies… je l’ai immortalisé version trop trop le truc qu’il faudra admettre que je ne ferai jamais


Bref, je disais… bin rien du tout en fait, j’avais toujours pas réussi à choisir lequel des trucs qui tournent en parallèle dans ma tête méritait l’ouverture du billet…

Quoi de neuf côté choiseaux?

Bagheera a une conjonctivite… ça tombe bien il me restait des gouttes en stock, donc je traite sans avoir à le montrer au vétérinaire.

Au chapitre Nalounette & Marichat, petit coup de frein après une presque-confrontation l’autre jour…

Elles se sont retrouvées trop proches l’une de l’autre… un coup de patte est parti, et c’était la foire aux postures d’intimidations les plus vocales possibles.

Le truc génial de ce face à face c’est que Bagheera est venu jouer l’arbitre, et a bien aidé à désamorcer l’ambiance. Je m’explique: ni Nalounette ni Marichat ne sont forcément super à l’aise avec les côtés je suis un gangsta, je sais moi comment elle marche la vraie vie de Bagheera… en gros elles n’osent jamais le faire schmir…

Là alors qu’elles étaient collées nez à nez à s’intimider vocalement, il a débarqué relax d’une démarche bien chaloupée et s’est assis entre elles ( enfin du coup techniquement, ils formaient un espèce de triangle à équidistance)

Et ça les a bien calmées les deux, parce qu’éviter de courroucer Bagheera c’était plus important que de se faire la peau!

lovebird preening the tail feather of an indian ringneck, with a xmas tree in the background
Le plus proche que les plumées acceptent de s’approcher du sapin de Noël…


C’est Blue qui a essayé de me mordre l’autre matin pendant la promenade…

Tu comprends, le camion-poubelle, il vidait les poubelles du condo, et d’abord c’est génial à regarder, donc on ne bouge pas tant qu’il n’a pas fini!

Alors là tu es partagée entre te maudire parce que quelle idée saugrenue tu as eu d’encourager la curiosité de Blue pour gérer sa peur la première fois qu’on s’est retrouvé par accident à côté du camion-poubelle…

Et complètement fondre, parce qu’elle a le même enthousiasme enfantin et intense que je sais pas moi Heidi-haute-comme-3-pommes ou tonton-à-vélo-quand-il-était-petit

Et que même si tu râles, que le chien lève assez littéralement les yeux au ciel parce que d’abord c’est pas juste on l’enquiquine toujours quand il doit encore juste sniffer un truc, alors que bam quand c’est un camion-poubelle ou un autre oiseau d’un seul coup on s’arrête 2 minutes sans sourciller, il y a comme deux poids deux mesures… c’est la grosse bouffée de nostalgie d’un temps déjà derrière moi, et la fascination qui me reste toujours pour la capacité d’un enfant de s’émerveiller face à des trucs que nous adultes on a cessé de trouver magique depuis longtemps.

Hubby from the back with the 3 birds on him
Enfin là comme Superchéri est encore en mode vacances, les promenades au parc c’est plutôt version tous sur papa! Nooon il est à moi, non c’est mon tour d’aller sur cette épaule-ci…


C’est un ou deux billets bilans à tirer de 2020 qui sont dans les brouillons…

Je ne vous promets rien… est-ce qu’ils sortiront ou serviront juste de brouillon pour expliciter certaines de mes pensées… aucune idée pour le moment!

Mais c’est vrai que j’ai lu le billet d’une autre blogueuse sur sa liste de trucs positifs malgré tout en 2020, et je suis assez tentée de faire ma version…

M’enfin un des trucs que j’ai beaucoup travaillé à expliciter en 2020, outre la capacité infinie de mon cerveau de sauter du coq à l’âne… c’est sa tendance à être allergique aux demandes.

Dans un monde idéal, ce serait un autre billet aussi, et pas un petit paragraphe au milieu d’un billet majoritairement choiseaux, m’enfin… les demandes auxquelles je suis le plus allergique c’est celles que je me fixe… donc si je vous dis que je vous fais un billet – comme vous avez pu le constater quasi chaque fois que je vous promets une suite/ un sujet en particulier AVANT de l’avoir écrit – c’est un moyen assez efficace pour s’assurer que vous n’en verrez jamais la couleur…

Donc non, je vous promets rien… on verra si ça accepte de sortir lors des prochains moments passés à écrire et ma foi si c’est trop de pression, je me contenterai comme souvent dans ce cas de revenir à une valeur sûre: les instants choiseaux.

Nan mais sérieux, le temps que j’écrive ça, j’ai eu le temps de remarquer que Patchi avait abimé une de ses canines ( il a du en péter le bout en glissant la dernière fois qu’il courait comme un dératé à travers l’appartement tout mouillé…) et que ça avait causé une plaie dans la babine inférieure…

Sinon quoi d’autres?

Ma capacité apparemment sans fin ces temps à regarder des documentaires glauques… true crime, catastrophes naturelles…

Mais, au même titre que je suis incapable de regarder un film d’action ou d’horreur avec une momie ( alors que plein d’autres c’est ok) j’évite religieusement ceux qui ont des animaux comme héros malgré eux, ou des images de souffrance animale.

Je suis incapable de regarder les retrospectives 2020… janvier et les feux d’Australie sont un obstacle infranchissable…

J’ai pas pu regarder non plus le docu-manifeste de Sir David Attenborough…

side by side picture of a ginger cat and a tuxedo one on the left the ginger is a small kitten on the right hes fully grown and larger than the tuxedo
Juste pour le fun… l’autre jour je me suis amusée à faire BB-8 petit vs. maintenant. Cuddles a été assez gentille pour me servir de référence…


C’est encore…

Les mainates religieux qui passent dans le condo tôt le matin et au coucher du soleil, qui ont changé de chant… en ce moment le meilleur moyen de les décrire c’est ” bruit de porte qui grince”

Je me disais que ces temps ils ne passaient plus, avant de me rendre compte à en voir un chanter de bon matin, un de ces matins ousque Patchi insistait pour sortir trop tôt, que non, en fait, ils avaient juste changé leurs chants…


Et puis

Ma montagne de linge à plier signalée en début de billet qui s’est réduite considérablement, la magie des billets qui s’écrivent au fil des anecdotes sur plusieurs semaines…

Je m’y suis mis hier avec l’aide des choiseaux… si si j’ai même des preuves photographiques.

Il y a les chaussettes de Heidi qui étaient trop fascinantes et sont envolées en balade un peu partout dans le salon avant d’être laissées tombées comme des vieilles chaussettes quand “on” s’est rendu compte que maman ne nous courait pas après en faisant un scandale pour qu’on rende le truc qu’on a piqué….

Il y a la concurrence acharnée pour savoir qui arrivera à détruire le cordon du dernier pull à capuche en date de Superchéri… celui qu’il a acheté pour le jour hypothétique où il en aura besoin ( contrairement à Heidi qui a régulièrement froid et donc porte les siens…)

Pour l’instant le cordon résiste encore… mais pour combien de temps?

Il y a les tentatives d’intimidation quand tu essaies de rajouter un vêtement nouvellement plié sur une pile en cours de montage…. parce que d’abord elle veut jouer avec ce slip et que tu l’énerves à vouloir en rajouter un autre dessus…

Et puis il y la constation que quand tu n’as ni chien ni chat pour se coucher négligemment sur ton linge fraichement plié histoire de remettre des poils dessus, bam, tu as les plumées qui volent à la rescousse et qui s’installent pour se faire les plumes et charger en kératine l’habit à la place!






Bon bin mon café est vide, Patchi insiste que je dois le sortir et faut que je vide mon lave-vaisselle…



donc je vous dis à la prochaine, toujours aucune idée de si celui-ci ce sera le dernier billet de l’année…


vu la date c’est probable, m’enfin je pensais déjà ça de celui d’hier….


black and white cat yawning while lying on his back on the bed
Chuuuut j’essaie de dormir moi! ~Felix




Je vous souhaite une belle journée!



Et à tout bientôt!



p.s. de milieu d’après-midi, parce que ça méritait d’être raconté illico! C’est la java, la fête, une folle soirée de célébration qui nous attend… Au rendez-vous orthodontiste du jour, je n’ai pas eu besoin de montrer les dents… vu que le truc le choix de la miss et de l’orthodontiste a payé et qu’on corrigeait pendant cette première étape est corrigé!!!!!!!

Le dispositif de torture L’appareil a été enlevé, et comme on a gagné du temps par rapport au planning prévu, du coup Heidi a jusqu’à 2 mois de repos pour se retaper avant d’attaquer la suite!

Share
Share