grey parrot on screen of laptop while working on this very post
bla bla quotidien,  Les choiseaux

Les brèves pas brèves #19

Share

Tchô la compagnie!

Comment ça va? Non vraiment, comment ça va? Parce qu’à suivre de loin l’actualité, c’est pas vraiment réjouissant…

On a une lueur d’espoir depuis le résultat des élections américaines… mais ça ne veut pas dire qu’on a fini d’avaler des couleuvres. Il n’y a qu’à voir le magnifique déni de l’orange en chef.

Cette vague-ci du covid me donne le blues…

Alors que la première vague avait amené une solidarité qui réchauffait le coeur. Cette fois à vous regarder de loin, c’est un peu l’impression du chacun pour soi, de la déconnexion entre le quotidien des uns et des autres.

Comme si finalement tout le monde – sauf les personnes qui se savent à risque et le personnel de santé – à la suite de la première vague qui pour beaucoup n’a pas été vécue comme LA catastrophe sanitaire annoncée, avait un peu décidé qu’on fait pas d’omelette sans casser des oeufs, et que ma foi, il fallait vivre dans le déni, en suivant éventuellement les théories du complot du moment, en s’indignant par exemple d’un article déformé sur une étude sortie aux USA, mais que le retour au confinement est pour beaucoup à la fois une mauvaise surprise, un truc qui ne fait que monter la colère envers les gouvernements respectifs…

Et plus du tout l’élan populaire ( pour le meilleur et pour le pire) de la première fois. Je ne sais pas si j’arrive à bien l’exprimer… trop de trucs se bousculent en parallèle dans ma tête.

Mais cette vague-ci c’est un peu le pire de la première vague sans en avoir le beau. C’est le documenteur dont tout le monde parle, et les copines qui le prenne au sérieux… donc que tu les mets en sourdine sur les réseaux sociaux, histoire de ne pas t’énerver gratuitement contre elles.

Les anti-masques, les anti-sciences, les anti-vaxx, les théories du complot, le relent de racisme et de suprématie blanche qui ont été entendu via les scientifiques et les gouvernements d’occident alors qu’Africains et Asiatiques gèrent mieux qu’eux.

La nonchalance avec laquelle on parle de morts, qui est paradoxalement plus salement cynique en occident que dans des pays où on se bat toujours plus contre plein d’autres causes de décès.

Comme si le fait de savoir qu’on a des soins intensifs en suffisance, ou du moins avoir cette impression et ne pas imaginer un seul instant qu’on fasse partie des personnes pas soignées rendait arrogant…

OUI ça me fait monter la grosse colère…


Marichat ( white/ ginger cat) purring on hubby's shoulder all claws in
Mon humain il me comprend et on se fait des calins, il râle même pas que je lui bave dessus! ~ Marichat


Côté Covid ici…

Alors qu’on voit les chiffres d’une partie du reste du monde flamber, Singapour a essentiellement étouffé sa seconde vague, on a quelques cas épars par jour, et depuis presque 3 semaines tous ces nouveaux cas sont des cas importés donc de personnes déjà en quarantaine obligatoire.

Bref, mentalement on en est aussi de retour a notre mois de mars à nous ( en espérant que la complaisance au vu du peu de cas ne nous retombe pas à nouveau dessus) quand l’Europe avait confiné en catastrophe… à regarder de loin, un peu éberlués, incrédules, et espérer que les choses ne se dégradent pas trop.

Ils relâchent nos restrictions au compte-goutte: dans la sphère privée, on en est toujours à 5 personnes maximum. On laisse toujours notre identité dans le moindre bâtiment/ commerce dans lequel on rentre.

Et vu que les cas re-flambent ( toute proportion gardée par rapport à l’Europe et les USA) dans les autres pays du sud-est asiatique et au Japon… les plans sur la comète de réouverture des frontières et de travel bubble un peu partout semblent reculer.

La bulle entre Hong Kong et Singapour démarrera d’ailleurs avec 2 semaines de retard vu qu’eux aussi ont des cas…

Mais on est en sécurité, on est plutôt bien installés dans notre nouveau normal.

L’un dans l’autre quand je vois la colère, l’incompréhension, le yoyo des décisions, l’angoisse et leurs conséquences, je préfère largement l’approche singapourienne.

Côté les bipèdes de la maison…

Vous serez content de savoir que Lovely Nounou est bien arrivée chez elle… Elle a mis presque 3 semaines pour arriver chez elle, entre la quarantaine à Manille et celle dans sa province d’origine! Elle va bien, est dans la phase où elle monte son business et on s’échange régulièrement des photos de nos animaux respectifs…

Heidi me brise le coeur à affronter son traitement orthodontique, c’est exactement le cauchemar que j’avais imaginé que ce serait. Elle est régulièrement alitée tellement elle a mal et quand ça se calme, généralement ça tombe bien, c’est le moment de retourner faire un ajustement.

Ça va être long…

( Vous me sentez pleurer de désespoir? )

Superchéri a été déménager son bureau, je veux dire ce truc auquel il allait quand on vivait encore pré-Covid et qu’il ne bossait pas depuis la maison à 100%

Ceci dit, il reste plusieurs mois avant que le nouveau bâtiment ( les travaux ont pris un peu de retard, c’était un foyer covid leur chantier) soit effectivement investi, donc c’est pas encore demain la veille qu’il fera autre chose que du work from home.

Seule ombre au tableau ces temps-ci il y a pas mal de travaux de rénovation dans l’immeuble… donc il commence assez souvent des conf’ calls avec un navré, j’ai des voisins qui y sont au marteau-piqueur…

Et puis sinon, au niveau personnel, on a 2 amis proches qui ont chacun perdu leur maman ces dernières semaines. Et même si moins de distance n’aurait pas changé grand chose dans nos capacités de support concret, ça met en exergue notre sentiment d’impuissance et de faillir à nos amis.

grey parakeet eating jackfruit on a hand outside
“Bin c’était une très bonne idée cette marche dominicale, les fruits sont excellents ce matin!” ~ Bazinga


Bref, quant à moi….

Bin je peux aller changer les verres de mes nouvelles lunettes d’après l’ophtalmologue, mais sinon toujours aucun souci à avoir sur les trucs qu’on surveille ( comme ma cataracte).

Par contre, mon asthme est actif, du coup après 6 semaines à gérer avec les anciennes prescriptions, petit tour il y a un mois chez le médecin pour changer les prescriptions.

Je vous laisse imaginer la tronche du médecin quand il a essayé de définir un facteur déclenchant de la crise, qu’il sort sa check-list et me demande si j’ai un nouvel animal à la maison et que je lui parle des choiseaux…

On a changé la puissance du traitement… et on refait le point dans 3 mois.

On prend nos marques à fonctionner seuls deuxième essai…

Par contre je peine à croire que ça ne fait que 7 semaines que Lovely Nounou est partie… ( mais histoire de faire simple, dans le même temps je me dis que ça faisait déjà 6 semaines que je n’avais pas publié de billets de blog quand j’ai commencé à écrire celui-ci! J’adore la dichotomie encore renforcée du passage du temps cette année)

En moyenne, c’est moins chaotique et frustrant que la dernière fois… et j’ai l’impression qu’on reprend mieux nos marques cette fois. Surtout que ça repose moins uniformément sur mes épaules que la dernière fois.

C’est Superchéri qui a repris la nourriture du soir des animaux, et la promenade du soir du chien… Heidi en profite parfois pour l’accompagner, et ils cherchent des pokémon ensemble… si si!

On se partage un peu plus équitablement la charge des repas…

Je vous la place celle-ci, déjà parce qu’on m’a susurré que donner des remerciements stratégiquement placés ça motive les troupes…

Mais aussi parce qu’une des conversations cuisine et repas qu’on a eu, nous a valu un fou-rire monumental. Je m’explique, vu que Superchéri m’a avoué que d’avoir perdu la main ça fait qu’il est un peu dépassé quand quand il essaie de s’y remettre…

Du coup on a un peu dérivé sur un certain robot de cuisine à tout faire… dont une copine avait fait une description hilarante récemment… justement parce qu’elle en avait fait une description hilarante, et non pas parce que c’était un message subliminal de le mettre sur la liste de courses.

( Mouais des fois je me méfie plus facilement des pièges de communication qui nous guette, je sais pas si c’est le fait d’être un vieux couple… attendez on fait nos 20 ans bientôt… ou si c’est que j’ai enfin fini par apprendre la différence entre les situations ou Superchéri et moi on se finit nos phrases et on pense la même chose au même moment, et les fois ou c’est pas le cas!)

Là dessus, on passe à autre chose, et 3 jours plus tard, Superchéri m’appelle dans le bureau en plein dans sa journée de travail.

Il me montre l’email qu’il vient de recevoir, sa boite a apparemment négocié avantageux pour le fameux robot de cuisine!

Dans le genre après les rumeurs que Google et Facebook qui écoutent tes conversations tellement ils te connaissent bien via ce que tu cherches et écris…

Apparemment, la boite de Superchéri doit être devin, c’est la seule explication logique! On ne se reprenait plus de rire. Et non on ne va toujours pas craquer.

3 cats in a bathroom trying to get to a cockroach
Pour un cafard par exemple… Nala est d’accord de partager un moment son BB-8 …


Pis les choiseaux dans tout ça?

Parce que c’est eux la source d’une tonne de nos petits sourires qui font tenir le coup quand la situation se tend…

Là pendant que j’écris ces mots, comme je suis sur le portable au salon, j’ai Blue qui sérénade à la fenêtre, Bazinga qui est posée sur mon écran et envisage de fermer l’oeil une seconde ou deux, entre deux couplets en réponse à Blue…

Peach lui pète un peu un cable de curiosité, parce qu’il ne m’a jamais vu travailler sur le portable dans le salon. Mouais une sombre histoire de de caoutchouc qui se fait bouffer autour de l’écran et de touches de clavier qui vivent dans le danger permanent de destruction définitive par hasard je me laisse distraire, ou qu’elles perdent l’envie de me laisser travailler!

Patch, je crois, est content du poids qu’on l’a obligé à perdre… c’est plus facile de faire une longue balade le week-end et il semblerait que j’ai enfin à lui trouver une marque de croquettes qu’il digère bien! C’est la même marque, mais pas le même modèle que pour les chats: Husse. Ils ont un représentant à Singapour, et perso je recommande chaudement… les chats aussi!

Autre nouvelle neuve de Patchi, depuis que j’ai changé de marque de shampoing médical, il déteste toujours autant l’eau, mais il réclame son tour à la douche une fois par semaine…

C’est Bagheera qui va cahin caha, il sera d’ailleurs à jeun dès cette nuit, parce que demain c’est vétérinaire pour 1. faire un détrartrage, 2. essayer de comprendre ce qui se passe exactement avec sa machoire.

Il pleure de douleur, peine à manger, arrive plus à bailler comme il faut… et surtout sans sédation il refuse catégoriquement de laisser faire la vétérinaire pour y jeter un oeil de plus près.

Une chute? “Juste” une infection dentaire? Ou quelque chose de plus sinistre… inutile de dire qu’on retient un peu notre souffle…

C’est Blue qui accepte de plus en plus que je la caresse… c’est toujours une opération où je retiens mon souffle mais on prend confiance.

C’est Nalounette qui gère de mieux en mieux les échanges à hauteur d’yeux et sans transport auxiliaire ( donc pas en la portant quoi) avec les autres chats.

Bon du coup après des fois je me retrouve plantée pendant 30 minutes à les surveiller parce qu’ils décident de tous rester dans la chambre. Mais c’est tellement beau comme progrès qu’on va pas chipoter et se plaindre!

C’est Cuddles qui rend Heidi chèvre… parce que depuis quelques temps, elle a décidé qu’elle veut regarder les oiseaux à l’aurore dans l’arbre qu’on ne voit que depuis la chambre d’Heidi.

Tous les matins sur le coup de 5h30-6h du matin elle démonte donc la porte de la chambre d’Heidi pour pouvoir y rentrer. Elle est redoutablement efficace entre les miaulements qui s’entendent sur 3 étages et le fait qu’elle fait vibrer la porte de la chambre elle-même comme son frère le lui a appris.

C’est tous les chats qui sont un peu à bout de nerfs: on a des travaux de rénovation qui se succède dans l’immeuble. Ils nous miaulent dessus pour qu’on fasse cesser ce bruit horrible! Et la seule chose qu’on peut leur dire c’est qu’on est autant à ramasser à la petite cuillère sensoriellement qu’eux, donc qu’on compatit!

Sign about a vet clinic in the grass








Bon cette fois, c’est ma batterie qui dit qu’elle faiblit ( en même temps mon portable aura 10 ans à mon prochain anniversaire, donc comment dire, ah oui, elle est autorisée à râler un peu, elle tient toujours étonnamment bien!)

Donc je mets un point final à ce billet, et je file faire les autres trucs que j’ai en suspens…




Bonne journée et prenez soin de vous!


A la prochaine ( je sais pas trop quand, mais les nouvellement démarrés point de situation semblent raisonnablement bien marché pour écrire sans me mettre une pression insurmontable de tout faire juste du premier coup… donc il est probable qu’il y en ait d’autres….)



p.s. la minute real life, mieux vaut en rire que d’en pleurer… c’est quand tu poses des lapins à tes amies, alors que c’est toi qui a lancé le truc de base, on te sent très crédible quand tu annonces dans le paragraphe plus haut que tu trouvais que tu gérais pas si mal cette transition-ci!

M’enfin mes bringues battent leur plein et que j’ai une tension artérielle capricieuse… ceci explique peut-être en partie cela…





Share
Share