bla bla quotidien,  instantanés singapouriens

Tu sais que tu es une introvertie…

Share

Avec trop de monde chez toi tout le temps ( le problème contraire de ceux qui sont cloitrés chez eux et dépérissent de ne plus voir assez de monde)

Quand tu commences à te lever aux premières lueurs de l’aube un dimanche matin pour avoir presque 2 heures rien qu’à toi parce que tout le monde dort!

Bon bin, la bienvenue dans cette troisième chronique ès distanciation sociale, dont perso je souffre SURTOUT parce que mes extravertis sont sur mon dos tout le temps.

Nan mais je les adore, hein…

Et je comprends qu’ils souffrent…

C’est juste que du coup, alors que de base devoir rester à la maison c’est mon idée du paradis, avec eux aussi coincés à la maison, c’est pas aussi zen que ça pourrait l’être.

Quoi de neuf ?

Dans notre petit microcosme, c’est le sommier d’Heidi qui est monté. Je crois qu’elle est contente.

C’est Bagheera qui l’est un peu moins parce que du coup il n’arrive plus à monter sur son matelas pour y dormir.

On a fini les contre-douleurs en réserve, et on regarde comment il évolue, mais on a des signaux positifs ( comme le fait qu’il semble ravoir un peu plus d’amplitude de mouvement, et semble raisonnablement bien à 24h sans contre-douleurs ) et d’autres un peu plus mitigés ( comme le fait qu’il semble bien prudent avec les mouvements qu’il peut ou pas faire, et que selon ce qu’il fait c’est clairement la douleur qui l’arrête)

On s’attend à devoir recaser un rendez-vous chez le vétérinaire dans pas trop longtemps.

C’est la sortie au parc en mode distanciation sociale avec les choiseaux. Il y a même un site internet qui peut dire quel le taux d’occupation du parc, histoire de savoir lesquels choisir. Je crois que Blue et Bazinga kiffent, elles n’ont plus besoin de faire risette à tous les humains qui se rendent de leur présence sur nos épaules. Encore que là pour le coup, c’est peut-être moi qui projette en fait!

C’était la sublime partie de jeu entre Peach et BB-8 cet après-midi. Et que je te saute dessus, et que je te passe sous les pattes pour aller te mordre tes pattes arrières…

Vous l’aurez compris, ça n’était pas de tout repos pour nos palpitants ! Pas étonnant que Bazinga ait férocement mordu l’oreille de BB-8 l’autre jour, parce que tenter de jouer avec elle comme avec Peach ne pouvait qu’être très mal pris !

A l’échelle de Singapour…

C’est la mise en application du disjoncteur qui approche.

Oui, je sais, sachant qu’on avait des cas bien avant ici, c’est surprenant qu’on ne commence avec certaines mesures comme la fermeture des écoles seulement maintenant.

Mais de notre total de plus de 1100 cas de coronavirus officiellement diagnostiqués à ce jour, près de 500 d’entre eux sont des gens qui sont rentrés porteurs ces 2-3 dernières semaines de leurs voyages dans le reste du monde, ou des étudiants singapouriens rapatriés avec la fermetures des écoles en Europe et ailleurs dans le monde.

Tant qu’il n’y avait que très peu de contaminations locales, ils ont gardé autant de choses qu’ils le pouvaient ouvertes.

Le vent a tourné cette semaine, avec la déclaration de plusieurs foyers dans les dortoirs pour travailleurs étrangers.

Du coup vendredi, ils ont annoncé la fermeture des écoles pour mercredi au plus tard, mais surtout l’arrêt pour 4 semaines de tout travail non essentiel.

Si vous bosser dans un secteur essentiel, vous pouvez vous rendre à votre travail, sinon c’est soit chômage technique soit télétravail.


Particularité singapourienne :

Les coiffeurs, comme les opticiens d’ailleurs, ont été définis comme étant un service essentiel, et ils peuvent ouvrir du moment où ils respectent les règles de distanciation sociale et traçabilité déjà établies. Je sens qu’il y a plein de copines qui sont jalouses là…

On n’a plus le droit que de servir de la nourriture à emporter par contre… ils ont une task force dans le fait d’aider les petits restaurants, les hawkers, à rejoindre les plateformes de livraison de repas.

Les chantiers sont à l’arrêt par contre, ils mettent près de 20 000 travailleurs étrangers vivant dans les dortoirs les plus touchés en quarantaine strict pour 14 jours.


Vu que mon timer a sonné, il m’est temps de vous dire affaire à suivre, je reprendrais la conversation demain !






Bonne fin de week-end!

Share
Share