ginger kitten sleeping on a sleeping bag, next to an adult cat sleeping inside the sleeping bag
bla bla quotidien,  instantanés singapouriens

Les chroniques ès distanciation sociale #5

Share

Coucou du mardi 7 avril

J’ai la migraine donc pas trop d’inspiration pour le titre, du coup j’ai bêtement mis le numéro de la chronique. Vous me pardonnerez!

En plus, j’étais en plein dans les chapitres prenants de mon thriller… ( oui, des fois même la migraine ne m’arrête pas pendant un livre… ne me demandez pas comment je fais, c’est un mystère… ou peut-être une certaine habitude à la douleur…)

Entre ça et le fait qu’il fallait que je dérange les chats qui dormaient lové contre les peluches au pied de ma chaise de bureau ( un dessus, un dessous) je me demande presque pourquoi j’ai persisté et que je suis quand même venu écrire.

( Superchéri s’il n’était pas en conf’ call avec ses collègues, vous aurait sans doute expliqué que c’est parce que c’est un moyen de relâcher la pression que je ressens à les avoir sur les dos, vu que je m’en plains à tous les billets, donc tous les jours! )

C’est ça quasi 19 ans ensemble… et se connaitre depuis plus de 19 ans… on hésite pas à jouer les vamps l’un avec l’autre et rire l’un de l’autre et nous-mêmes. En ce moment c’est d’autant plus important !


Sinon, quoi de neuf ?

Côté choiseaux, c’était plutôt calme à vrai dire…

Bagheera me fait tout un cirque pour accepter de prendre ses médicaments, ça donne lieu à des scènes épiques où je suis embêtée pour le plaquer pour les lui donner de peur de lui faire mal…

Et le chat de filer sous le coin le plus inaccessible du lit d’Heidi et de te fixer narquois. Ce chat c’est un gangster…

C’est Peach qui passe de plus en plus sa vie sur mon épaule. Il me suit tout le temps partout…

Comme les filles sont moins hormonales en ce moment, je le soupçonne de tester les eaux pour savoir si en fait moi je suis pas réceptive, et que je ne suis pas le maillon faible du harem de femelles dévouées à Superchéri…

Et qu’en fait c’est pas moi qu’il a la meilleure chance de lui piquer… ( oui les relations humains/oiseaux c’est complexe… en grande partie parce que comme un chat ils te considèrent comme un oiseau handicapé de leur groupe au lieu de te voir comme un humain. Mais que contrairement aux chats qui s’ils sont attachés à toi te voient un peu toute leur vie comme leur parent, les oiseaux, quand les hormones s’en mêlent… ils sont franchement amoureux de toi et prêts à tout pour conclure… ce que est la source de beaucoup de malentendus )

Alors il faut faire gaffe quand je chante, parce qu’il débarque tout de suite les yeux plein d’amour…

Faire gaffe quand il tente amoureusement de me lisser les plumes euh m’arracher les grains de beauté….

Faire gaffe de bien lui donner à manger via les mains et pas près de mon visage…

Mais il y a des plus aussi… vu qu’il me suit et essaie de m’impressionner il se calque sur mon rythme et me laisse plus bosser qu’avant.



Côté Covid à Singapour…


Finalement les chiffres d’hier étaient pas si effrayants… à peine 66 nouveaux cas. Mais l’essentiel d’entre eux étaient liés aux dortoirs de travailleurs étrangers.

L’occasion pour Singapour de douloureusement se rappeler que si lors de leurs constructions ces dortoirs étaient un énorme progrès face aux conditions de vie précédentes des gens qui y vivent, ça reste surpeuplé et difficile à gérer en terme de propreté, d’hygiène et de distanciation sociale. A fortiori, là qu’ils sont tous coincés dans leur chambre pour 15 jours au moins.

Et que peut-être faudrait penser à upgrader leurs conditions de vie, même si les patrons râlent que ça coûte trop cher, parce que ce qui se passe met en exergue le fait que c’est un des gros maillons faibles pour la transmission d’une épidémie.

Les enfants sont allés pour la dernière fois à l’école ce matin, la transition de e-learning à plein temps est faite.

Une des raisons de la transition graduelle, c’était notamment pour s’assurer que les enfants des familles démunies puissent avoir du matériel à prendre chez eux pour accéder aux programmes scolaires. Déterminer aussi qui étaient les parents qui auraient besoin d’une permanence scolaire.


On est de facto en lockdown. Même si on appelle pas ça comme ça, vu qu’avec les dernières lois temporaires en place, il est interdit de se réunir aussi bien dans les espaces publics que privés, peu importe la taille du rassemblement.

Donc que oui tes voisins peuvent te dénoncer s’ils voient que tu as de la visite… le management de ton condo aussi d’ailleurs ( même les piscines des petits condo comme le notre sont totalement fermées, elles avaient résisté jusque là pour autant que tu t’auto-gères et que tu fasses demi-tour s’il y avait déjà plus de 4 personnes à la piscine)

On nous a pas formellement interdit de sortir, mais si la liste de recommandations des trucs à faire ou pas n’est techniquement pas encore une liste d’interdiction stricte, un peu comme en Suisse.

Soyons lucides, ici on n’est qu’à quelques rigolos qui ne suivent pas les consignes de se retrouver avec toute la liste qui devienne une obligation légale.



Bon, sur ce…

Je m’excuse… mais il est l’heure de retourner m’allonger !


A la prochaine!


Share
Share