my hand with lovebird on it petting a blue parrot on my desktop
bla bla quotidien,  instantanés singapouriens,  Les choiseaux

Finalement…

Share

J’ai pris une petite semaine de vacances improvisées à Pâques…

Vous allez me dire G.A. ( bon je sais il y a que ma famille qui m’appelle effectivement G.A.) mais et le circuit breaker, etc. ?

Nan mais je ne suis pas sortie de la maison…

j’ai profité que mes bringues me donnent envie de me rablottir au fond de mon lit pour ne pas en sortir pour une semaine, pour me faire un peu d’évasion version je vis autant que possible à l’intérieur de moi et je limite la quantité de trucs qui me stresse…

Avec une grosse pile virtuelle de bouquins dans le lit avec moi et des interactions sociales réduites au minimum vital absolu!

Comme il y a des trucs que je ne peux pas arrêter de faire, même s’ils utilisent un quota certain de mon énergie mentale quotidienne ces temps, j’ai coupé sur d’autres trucs le temps de me ressourcer un minimum.

Attendez, faut que je vous laisse quelques minutes, Blue insiste pour des gratouilles et c’est une mission que 1. je ne peux pas refuser 2. sur lequel je dois tout concentrer sous peine d’y perdre un ou deux litres de sang

Oui c’est la photo en tête de billet, oui j’ai assez littéralement risqué ma peau. Du coup je ne me suis pas attardée à m’assurer que j’avais une vraie bonne photo…

Bon du coup j’ouvre le chapitre et que sont devenus les choiseaux depuis une semaine…

Blue kiffe le fait que je passe du temps derrière l’écran de l’ordinateur du salon. A fortiori si elle a envie de gratouilles.

C’est le seul endroit où elle se sent 100% confortable pour m’en réclamer ( tu sais un peu comme ceux qui ont des chats qui ne veulent des caresses que lorsque tu es aux toilettes… )

Evidemment du coup je me retrouve avec le bras en extension à la gratouiller ( ce qui selon les jours me met vite à bout de souffle voire est carrément utopiste)

RIEN A LISSER maman, JE VEUX MES GRATOUILLES!

Blue

Dans une espèce d’interaction ousque je tremble de trouille plus que d’imprécision musculaire ( pour une fois… faut savoir apprécier les petits plus) de faire faux et qu’elle me morde…

Le tout avec souvent le père Peach qui profite pour se balader sur mon bras, tenter d’arracher gentiment les irrégularités de ma peau, voire éventuellement selon la position dans laquelle finit Blue de se dire qu’il va ENFIN pouvoir la pécho…

En parlant de Peach…

Je confirme, il ne lâche pas le morceau et essaie définitivement de déciphérer des messages cachés dans le moindre de mes faits et gestes.

Soyons honnête, ça rend un peu parano…

C’est un casse-tête permanent de profiter des changements que ça apporte SANS le chauffer pour rien, et être là pour de vrai CeTte SaL*pe qui SaIt PAs ce qu’ELle se veut…

( Oui, comme le mélange de majuscule et minuscule l’indique, c’est du sarcasme… Nan parce que autant j’ai peu de pitié pour les mecs qui se lancent dans de ce genre de théorie, autant dans le cas d’un oiseau qui passe sa vie à t’expliquer que tu es la femme de sa vie, et que tu lui réponds tout le temps que oui tu es séduite… là j’ai conscience que c’est pas sa faute s’il se frustre, c’est la mienne pour ne pas avoir assez bien appris son langage et laissé le malentendu s’installer )

Du côté des autres choiseaux…

Bagheera va de mieux en mieux, il ne court pas frénétiquement partout, mais il se déplace un peu plus normalement dans la maison et supporte de nouveau un peu la présence du chaton…

En parlant du chaton, selon la grande tradition de les visites chez le véto c’est concentré en quelques grappes sur l’année… quand un choiseau s’y met tu peux t’attendre à enchainer !

Du coup là, pendant le week-end de Paques, BB-8 a rien trouvé de mieux de de choper une conjonctivite.

Sauf qu’en bon chaton qui se respecte et a une conjonctivite pour la première fois de sa vie, il l’a aggravée un grand coup en se frottant frénétiquement l’oeil avec la patte. Il lui a fallu 5 jours pour comprendre le principe et admettre qu’il devait cesser de se gratter…

Comment ça si je continue à me gratter je vais m’arracher l’oeil ? Mais non, promis, je sais ce que je fais… je gère !

BB-8

Bref, bien évidemment c’était tout de ma faute et j’étais la méchante pour oser lui mettre des gouttes pour les yeux.

Il s’est débattu tellement fort qu’il a fini par se faire une entorse à la patte… si si…

Re-passage chez le vétérinaire, une radio plus tard, pas de casse, pas de dislocation non-réduite donc on donne des anti-inflammatoires, on change de marque de gouttes pour la conjonctivite et hop retour maison.

C’est toujours la bagarre pour lui donner des médicaments…

( entre lui et Bagheera en ce moment je suis vernie question coopération du choiseau concerné)

Ce qui m’amène à l’anecdote Nala de ce billet… ce matin elle a vraiment failli me sauter dessus toutes griffes dehors histoire de sauver son BFF de mes vilaines mains!

D’abord maman, tu le lâches, il a dit tu le lâches il veut pas… si tu le lâches pas je te bouffe! Tu es prévenue…

Nalounette

Je sais pas pourquoi parfois, je me sens fatiguée lol…

Sinon quoi de neuf ?

C’est le jour 9 du circuit breaker…

48 heures après avoir fini leur campagne pour distribuer un masque réutilisable à chaque habitant, ils ont imposé le port du masque obligatoire pour sortir de chez soi.

C’était déjà imposé dans les transports publics et les magasins depuis dimanche de Pâques

Ils ne plaisantent pas avec les sanctions, 300 dollars d’amende, et pour les résidents étrangers le spectre de perdre son permis de séjour.

( et de te retrouver expulsé par le premier avion…)

Comme il y a des aménagements pour les jeunes enfants, et les personnes handicapées, si c’est votre cas et que la différence n’est pas visible, ayez de quoi justifier votre différence sous la main au cas où…

Quoi d’autre ?

Ils ont continué à fermer toujours plus d’endroits… vu le nombre d’endroits pris d’assaut – comme partout ailleurs dans le monde – par des promeneurs ou les nouveaux sportifs d’élites qui s’entrainent pour leur premier marathon.

Les prix des produits frais montent gentiment mais sûrement…

l’assortiment se restreint, voire devient aléatoire et imprévisible. Mais les magasins en ligne s’adaptent petit à petit. Les créneaux de livraison sont moins flexibles mais de nouveau plus facilement accessibles.

Mon seul stress par rapport à ça, c’est de trouver ce qui passe pour Heidi au jour le jour…

Entre le stress, l’angoisse, la souffrance de rester cloitrée à la maison, et le côté aléatoire des arrivages, des fois savoir ce qu’elle va pouvoir manger aux prochains repas donne des sueurs froides.

Elle gère comme une cheffe… et met autant de bonne volonté que possible, mais entre les allergies alimentaires et les troubles sensoriels, c’est un vrai casse-tête pour elle !

Au stade où…

L’autre soir, son chat alias son altesse sérénissime Fefe le pacificateur, Felix quoi, a décidé de lui amener un gecko au lit ( alors qu’il les adore et les croque aussi vite qu’il les attrape d’habitude)

Il devait trouver qu’elle avait pas assez mangé ce jour-là, et a contribué à l’effort collectif pour trouver un truc qu’elle arrive à manger!

Bon, sur ce vu l’heure je vais envoyer le billet et on croise les doigts pour que j’arrive à bien reprendre la suite demain !






Bonne fin de journée! Bonne nuit!

Share
Share