2 parrots on top of their cage on the left and a cat behind a third bird cage on the right side, on top of the toilet
bla bla quotidien,  instantanés singapouriens,  Les choiseaux

Chroniques ès distanciation sociale #11

Share

Bon bin c’est déjà jeudi 23 avril, jour 17 du circuit breaker… ou seulement?

Coucou tout le monde, alors oui je sais, j’avais promis de revenir plus vite…. mais j’avais d’excellentes excuses…

Alors on va reprendre la semaine dans l’ordre, et on va voir jusqu’ou j’arrive à combler le retard compte de la journée que j’ai eu jusqu’ici


Lundi 20 avril, jour 14 du circuit breaker

On commence la semaine par on prend les mêmes et on recommence : comprendre les choiseaux conspirent pour m’obliger à parler à des gens et sortir de chez moi!

C’est donc vétérinaire le retour avec BB-8 pour la seconde fois consécutive à moins d’une semaine d’intervalle.

Cette fois-ci il a des ulcères dans la bouche, bave tout ce qu’il peut et refuse de manger tout ce qui n’est pas mou depuis au moins 2 jours.

Si on y ajoute les symptômes de la semaine précédente, la vétérinaire soupçonne un virus, un de ceux contre lequel il vient d’être vacciné… Il ferait donc partie des rares malchanceux qui en développent une forme atténuée après la vaccination.

On repart de là avec une pâte pour soulager la bouche et des antibiotiques ( au cas où il surinfecte)

Là je peux profiter du fait que je suis vraiment en train de taper ça jeudi pour vous dire que depuis il va mieux. Il re-démonte notre chambre à coucher avec sa BFF Nalounette…

Qui en est fort soulagée, parce que la pauvre, pendant quelques jours, elle en a été réduite à jouer avec ses humains et les humains c’est pas drôle : ils veulent pas sauter à la gorge et faire semblant de s’étriper ! ( vouiii Nalounette malgré sa taille reste un grand chaton, et du coup son jeu préféré c’est les fausses batailles)

Mardi 21 avril, jour 15 sur 28 du circuit breaker

La journée a commencé sur des effusions de joie…

BB-8 allait mieux, et normalement on avait passé la barre de la moitié du circuit breaker.

Je crois que le plus beau moment de la matinée vient des choiseaux….

Pendant que je suis en train d’écrire, les plumées viennent me chercher. Elles me rabattent vers la salle de bain qui accueille leurs cages.

Et là je comprends le souci : Cuddles est un peu en train d’embêter Nalounette qui du coup a trouvé refuge derrière la cage de Peach sur les toilettes.

Donc je sors Cuddles de la salle de bain…

J’adore quand ils s’entraident et viennent me demander de jouer les arbitres ( elles auraient pu juste les attaquer les deux si elles avaient eu envie de les faire déguerpir, elles n’hésitent pas quand elles sont motivées)

M’enfin d’ici au courant de l’après-midi on a déchanté: l’update du premier ministre a déprimé pas mal de monde, circuit breaker prolongé jusqu’au 1er juin, et mesures de semi-confinement renforcées au moins jusqu’au 4 mai.

On s’en doutait, vu que les cas continuent de monter dans les dortoirs, et n’avaient pas autant baissés qu’espéré dans la communauté. M’enfin entre s’en douter et le savoir, il y a un grand écart que tout le monde n’avait pas encore fait.

Là, pour ceux-lles qui me lisent avec des heures de décalage horaire, vous pensez sans doute quelque chose du genre “ oh mon dieu, la situation se dégrade tant que ça à Singapour?

Alors il faut garder les choses en perspective.

Oui on a le nombre de cas qui a explosé ces dernières semaines, et potentiellement selon la quantité de personnes nouvellement diagnostiquées dont l’état s’aggrave, ils vont passer quelques moments difficiles… mais en l’état actuel des choses, la très large majorité des cas recensés sont classés comme légers.

Ils placent tout le monde en isolation, les gens qu’ils identifient comme ayant pu avoir un contact avec une personne contaminée… Ils cherchent désespérément à identifier les chainons manquants et trouver les gens qui sont positifs et qui ne le savent pas.

Du coup certaines personnes sont un peu déstabilisées quand elles se retrouvent avec un circuit breaker qui restreint pas mal les libertés, quasi autant que les confinements qu’on voit en Europe, alors qu’on a en l’état actuel des choses moins de 30 personnes en soins intensifs à cause du covid-19

Ce mardi tomberont encore…

Les annonces des nouvelles fermetures ( là pour le coup, ils nous ont fermé les coiffeurs, les magasins physiques pour animaux – il faut passer ta commande par téléphone et ils te livrent… inutile de dire que pour le moment j’ai un problème de caisse à chat que je ne sais pas si je vais pouvoir solutionner à temps… c’est chaud!)

Au grand désespoir d’Heidi, ils ont aussi fermé tous les magasins alimentaires spécialisés… genre les pâtisseries ( les boulangeries qui font un peu de pâtisseries elles sont encore ouvertes)

Ce qui fait que depuis que j’ai lu ça… j’ai une monstre envie d’un gâteau d’anniversaire! 2020 est vraiment en train de me faire avoir des envies saugrenues!

mais ils ont aussi fermé les glaciers, les magasins qui vendent de la “viande séchée” à la chinoise et oh drame absolu singapourien… ils ont fermé les bubble tea ( le thé avec des perles de tapioca dedans).

Mardi soir il y avait des queues sans fin devant les vendeurs de bubble tea, au stade où même Heidi a renoncé à en prendre un dernier Koi.

C’est marrant ce qu’on estime comme vital et qui nous fait braver les recommandations quand on nous annonce que ça va être fermé…

Et l’annonce de l’école locale de déplacer les vacances de juin en mai!

Si si…

Ce que les européens ont fait circuler comme poisson d’avril de mauvais goût, les singapouriens ils l’ont vraiment fait.

Si tout va bien, les singapouriens reprendront le chemin de l’école le 2 juin, pour un troisième trimestre de 4 mois ( avec une semaine de vacances fin juillet pour permettre de tenir la distance).

On va dire qu’il y a les heureux… genre ceux qui ont leur PSLE cette année et commençaient à stresser grave du désavantage qu’ils auraient face aux autres volées…

Et les malheureux… quoi tu déplaces les vacances sur des semaines ou on sait déjà qu’on aura pas le droit de sortir de chez nous!

Et pour mercredi – jeudi accrochez-vous il va falloir repasser à la prochaine chronique, parce que là, c’est 23h30 et je n’ai plus les yeux en face des trous.





Cette semaine est étonnamment remplie en fait pour dire qu’on ne sort quasi pas de chez nous… et c’est même pas forcément tout à cause des choiseaux!










Bonne fin de journée, bonne nuit… et à demain!

Share
Share