ginger and white kitten sleeping with head on his paws on conforter
bla bla quotidien,  Les choiseaux

30 minutes pour ces deux derniers jours, c’est pas assez…

Share



Mais on va faire avec!

Coucou du samedi 4 avril

J’avais vraiment prévu de prendre la demi-heure pour écrire hier, mais manque de bol, je n’avais pas compté avec le fait que le premier ministre annoncerait des nouvelles mesures.

Du coup mes courses -déjà prévues – se sont transformées en parcours du combattant en durant 3 fois plus longtemps. Parce que comme à chaque fois que le premier ministre parle ces temps, il y a des gens qui se dépêchent d’aller remplir leurs placards en panique.

Avec les règles actuelles de distanciation sociale, ça fait un espèce de truc où les gens vont la queue en dehors du magasin…

Bref,

Le temps que je rentre hier, j’étais tellement crevée que j’ai plutôt passé 2 heures à trembler au lit ( ouais comme des muscles qui ont fait beaucoup trop d’efforts) dans un état un peu second.

Heidi a été plus maline que moi: elle est allée chercher les trucs que je n’avais pas trouvé à 23h30 avec ses parents à mi-temps.

Et non malheureusement, à fortiori pour les produits diététiques, c’est de plus en plus mission impossible de se faire livrer.

Sinon quoi de neuf…

C’est BB-8 qui a le bout de l’oreille en sang, en même temps un peu plus tôt il avait fait peur à Bazinga en lui sautant un peu trop dessus. Pour les filles, la vengeance est un plat qui se mange froid!

C’est Bagheera, qui continue sa convalescence tranquille dans la chambre d’Heidi. Il a toujours bien mal, mais il mange et boit et se déplace prudemment un minimum dans la pièce.

De temps en temps, il a de la visite, surtout de la part de Felix qui arrive à passer sans démonter la pièce… Le chaton et Cuddles sont furax d’être exclu de la pièce, parce que d’abord c’est même pas vrai qu’ils savent pas mesurer leur enthousiasme, et puis du coup, ils dorment où hein? Ils dorment où?

C’est les filles qui sont moins hormonales… Je le sais parce que du coup Peach est en pleine opération yeux doux avec moi!

C’est gérer l’angoisse, la frustration et les freins qui se rongent…

Moi parce que j’ai trop de monde chez moi, Superchéri et Heidi parce qu’ils ne voient pas assez de monde.

Superchéri, comme énormément de monde en télétravail, se heurte aux limites d’un système pas tout à fait assez robuste pour supporter autant de monde.

Il se pourrait que parfois il passe une partie de sa pause déjeuner à aller bouger sa souris pour éviter que son écran se mette en veille et qu’il perde la connexion. Parce que dieu seul sait combien de temps il lui faudra pour la récupérer, et il a un téléphone avec un de ses collègues dans pas trop longtemps!

Il se pourrait aussi que les gags du genre c’est comme si j’avais un modem 56K ou ça me rappelle le temps que le premier vrai windows mettait à démarrer, j’avais le temps d’aller me faire un café le temps que le fichier charge ressortent criant de vérité…

Ou encore Heidi incapable de s’endormir, parce qu’elle a été faire les courses parce qu’il fallait bien, et que du coup elle se fait la sortie 20 fois dans sa tête pour savoir si elle n’a bien pas touché son visage.

Et mes courses étaient-elles vraiment nécessaires, et si par hasard je ramène le virus est-ce que je vais tuer mon papa… ( petit truc marrant, je sais pas si c’est le cas pour vous aussi, mais nous c’est systématiquement les autres personnes que nous pour lesquels on a le plus peur… ) On ne refait pas une angoissée!

Bon sur ce…

Je sens arriver la fin du timer ( vérification faite, il me reste 3 minutes) donc je mets les formes pour vous laisser, j’ai un sommier à monter!

A demain pour de nouvelles aventures de quasi-confinement… j’ai même pas eu le temps de vous raconter le tour de vis qu’on vient d’avoir…

Et pour les européennes vous allez pouvoir être jalouses : ici le coiffeur c’est tombé dans la case des services indispensables !


Bonne journée!

Share
Share