mocha chocolate birthday cake with written happy 13 x 3 and 3 candles
bla bla quotidien

13 x 3

Share

Coucou du dernier jour d’avril, soit le 24ième jour du circuit breaker!

Comme il pleut tout ce qu’il peut, les plumées estiment qu’ils n’ont rien de mieux à faire que se lisser les plumes et se piquer encore un petit somme. Je crois que les chats ont une mauvaise influence sur eux!

Heureusement, il y a Peach qui lui, change de page, de taille de caractères sur l’écran voire de langage à chaque fois qu’il repasse sur ma souris ( enfin mon trackpad) pendant qu’il s’éclate à faire des confettis de mon bloc note.

Vous pensiez quand même pas que lui aussi était tranquille !

Ah maintenant il s’est posé sur mon épaule et passe de se lisser les plumes à me faire mes cheveux… tout compte fait je me demande si je le préférais pas en train d’essayer de me manger les doigts depuis le bord de mon clavier!

Bon, je vous avais laissé où?

Lundi 27 avril, jour 21 du circuit breaker

La reinstallation de l’ordi d’Heidi suit tranquillement son cours. Alerte divulgâchage, entre le temps de la restauration et celui de faire un nouveau back-up frais, Heidi vient tout juste ( jeudi donc) de récupérer son ordinateur. Heureusement qu’elle avait tout le reste de ses électroniques pour passer le temps, sinon le temps aurait été très très long en ce moment!

Les livraisons se succèdent pendant la matinée, la pénurie de caisse à chat est maintenant officiellement terminée ! Ça tombe bien, parce que les caisses les plus usitées de la maison commençaient un peu à piquer le nez!

Dans la grande tradition de cet anniversaire un peu space à la mode circuit breaker, quand je me lance dans la commande du souper d’anniversaire qui me faisait envie.

J’avais une envie d’une orgie de tacos ( des vrais, d’un restaurant…) depuis qu’il y a quelques temps je m’étais endormie sur le Netflix “Ugly Delicious” qui s’intéressait tout particulièrement à la cuisine mexicaine.

Avec le circuit breaker, et la fermeture des restaurants, il y a un groupe Facebook assez exhaustif qui recense un peu tous les restaurants n’appartenant pas à des chaines de l’île.

Du coup, vu que c’était pour une commande à la maison, je me suis laissée aller à commander dans une taqueria, d’autant plus qu’ils proposaient la version déconstruite des tacos si on le désirait ( donc qu’entre la déconstruction, et le fait qu’on le mangerait à la maison, je me suis sentie OK de tenter l’aventure avec Heidi)

M’enfin sauf que du coup, et c’est là que la tradition du circuit breaker rentre en jeu, leur premier jour de livraison disponible c’est mercredi.

OK soit… ma foi, on a commencé le gâteau le 26 pour le manger petit à petit, on peut bien manger le plat principal salé le mercredi!

C’est les messages qui pleuvent, pour une fois que j’ai refait un peu de bruit autour de ma date d’anniversaire…

Entre ça et les livraisons, on va dire que la sieste digestive de début d’aprem retombe un peu comme un soufflé…

Y’a aussi les points de situation téléphoniques avec l’équipe médicale de Heidi… faut qu’on tente d’adapter 2-3 trucs…

Et pis je passe un bon moment au téléphone enfin en webcam, avec Supergranny…

L’occasion de philosopher sur le fait que Peach est décidément le plus curieux des choiseaux, que les chants des oiseaux rendent Kukaï frappa dingue à chercher où donc sont ces perruches qu’elle entend dans la pièce mais ne trouve pas…

Le fait que Superpapi redécouvre à quel point il est introverti, et en fait prend plutôt son pied à bosser depuis la maison – un peu comme moi pour plein de trucs… – tandis que Supergranny a du recommencer les cafés en mode distance physique et précautions appropriés avec ses voisines, sinon elle souffrait trop de la solitude…

Sinon bin…. je finis la journée, comme souvent ces temps, en me plongeant dans un bouquin ou deux…




Toutes ces interactions sociales, ça m’a épuisé en fait ( surtout le tel de quasi une heure pas prévu avec une des professionnelles qui suit Heidi, qui avait réalisé avoir mis les pieds dans le plat, s’en voulait et du coup c’est presque moi qui ai passé une heure à la rassurer et la laisser s’exprimer sur ses difficultés à gérer le circuit breaker… je vous jure ça ne s’invente pas… )



Un drôle d’anni… je m’en souviendrais de mes 39 ans…




p.s. pour les perplexes, apparemment j’ai un trip sur les multiples de nombre premier… d’où le 13 fois 3…

pour la petite histoire sur ma trentaine j’aurais vraiment fêté 3 fois mon anniversaire… à 30 ans parce que j’avais de la visite de Superpapi et tata Vivi, à 33 ans ousque j’ai organisé au pied levé une fête avec du monde à la maison… et là…

Je commence à être curieuse de savoir quand j’aurais envie de le fêter sur ma quarantaine lol!

Share
Share