bla bla quotidien

Les petites aventures en cours…

Share

Je suis toujours vivante et j’ai pas abandonné le blog à jamais*…



Mais c’est que ces temps, quand j’ai fini de jongler avec mes multiples petites aventures en cours, j’ai tendance à me consacrer à mes petits bonheurs. Avouons-le, en ce moment, ils ne prennent pas forcément la forme la plus je-communique-efficacement-avec-l’extérieur qu’ils puissent avoir.

Parce que parler aux chats, ou jouer avec eux, ça n’écrit pas des billets de blog…

Pis parce que câliner les oiseaux, si même Blue des fois me laisse la câliner un peu, c’est un peu le même binz quant à avoir des doigts disponibles pour les faire courir sur un clavier.

Parce que quand j’ai 5 Kiglouss’ ™️ dans mon salon. J’ai pas forcément l’envie de les avoir en train de lire sur mon épaule. A fortiori s’ils sont dans une soirée, ou sur une vidéo qui les fait glousser plus fort que d’habitude.

Nan mais comprenez bien, je les adore la bande d’ados d’Heidi… Elle a des amis qui lui ressemblent, donc c’est plutôt des chouettes gamins. Y’a même des fois où je me joins allègrement à leurs délires. Genre comme le vendredi soir où on a chanté tout Hamilton.

C’est juste que des fois, quand ils arrivent tôt ou partent tard, je reste plus fascinée à étudier l’ado d’appartement en stabulation libre édition 2019, qu’à me concentrer sur écrire. On ne se refait pas !

blue parrot standing on a foot watching the monty pythons
“Moi z’aime bien regaaader les Monty Pythons


Bon soyons honnête aussi…

Il se pourrait que je passe pas mal de temps à avaler des séries TV et des livres…

Il y a les 7 saisons de ‘the Goodwife’ qui y sont passées, la première de ‘the Good Fight’ je sais pas combien de documentaires Netflix.

Notamment un super intéressant sur la criminalisation de la Mari*uana comme réponse aux mouvements de droits civils américains. ( En gros, sachant que les noirs-américains, les latino et les hippies activistes étaient les plus gros consommateurs d’herbe, la rendre criminelle, c’était un bon moyen de changer la discussion de ‘c’est de la discrimination, du racisme’ à ‘c’est des criminels’)

L’intégrale des 20 films Marvel déjà sorti en digital. Dont certains 2-3 fois, soit parce que je m’endormais devant, soit parce que j’avais encore envie de les revoir…

La fin des saisons des séries de l’année ( et les rattrapages qui allaient avec, parce que n’aimant pas forcément les mystères dont je ne peux pas déjà lire la fin, des fois je préfère tout binge-watcher)

Qu’à ce propos je suis plutôt aigrie… cette année c’était une année à cliffhangers partout !

Je ne vais même pas ouvrir le chapitre livres, je me contenterai de dire que Kindle m’aime…



black cat in a living room wearing a bow tie
Diiiiis, Heidi, c’est quoi ce truc que vous avez rajouté à mon collier ~ Bagheera


Donc je disais les petites aventures en cours…


C’est un espèce de jeu de jonglage ousque la vie décide combien elle nous rajoute de balles à maintenir en équilibre…

Y’a par exemple la saga des médicaments…

Je prends un traitement de manière régulière. Et je ne vais pas arrêter de sitôt. Petit problème : depuis quelques mois, ma source pour l’un des génériques que je tolérais bien s’est tarie. Et depuis c’est la galère pour essayer de remettre la main dessus.

Entre deux, je tourne avec un générique que je supporte moins bien, et je me dis que ça explique en partie les 10kg engrangés depuis.

Bref, du coup, après plein de contacts infructueux. Et un parcours fascinant de rétro-ingénierie dans le méandre des approvisionnements en médicaments de Singapour… Je suis allée à NUH, parce qu’ils pourront, comme les autres pharmacies hospitalières publiques, me commander le générique dont j’ai besoin**, du moment où je leur en laisse le temps.

(** pour que ce soit possible, il faut que le médicament soit commercialisé à Singapour. Mais là c’est le cas, c’est juste qu’il n’est pas souvent la marque de générique choisie… )

Y’a aussi la petite aventure de mes ongles des pieds…

Vous vous rappelez, je me les suis détruit avec des chaussures inadéquates il y a presque 7 mois de ça…

Alors les ongles eux, ont quasi fini de repousser. De ce point de vue seulement l’aventure se terminerait…

Sauf que, depuis ça c’est transformé en saga de ma double fasciite plantaire. Si si. Les joies d’avoir un corps hyper sensible au moindre changement.

Les 3 facteurs déclencheurs d’une fasciite plantaire sont : prise de poids, arche trop courbée et/ou manque de muscles.

C’est bête, en ce moment je cumule littéralement les trois. Donc je vis en birkenstock ( au grand bonheur des oiseaux et des chats qui adorent me les piquer pour les bouffer). J’ai fait un passage aux urgences une fois où c’était trop intense… j’ai du coup des vrais contre-douleurs en réserve. Et puis j’ai un rdv en orthopédie, et j’essaie de rééquilibrer mes pieds en perdant les habitudes de posture prises pendant la période où mes ongles des gros orteils n’étaient pas là…

blue parrot eating fruits with a dog watching
Z’aime la food de maman ~Blue


Y’a les petites aventures d’Heidi…

A ce stade c’est officiel, après des longs mois d’arrêts maladies et de gros efforts de toutes parts pour essayer de coincer dans son quotidien tout ce qui doit l’être. On a changé de cap, et pour le moment elle passe en école à la maison.

Le goal final n’a pas changé, faire ses examens dans le système singapourien. Elle a le droit de s’y présenter en tant que candidat libre. On change juste la méthode.

Mais d’abord on choisit de mettre l’accent là où il est le plus important : lui donner le temps et l’énergie de prendre les choses dans l’ordre et de consacrer des mois à retaper son corps.

Soyons honnête c’est un gigantesque changement dans notre organisation

Moi qui aime les changements, il m’a fallu des mois à pour me résoudre à faire un changement aussi drastique. En partie, parce qu’aussi mature qu’elle soit, Heidi reste une ado. Donc que lorsqu’elle faillit à se discipliner c’est moi ( et que moi) qui dois jouer au gendarme.

C’est aussi un crève-coeur pour Heidi, qui déteste être déscolarisée. Même si elle est lucide sur le fait que c’était la seule solution viable. L’idée de ne pas être en symbiose avec sa tribu, de ne pas recevoir les tee-shirts des activités pour chaque activité, etc. ça lui pèse…

Heureusement elle a un groupe d’ami.e.s, qui s’accrochent aussi compliqué que ça puisse être de sortir avec elle. Et qui admettent assez volontiers qu’ils vont devoir s’entasser dans sa chambre et partager l’espace avec un chat qui les terrifie, d’autant plus qu’elle, elle, les adore et qu’elle se couche sur leurs genoux ! ( Le secret c’est de ne pas la caresser et attendre qu’elle se relève toute seule…)



calico cat sleeping on a bed
Chuuuuut c’est l’heure de la sieste…


Il y en a d’autres…

Notamment le fait que l’arrivée d’eau de l’appartement a failli, et qu’il a fallu presque 2 semaines pour que le réparateur répare au lieu de juste venir et secouer la tête et téléphoner et prendre des notes.

Pour la petite histoire, à Singapour, quand on répare les conduites d’eau d’un appartement et qu’elles étaient dans le mur. On trouve le point de départ, on fait une déviation, on pose une nouvelle conduite, et on change quasi tout le circuit d’eau de l’appartement.

L’avantage : à peine une journée de travaux, relativement peu de poussière. L’effet secondaire : notre cuisine a un côté industriel maintenant avec le tuyau visible. ( Je vous laisse décider si vous trouver que c’est un plus ou un moins… )

Ils ont tout repeint le lendemain. Donc l’endroit où le mur n’était pas encore sec est de nouveau tâché, mais on va pas se plaindre.

Et j’en passe…

Rien de bien grave au final… mais énergivore et chronophage.

Alors évidemment, j’ai du retard qui s’accumule dans mes projets perso, dans mon administratif.

Mais on va y arriver… comme toujours…

Sur ce faut que je vous laisse, au lieu d’écrire, j’ai mon dernier petit bonheur en date à explorer… on a pris une souscription Apple Music famille, donc je cherche tous les trucs obscurs que j’ai envie de réécouter pour les mettre sur des playlists.

A voir la quantité de trucs que j’ai à explorer, je vous donne rendez-vous en décembre ? Naaaaaaaan je plaisante….







A la prochaine, prenez soin de vous !













ººººººººººººººººººº

*Oui, il y a quelques blogueuses de longue date qui continuaient à publier dont le rythme se ralentit et donc elles admettent qu’elles ne vont que peu ou plus alimenter leur blog.

Il y a aussi quelques irréductibles qui continuent à alimenter leur blog, épisodiquement au moins, comme moi, mais rament pour faire en sorte que la nouvelle du nouveau billet de blog arrive à l’oreille des lecteurs…

Share
Share