bla bla quotidien,  Les choiseaux

Les brèves de la semaine

Share

Coucou du lundi ! mercredi …



De la semaine suivante !!!!

Vous connaissez la routine… je m’étais assise à mon bureau pleine de bonnes intentions.

Et bam l’école appelle, faut absolument que j’aille poser en urgences un truc à l’école pour Heidi…

Je reviens, je me repose derrière mon pc…

Et bam, 2 pestes ailées se sont dit que non, j’étais bien gentille, mais je ne m’étais pas encore occupée d’eux aujourd’hui.


grey parrot in a cage on a balcony
On a décidé de prendre l’air, alors on a demandé à l’humain de sortir notre cage sur le balcon ! ~Bazinga


Bref, là les choiseaux sont nourris, couchés respectivement.



( si si ça reste vrai, même si je continue le billet 2 soirs plus tard, pis le termine la semaine suivante)

Heidi n’est pas encore rentrée de chez sa famille à mi-temps.


( Ça aussi, sauf qu’elle est sortie se prendre un bubble tea à la place)

J’ai un moment à moi…

Enfin sauf que du coup, je suis crevée, que j’ai les yeux qui croisent, et plus vraiment le peps nécessaire pour me relire. La seule chose que j’ai envie d’écrire c’est des brèves ou des petits bonheurs.

Dont acte…



Au chapitre choiseaux, c’est la constatation amusante qu’apparemment je suis plus allergique à Bazinga qu’à Blu. Quand Bazinga me prend pour une perche, je suis accrochée à mes anti-asthmatiques.

Alors que là, Blu m’impose au moins autant de kératine, et si j’éternue un peu, c’est pas si dramatique que ça. Pareil pour Bagheera et Heidi, ils ont moins d’asthme avec la mue de Blu qu’avec celle de Bazinga ! ( Et parce que le quotidien a un sens de l’humour tordu, je me demande si c’est pas le contraire pour Superchéri.)

Au chapitre choiseaux toujours… c’est Blu qui est content parce qu’il a réussi à expliquer à ses humains comment il veut être caressé: comme un chat !

Si si je vous assure: la peste bleue fait sa version du ronronnement, lové sur la poitrine de Superchéri comme les autres. Il s’attend à des caresses et non pas des gratouilles version je t’aide-à te-lisser-les-plumes.

La bonne nouvelle c’est qu’à avoir compris ça, on se fait moins mordre !


Moi aime le gâteau de môman… moi mange tout !


Au chapitre ça ne s’invente pas…



Quand tu fais écouter cette chanson-là aux pestes plumées, s’ils sont d’humeur, ils passent une grosse partie de la chanson à aboyer.

( Et rendent Patchi frappa-dingue au passage… )

Pis Patch se demande pourquoi on le sort pas alors nom d’un caniche !



Au chapitre heureusement que ma tête est attachée…



Les productions meri ont réussi à se retrouver face à des grands moments : comme compter les doses d’antibiotiques qu’il me restait pour en déduire si j’avais pris la dose que j’aurais du prendre il y a 5 minutes.

Oublier mon café sous la machine…

Se retrouver au moins 30 fois par jour à regarder dans le vide et me demander qu’est-ce que j’étais en train de faire.

J’en oublie – c’est le cas de le dire – sans doute des tonnes.



Au chapitre tiens c’est marrant…



C’est l’effet de vases communicants entre les chansons qu’Heidi écoute 30 fois par jour et celles que j’écoute au moins autant. La dernière chanson qu’elle m’a refilé c’est celle-ci

C’est les dissertations dans lesquelles on se lance avec Superchéri, parce qu’il rattrape Supernatural à ses heures perdues. Et la mère meri de se lancer dans une explication de pourquoi Buffy contre les vampires est pivotal dans l’existence de Supernatural. Que Buffy était en avance sur son temps question série TV.  

C’est aussi l’air attendri avec lequel on regardait Heidi vivre intensément la saison de DC-Titans qui vient de débarquer sur Netflix. On aurait droit dit la fille de sa mère…


tricolour cat in a cardboard box, spilling over it
“Comment ça je suis trop grosse pour cette boîte ? Bin non regarde, je passe parfaitement dedans ! ~Nala


Au chapitre bien sûr que la rentrée allait commencer en beauté



( Viiiiii je suis fatiguée… )

Lundi dernier, j’ai pas pu faire le billet, parce qu’Heidi s’est déboité l’épaule et qu’il a fallu faire les urgences avec elle. Vu que pour une fois, elle ne s’est pas remise en place toute seule…

Retour à la maison à 2h du matin.

Mardi j’ai pas trouvé l’énergie de m’y remettre, parce qu’Heidi a décidé qu’elle avait pas si mal que ça à l’épaule, et qu’elle est partie à l’école en douce malgré un certificat médical.

Si si…

Depuis, il a fallu rajouter pleins de rendez-vous médicaux dans l’agenda. KKH devrait proposer une carte fidélité !

Parmi eux, il y avait notamment l’orthopédiste qui a confirmé que l’épaule gauche d’Heidi pouvait désormais se déboiter pour tout et n’importe quoi. Et l’IRM programmé pour avoir une vue complète des dégâts. Et la physio/kiné pour apprendre à Heidi quels mouvements elle doit faire pour la remettre en place.

Je précise que c’est n’est qu’un petit échantillon, mais 1) si je tente la liste exhaustive on est encore là demain, et 2) il y a des choses qui m’affectent mais ne me concernent pas directement donc dont je me vois mal parler.


Au chapitre faut en rire…



C’est le trip à regarder Tidying up with Marie Kondo. Aller savoir pourquoi j’ai envie de tout plier en petit rectangle. Pis de tout prendre dans mes mains pour savoir combien ça spark joy…

Pis pendant que j’y suis, je suis prise d’une envie dévorante de reprendre le spring cleaning avant Nouvel An Chinois, et me débarrasser des trucs qui trainent dans le salon. Soit ils sont déjà triés mais j’ai pas le courage de gérer leur nouvelle vie. Soit ils sont en attente de tri final.

C’est le retour de l’alerte dengue et de la tonne de fogging.


cat in a paper bag
Bagheera qui profite de mes impulsions KonMari pour se trouver une nouvelle cachette comfortable rien qu’à lui…


Au chapitre, ça ça nous fait vraiment rire…



C’est les voice-over qu’on fait avec les chats. Que se soit quand ils miaulent. Quand ils insistent pour des câlins… Débarquent chacun leur tour pour les dits-calins…

Ils ont des choses de chat à faire. Pas comme ça ! Arrête de me chatouiller le ventre ! Ils sont jaloux. Ils sont des choiseaux comme les autres.

C’est le sac papier dans lequel Bagheera a passé la plupart de ses journées depuis une semaine.

C’est les comic strips de propriétaire d’oiseaux qui nous font trop trop rire… parce que ça sent le vécu.


Et sur, avant de me faire de nouveau interrompre par les choiseaux, je vous laisse…



Bonne journée et à la prochaine !



Share
Share