bla bla quotidien,  Les choiseaux

Les brèves de mi-décembre

Share

Coucou du vendredi!



Oui je sais, je repousse les limites du 1 billet par semaine dans les recoins de sa définition!



Mais je vous promets, c’est pas de ma faute.  



Déjà y’a WordPress qui a eu l’idée saugrenue d’updater.  Et je n’y retrouve pas mes petits avec leur nouveau système d’agencement d’une page.   Ça me tend un poil tous ces changements.  J’aime pô. 

Du coup  faut que je comprenne comment ça marche, en plus d’écrire, et de m’habituer au visuel.  Comment dire…  c’est pas idéal pour garder le fil d’un paragraphe ! 

Rien que le temps d’écrire ça, je suis arrêtée 3 fois pour vérifier qu’est-ce que j’avais à mettre à jour. J’ai aussi été vérifier le rendu de plein de billets.

Bref

Ensuite, pour changer de mes histoires d’orteils,  ma nuque a décidé qu’un torticolis carabiné ce serait chouette.  Ça changerait des autres bobos à la mode du moment.

On va dire que la douleur qui monte inévitablement quand je tape, ça dissuade un peu de passer du temps devant l’écran. 


2
Bin bon faut pas oublier que c’est les vacances

 
Donc qu’Heidi se charge de mettre de l’imprévu dans mon quotidien.  

Elle profite de vivre sans horaires ou presque ( et oui, oh mère sadique que je suis, je la laisse faire, pour une fois si elle se lève à midi il n’y a pas trop de conséquences !)  

Mais en pratique, ça veut dire que si elle a un truc qu’elle veut absolument partager avec moi alors que je dors, elle débarque avec la subtilité du chat qui a décidé de te réveiller l’air de rien.  Un bruit par-ci, un bruit par-là, des allers-retours pas si discrets, un contact furtif.   ” Ohhhh Maman, je t’ai réveillée, chuis désolée !”  insérer un soupir plein de regrets qui dégoulinent…   Ou alors sa variante ” Oh Maman, je te réveille pas j’espère!” toujours avec la même consternation dans la voix. 

Pis ensuite avec un grand sourire et un départ dans les aigus, elle laisse tomber tout simulacre de coincidence ou d’accident, et se lance dans la discussion dithyrambique de pourquoi il fallait a-bso-lu-ment qu’elle te parle maintenant et pas demain matin !


Si vous vous posiez la question, en pratique, ça donne ça: 


Hier soir c’était une heure et demie du matin, quand elle m’a accidentellement réveillé pour me raconter le dernier chapitre qu’elle venait de lire du thriller qu’elle est en train de lire. 

Et le plus drôle là-dedans. C’est que je le prends même pas si mal que ça.  Soyons honnête, je me fais réveiller toutes les nuits soit par un choiseau ou l’autre. Donc si c’est Heidi des fois, ça ne me fait ni chaud ni froid. 

Du réveil d’hier soir, je garde le souvenir ému de me dire que pour la première fois, mon Heidi lit un livre d’adulte… et qu’elle s’obstine, malgré l’énergie que ça lui demande de lire. 

Pis je me suis rendormie le sourire aux lèvres, en me disant que c’était fascinant de se dire qu’à la fois clairement on lisait le même livre.  Mais qu’en même temps,  on n’en tire pas du tout la même expérience.  

Elle, elle semble vraiment se créer des images et vivre un peu sa session perso de série TV au fur et à mesure qu’elle lit.  

Je vous avais déjà dit qu’Heidi est sans doute l’être qui me fascine le plus sur cette terre? 


Les vacances c’est aussi l’occasion pour Heidi de passer plus de temps avec les choiseaux… 

Cette semaine c’était aussi 


La semaine du crossover de l’Arrowverse.

Oui j’ai beau avoir grandi, je prends toujours le même pied à regarder les séries TV de superhéros.  Et sachant qu’Heidi partage ma passion, on se fait des sessions à deux où on glousse d’excitations, pendant que Superchéri fuit le salon à toute vitesse. Parce qu’on “est intenable quand on regarde nos séries !” 

 La procrastination intense à l’idée de monter le sapin de Noël.

C’est important pour Heidi, donc je vais finir par me résigner.  Mais j’avoue que tant qu’il n’est pas monté, je peux continuer à faire l’autruche sur le fait que le youtube rewind 2018 est sorti, que presque toutes les séries sont en pause hivernale… 

Bref, que c’est vraiment la fin de l’année !

La première session d’un truc que j’espère pouvoir refaire souvent dès l’année prochaine.  Une session d’écriture avec une autre copine qui cherche à boucler un de ses projets.  Tu te déplaces, tu te prends un café, et tu passes un temps X à travailler sans interruption sur ton travail.

Côté choiseaux


C’est un petit changement de régime pour Blu & Bazinga.  Je suis allée leur chercher une nouvelle sorte de granulés.  Oui, ils me boudaient les anciens, qui étaient colorés avec différents arômes.  A la place je leur ai pris des granulés nature, uniformes… Soyons honnête, ils ressemblent à des croquettes à chat miniaturisées. 

Bin figurez-vous qu’ils kiffent.  

J’aurais du m’en douter, après tout ils sont des choiseaux comme les autres ! Ils ne pouvaient qu’approuver le fait que les humains leur avaient enfin trouvé des croquettes à chat choiseau digne de ce nom. 

C’est les hormones qui montent inexorablement, la saison des amours qui s’approche et Bazinga qui devient très très propriétaire de Superchéri.  Les seuls qu’elle tolère un peu plus près c’est les mâles, et étonnamment Marichat.  ( M’enfin Marichat vient toujours en même temps que Blu…) 

C’est Bagheera qui a outrepassé ses droits l’autre jour à la salle de bain.  Je l’ai vu repartir au salon comme l’éclair se secouant une oreille.  ( oui, il s’est fait mordre, je suppose qu’il a voulu rentrer dans la cage de Blu) 

a cat and a parakeet side by side on lap like they were standing on a perch
La dernière de Blu et Marichat : se poser sur les genoux de Superchéri comme s’ils étaient alignés sur une branche. 

C’est aussi le fait que pendant cette expédition-là…


Je me suis faite harponner par un gris du gabon, qui trouvait que je lui plaisais, donc qu’il s’est lancé dans des grandes manoeuvres pour m’expliquer que si je voulais bien être son humain, ce serait cool !

J’ai du me faire violence pour me rappeler que non, je ne peux pas ramener 2 perroquets à la maison, juste parce qu’ils me l’ont demandé, sur un coup de tête.

Pourquoi 2 perroquets, parce qu’il y avait un autre gris du gabon, juste à côté de celui qui me faisait l’opération séduction, même âge… donc qu’ils étaient probablement de la même famille.  Et que mon coeur se brisait à l’idée de les séparer. 

Oui, avoir fait du progrès pour décoder le riche langage non-verbal d’un perroquet, c’est une vraie plaie quand il s’agit de mettre les pieds dans un magasin.  Parce qu’ils le savent quand tu les comprends… 

Superchéri était mort de rire quand je lui ai raconté.

Allez une petite dernière et je vous laisse filer à vos préparatifs…


Hier c’était notre 16ième anniversaire de mariage civil.  Nos alliances auraient pu aller se voir un film NC-16 hier soir !

Ce serait cool de se faire un long paragraphe de reminiscence, mais les oiseaux sont couchés donc j’ai perdu tout alibi pour continuer à repousser l’opération sapin-de-Noël-2K18

Bonne fin de journée, de semaine…. et profitez bien de la neige, pour ceux qui vont à l’ouverture des stations ce week-end ! Ici la saison des pluies bat son plein. 












p.s. oui, je confirme, c’est quasi la même photo que la semaine dernière, mais promis c’est pas le même chat ! A l’exception de Marichat,  ils dorment tous sous mon duvet avec la fraicheur de la saison des pluies ! 

Share
Share