bla bla quotidien,  Les choiseaux

Mes petits bonheurs #7

Share

Coucou du lundi!

 

 

 

Ici c’est la révolution:  Heidi a terminé son année scolaire…

 

Et moi, d’abord,  les changements de rythme, j’aime au moins autant qu’elle!

M’enfin on a un marathon médical à faire, et 2-3 autres trucs qui trainent. Donc c’est pas comme si on allait s’ennuyer. L’autre jour on s’est faites partir en vrille la miss et moi, à réaliser que sous peu c’est Novembre, que les décorations d’Orchard sont installées, que dans 2 mois on est en 2019!!!!

 

C’est aussi le grand moment de vertige face aux départs annoncés sous peu. Quelques ronchonnements face au changement d’heure qui vient mettre le souk dans le décalage horaire.

 

Ah et puis N*spresso a annoncé la fin de la capsule préférée de Superchéri…

 

 

Heureusement, là au milieu, il a toujours mes petits bonheurs…

 

 

C’est ma jambe qui est officiellement guérie.  On a fêté ça dimanche en allant marcher, après la pluie, sur un chemin quasi désert.  Du coup l’iPatch pu librement gambader sur une partie du chemin. C’est important, il fait moins de cinéma pour accepter de marcher dans ces cas!

Les oiseaux étaient aux anges.  Enfin sauf qu’on a pas tout à fait pris le chemin habituel.  Que les travaux pour le trottoir couvert ont bien avancé, donc qu’on ne reconnait plus rien!  Et qu’on avait pris des accessoires inhabituels, comme Heidi!   Du coup,  ils ont un poil fait la tronche pendant la moitié du trajet, genre j’aime pas ton truc, c’est chelou!

 

 

Cerise sur le gâteau…

 

 

La tronche de l’iPatch ce matin quand Lovely Nounou lui a proposé de sortir…  Pour situer ça faisait quasi 13 heures que môsieur le chien n’était pas sorti se soulager.  Malgré le besoin de plus en plus pressant qu’il avait nécessairement, il a fait un grand show de rechigner à venir.

Et que je fais semblant de dormir et de ne pas t’entendre.  Qu’au troisième appel je fais semblant d’ouvrir péniblement les yeux et baille.   J’extirpe alors mon corps du canapé à grand renfort de simagrées.  Le pas est lent et lourd, je m’y reprends à 3 fois pour m’étirer.  J’hésite presque à boiter.

Ça va l’iPatch, on a compris que tu as des courbatures!  C’est promis, on va se limiter à une sortie hygiénique.  Fais ce que tu dois, et hop retour maison!

#monchienestuncomédien

 

 

“Que les choses soient claires, j’ai mal aux pattes, je fais la grève de la marche!” ~l’iPatch

 

 

 

C’est aussi

 

 

Heidi qui nous fait un visionnage en rafale ( c’est joli comme traduction pour binge-watching? Non? On dit merci les québecquois!)  des nouvelles aventures de Sabrina.  Euh comment dire, c’était pas comme ça que je m’en rappelais moi!  Mais elle, elle adore…

C’est le moment de poilage absolu qui vient de passer par la tête, parce que j’ai réalisé que je ne connaissais pas le titre en Français, que du coup ils avaient mis sinistres, terrifiantes ou effrayantes?  Nan, parce que la précision c’est important!

 

( Vous sentez la nana qui patauge dans sa traduction depuis quelques semaines, elle avait oublié à quel point c’est fun de traduire quand tu ne te contentes pas de réadapter tes propres textes, donc que tu sais ce que tu avais voulu dire! Mais qu’à la place tu t’arraches les cheveux à essayer de respecter le format, les intentions et le public cible de l’auteur original!  Nan sérieusement j’adore aussi, c’est un challenge fun, mais je dois admettre que je suis rouillée question traduction!)

 

Et de constater alors que ton titre improvisé à la sauvage de “nouvelles aventures de Sabrina”, c’est en fait la vraie version Française du titre dans la vraie vie.

 

 

Pêle-mêle c’est encore

 

 

Heidi, dont le coeur balance encore quant à savoir quel personage de film d’horreur elle veut être pour Halloween.  A J-2 de l’expédition annuelle à Woodlands, comment dire…  ça va être chaud!

La pizza maison d’hier soir qui était un vrai plaisir…

Heidi qui est devenue une cheffe ès muffins chocolats.

Bagheera qui guette Superchéri le soir quand il sort du bureau.  Et le suivrait presque comme un petit chien, enfin sauf qu’il arrive sur le lit avant lui, pour ses calins du soir.

Heidi qui passe des Beatles à Queen… et arrive bientôt à nous entonner tout Bohemian Rhapsody…

 

 

 

“Plumes à moi me grattent. Moi mord toi si maman fais quelque chose de méchant en plus!” ~Blu

 

 

 

Et enfin, la réalisation marrante que Blu & Bazinga “disent” en fait beaucoup de mots contextuellement.

 

 

Je m’explique.  Ils ont peu de mots qu’ils articulent intelligiblement.  Mais sur la base des sons qu’ils font, ils disent beaucoup plus de choses que ce qu’on en a l’impression au premier abord.

Quand tu ouvres la porte des cages le matin, ils te baragouinent quelque chose qui ressemblent clairement à “Bonjour”,  le soir c’est “Bonne nuit” ou “Good Night”.

Hier quand on se promenait,  Bazinga a produit quelque chose qui répliquait exactement les intonations de  [Tu veux] une graine?  juste après que Superchéri le lui ai dit.

L’écholalie ( la répétition) du mot n’est à mon avis  dans ces cas rarement un hasard ou un reflexe, mais plutôt le fait qu’ils nous répondent aussi efficacement qu’ils le peuvent.

Ceci dit,  quand Bazinga entonne “you are”, quand tu lui demandes qui est “ma pretty girl”, là c’est purement le même plaisir de répéter une comptine connue comme tu le fais avec tes enfants quand ils sont jeunes…

 

 

 

 

Bon sur ce, je vous laisse gérer votre décalage horaire, euh changement d’heure pour toutes celles et ceux qui sont sous d’autres latitudes, moi je m’en retourne à ma traduction que j’espère vraiment boucler aujourd’hui.

Et je vous souhaite une bonne semaine! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share
Share