bla bla quotidien,  juste pour rire,  Les choiseaux,  Singapour

Aventures électriques et autres perles de la semaine

Share

Coucou du lundi

 

 

Vous remarquerez qu’au moins je suis constante: chaque semaine je me répands en excuses de n’avoir encore pas terminé le billet sur les taxis.  Et d’avoir écrit quelque chose d’autre à la place.

 

 

Bon alors ces aventures électriques?

 

 

C’est une saga dont on sait depuis des éternités qu’elle nous pend au nez.  On va résumer la situation ainsi: à Singapour un système électrique ça vieillit raisonnablement vite.  Quand tu vis dans un vieux condo ( à l’échelle de batiments à Singapour… c’est des vieux condos, ils datent de 1983, presque mon âge!  Ils sont antédiluviens quasi… ) et que le système électrique est d’origine.   Tu peux t’attendre à ce que le système électrique soit en fin de vie.  A fortiori si par hasard, quand il y a eu des travaux sur le réseau électrique, pour rajouter un truc ou l’autre, les réalisations ont été artistiques.

Bref,  la mère meri ayant grandit dans un vieux batiment…  et connaissant bien les gags du genre ne faites pas tourner tous vos appareils ménagers en même temps, sait optimiser le courant disponible, sans trop souvent surcharger le réseau.

Il y a quelques mois, une des prises déjà bricolées à commencer à régulièrement faire péter les plombs.  Comme je pouvais isoler le plomb en question sans poser trop de soucis, on a commencé à laisser ce plomb-là tout le temps débranché, et fait avec…

Mais voilà suite à gros orage en fin de semaine dernière, bam, l’autre prise du comptoir de la cuisine a rendu l’âme.  En plus elle l’a fait version, impossible de remettre l’électricité dans l’appartement si on ne laisse pas ce plomb-là aussi en bas.

 

 

 

“Madame! Dis quelque chose aux mynas dehors. Ils m’empêchent de dormir à chanter derrière moi! En plus ils sont dehors je peux même pas aller les faire taire!” ~Cuddles

 

 

 

 Là tu te dis que tu vas devoir faire quelque chose.

 

 

Tu fouines sur Singapour Nanas, tu déniches un électricien recommandé par plusieurs nanas, tu le contactes par texte sur son mobile. Oufr pas besoin de téléphoner à quiconque, un vrai plaisir! Hop l’électricien susmentionné débarque quelques heures plus tard.

Il regarde le tout, il verdit.  Il râle.  J’ai pas besoin de comprendre ce qu’il baragouine en chinois, pour savoir qu’il est atterré par ce qu’il trouve.  Il est pas le premier: celui qui était venu changer la prise de la clim’ avait tiré une drôle de tête aussi.  Celui qui a changé la cuisinière on n’en parle pas.

Pis il te dit que c’est mort, faut tirer un nouveau fil.  Il te file un prix pour bricoler une solution.  ( Dans un monde idéal, faudrait tout changer le système électrique de l’appartement.  M’enfin c’est un autre débat et pas vraiment à nous de choisir… J’ai lancé l’idée au landlord via l’agent.  S’il est intéressé il posera la question à l’électricien. Bref. )

Là tu te rends compte que ça risque assez facilement de tourner au major repairs,  donc que tu lances la machine agent/proprio/contractant approuvé par le proprio.

 

Pis tu réfléchis à comment tourner en attendant que les choses bougent.

 

Tu déplaces la fontaine au salon.  La machine à café aussi, sur un multiprise sur le coin de ta table de salle à manger.  Celle qu’on utilise de toute façon plus pour manger, because les choiseaux.  Ouaip,  fallait bien trouver un endroit pour mettre la nourriture des chats sans que Patch n’y accède.  Du coup ils ont un peu pris possession des lieux.

Sachant que la veille Supergranny et Superpapi ont envoyé triomphant la photo de leur cuisine enfin terminée,   tu te dis que c’est ironique.  Tu fais donc des photos de ton arrangement, et tu envoies le tout sur le whatsapp familial.  Histoire que tout le monde se marre de ton commentaire comme quoi tu avais la nostalgie d’une cuisine partiellement utilisable.

La suite des aventures, normalement, c’est en début de semaine prochaine.  Affaire à suivre.

 

 

Le coin appareils électriques de cuisine improvisé au salon…

 

 

Sinon quoi de beau?

 

 

C’est Heidi dont les examens battent leur plein.

C’est Blu qui ne boite enfin presque plus.  On voit la différence sur son humeur, même si on n’a pas encore repris les routines de sorties.  Idéalement j’aimerai encore donner 2 semaines à sa patte avant de commencer à réutiliser son s-hook. ( Le crochet qu’on utilise pour accrocher la laisse)

Et les voisins qui me demandent de ses nouvelles quand ils me croisent le matin sans lui. Parce que ça fait longtemps qu’on vous a plus vu avec l’oiseau sur l’épaule. 

C’est Bagheera qui clairement est reparti de plus belle pour l’asthme.  Donc ce sera vétérinaire dès que possible.  On rit jaune de l’ironie d’un chat très probablement allergique à la kératine d’oiseaux.

C’est votre servitrice qui a eu la grande idée de dire que ça faisait longtemps qu’aucun chat ne l’avait amoché et que toutes les plaies qu’elle avait sur le corps étaient le fait des plumés.  Y’a Nala et Marichat qui m’ont entendue, et décidé de concert de s’attaquer à corriger l’erreur.  Marichat s’est occupé de mes bras, tandis que Nala a fait la jambe gauche. Ça tombe bien, c’était la semaine de mes bringues, je ne pouvais de toute façon pas aller nager!

Vous l’aurez compris c’est toujours la guerre froide à 2 secondes de passer en vraie guerre entre ces deux-là.

 

Y’a aussi…

 

De l’administratif en retard…

Le fait que regarder ne serait-ce que des extraits des audiences pour l’élection à la cour suprême des US, laisse un goût vraiment amer dans la bouche.

Ou encore le fait que purée aujourd’hui c’est le premier octobre!

Le 120 secondes de vendredi dernier sur la démission de Johann Schneider Amman.  Mince pour une fois qu’on avait un conseiller fédéral mondialement célèbre, BAM!,  il démissionne.

Ma fascination absolue pour un des arbres du parc du condo. Une de ses branches majeures est morte.  Du coup, il y a les abeilles charpentières qui s’installent dans la branche morte, et l’arbre qui tente tous azimuts de s’étoffer sur sa partie encore vivante.  Il y a des pousses qui sortent du sol en partant de ses racines un peu partout.

 

 

L’arbre susmentionné…

 

 

 

 

Ou le fait que la série Amazon Prime du moment ( mouais on a 2 écrans Netflix, donc des fois je finis sur prime pour résoudre les conflits de savoir qui regarde quoi!)    c’est Mme Maisel, femme fabuleuse. C’est juste délicieux, dur à décrire, mais délicieux!

 

 

Ou le trip absolu de regarder Blu et une hirondelle posée sur le rebord du balcon échanger un moment. Avant de se faire les plumes de concert. Oui je sais, l’hirondelle est pas bien grande sur la photo. M’enfin ça aurait été contre-productif d’interrompre le moment pour une meilleure photo.

 

 

 

Allez… sur ce, je vous laisse vaquer à vos occupations ordinaires, et moi je reprends mon cirque matinal…

 

Bonne journée et à la prochaine!

 

 

 

 

 

Share
Share