Bagheera
autistiquement votre,  bla bla quotidien,  Les choiseaux

Elle court, elle court la meri edition 09/2018

Share

Coucou de début septembre

Ou si vous préférez de à-ce-stade-je-sais-pas-quand-je-vais-le-finir-alors-j’évite-de-me-mettre-la-pression

 

 

Pour varier sur le thème du moment:  oui on est toujours vivant, non le ciel ne nous est pas tombé sur la tête.

Encore que parfois, on se demande… ( Vu la quantité de pluie qui tombe au moment où j’écris ces mots le ciel qui tombe sur la tête est à prendre au sens littéral du terme.)

 

On commence avec les nouvelles de Sieur Blu la Terreur,

 

Dont vous serez ravi de savoir que depuis son escapade de l’autre jour, il est pas exactement chaud pour aller voler dehors seul…  Faut croire qu’il s’était quand même fait peur pendant ses 2 heures de solitude.

On est ressorti régulièrement avec lui depuis, fait pas mal de séances de vol libre, sans incidents.  Il insiste régulièrement qu’on est trop loin l’un de l’autre, et ne décollera pas tant qu’on ne se rapproche pas.  Son altesse plumée adore toujours autant quand on fait tout un cinéma pour le faire s’envoler.

Il faudrait qu’on trouve une fois le courage de l’emmener assister à une séance de free flight organisée par un groupe. Qu’il se fasse une idée du but final du jeu.

 

 

 

Au rayon autres nouvelles des choiseaux

 

l’iPatch se gratte ( il doit avoir un peu trop mangé de nourriture pour chats).  Il est franc fier de l’indépendance qu’on lui laisse pour marcher sans laisse sur une partie du green corridor pour autant qu’il n’y ai pas grand monde. Ah et j’ai découvert un peu par hazard… que ‘retour’ ( en français donc) était un ordre qu’il comprenait!  Heidi roule des yeux, parce qu’elle a l’impression d’entendre Supergranny parler à Kukaï quand je demande à l’iPatch de revenir.

Bazinga continue de jouer au porc-épic. Euh de muer.  Du coup c’est sans arrêt le choix entre la caresser et risquer la crise d’asthme. Ne pas la caresser et risquer la grosse colère.

Bagheera est maintenant d’un beau noir parsemé de poils blancs version poivre et sel.  Il fait presque 5kg.  Il est pas timide du tout: quand les mecs de la clim’ sont venus faire l’entretien, il est ressorti se frotter dans leurs jambes dès qu’ils avaient éteint l’aspirateur!

La panthère miniature fait les 400 coups avec les deux autres monochromes. Et dort souvent avec. C’est moins simple avec Marichat. Elle déteste qu’il renifle, et lui s’offusque qu’elle lui souffle contre pour si peu.

Marichat et Nala c’est malheureusement toujours aussi insoluble et pour l’instant je fais toujours chou blanc pour replacer Nala.  Honnêtement le fait qu’elle doit être le seul chat de la maison est un obstacle important.  Sans compter le fait qu’il a plu des chatons cette année, et qu’il y a eu plusieurs cas de hoarding.  ( Le triste record de cette année c’est 93 chats dans un 3 pièces.)

 

 

Côté bipèdes

 

 

Heidi a terminé son troisième trimestre en beauté: en arrêt maladie.  Y compris pour son anniversaire.  Elle a quand même fait une petite fête, elle  a été voir Crazy Rich Asians avec ses amis-es.

Là elle vient de reprendre les cours après les vacances de septembre.

L’ongle dans lequel j’ai un trou avec les compliments de Blu continue de pousser. ( oui il m’a perforé l’ongle ce rat) ( En même temps, il avait aussi ouvert le bec de Bazinga. Donc c’est pas étonnant en soi).   Je suis donc partie pour garder un ongle bien moche avec un trou et un bleu pendant des mois…

Sinon bin tous les week-ends avec Superchéri on se regarde médusés à ne pas avoir compris comment une semaine de plus a pu s’envoler.

On a plus vu un film au cinéma depuis des éternités.

 

 

Inutile de préciser du coup que les billets sérieux qui nécessitent de l’énergie mentale pour finir d’écrire, vérifier les données et éditer. ( Et eventuellement argumenter avec les amies que tu as qui ne partagent pas ton avis) Bin ils restent en suspens.

 

 

J’ai juste plus l’énergie pour…

C’est un peu frustrant.  J’aurais bien aimé me joindre aux personnes qui râlent contre le dernier 7à8 sur l’autisme.  Les énormités qu’une émission qui se veut sérieuse a osé colporter.   Non l’autisme n’est pas une maladie.  Au passage, petit détail sémantique, on ne peut pas en souffrir, vu que ça ne s’attrape pas. Entre ça et la statistique effrayante du nombre de personnes qui croient encore à un lien entre vaccins et autisme.

( Y’en a pas… de toutes les études qui ont été faite. La seule qui le laissait l’entendre, a été retractée. Son auteur a perdu son droit de pratiquer la médecine, parce qu’il avait fait un faux. Ni plus ni moins.  Depuis il vit royalement sur le dos des parents qui sont suffisamment vulnérables pour croire à l’image du pauvre scientifique persécuté, au rythme des conférences payantes, du filme qu’il a réalisé, des livres qu’il écrit etc. A voir la belle vie qu’il mène aux USA… Sans commentaires.)

Tu te dis que c’est pas demain la veille que tu pourras avoir une conversation saine sur l’autisme en France. ( Pis en Suisse aussi d’ailleurs, c’est pas beaucoup mieux, comme dirait ma fille ‘soupir’).

 

 

 

C’est comme quand Heidi me demande le progrès des projets d’écriture en ce moment, je ris un peu jaune

 

 

Alors tu vois ma fille, pour ça il faudra que je puisse avoir un peu de temps-utile ( comprendre du temps où je ne suis pas tellement ramassée d’épuisement que la seule pour laquelle je suis encore bonne c’est de regarder la télé ou lire un livre).

Au lieu d’utiliser le dit-temps utile à des trucs comme faire la chambre d’Heidi à fond d’urgences.  Parce que sa chambre est vraiment pas asthmatique- compatible.  Et qu’après la crise d’asthme de l’autre jour, ça devient urgent de faire quelque chose.  On en profite pour donner une touche de d’jeunes supplémentaire. C’est long mais le résultat est sympa!

Il faut aussi gérer le retard d’administratif qui commence salement à me rattraper.

Cerise sur le gâteau, évidemment y’a du haze.  Pas des tonnes, juste de quoi me couper le souffle selon les jours… comme aujourd’hui.  Le haze de cette saison est raisonnablement discret à ce jour… seul les personnes sensibles ( où ceux qui ont des filtres à particules chez eux, parce qu’avant ils habitaient en Chine) réalisent que c’est pas idéal.

 

Mais je désespère pas… je vais finir par y arriver! 

 

 

Bon je file, j’ai des choiseaux à faire courir en rond dans l’appartement.

 

Yep il pleut, donc pas de free flight.  Et comment dire… le plumé bleu  (et son inséparable iPatch qui le suit, lui, du sol) devient vite agressif s’il n’a pas sa dose d’exercice quotidienne! Je vous avais déjà dit qu’un perroquet c’est un peu comme un gamin avec des ailes?

 

Bonne fin de journée!

 

Share
Share