blu parrot preening
Les choiseaux

Blu s’est dit que mon programme pour la matinée était nul

Share

Du coup il l’a revampé tout seul comme un grand, sans nous demander notre avis!

 

 

Coucou du lundi.  Bienvenue en Septembre!

 

Bonne rentrée à ceux qui la font aujourd’hui, ici, école locale et horaires décalés obligent,  on est en mode vacances scolaires. Rien de bien grandiose prévu: Superchéri ne pouvait pas prendre de congés.  Heidi a des rendez-vous chez le médecin.

Donc le programme de cette semaine de vacances c’est plutôt soigner sa vie sociale et ses révisions pour Heidi.  Les obligatoires rangements et tris ( la chambre d’Heidi est en chantier littéral pour changer lol), aller faire voler les oiseaux,  essayer de trouver un peu de temps pour profiter de la vie, et rattraper la liste des trucs à faire.

J’étais méga motivée ce matin… remontée à bloc… décidée à tout liquider avant midi…

 

 

2 black cats on lying on a bed
“Humaine? Mais pourquoi t’agites-tu dans tous les sens? Le matin c’est fait pour dormir!” ~Bagheera & Cuddles

 

Et puis Blu s’est dit que mon programme était nul, et qu’il avait une vachement meilleure idée…

 

 

D’ailleurs il ne s’est pas contenté de refaire mon programme…  il a aussi chamboulé celui de Lovely Nounou et Heidi. Pis j’imagine que Superchéri a du se sentir super relax à attendre les updates suivantes au fur et à mesure. A commencer par le message lui demandant de ne pas paniquer, mais que ce serait bien s’il trouvait quelques minutes pour enregistrer ses sifflements!  ( Vu qu’il est le seul à savoir siffler dans cette maison 😂.)

 

 

Bon alors, vous saviez déjà que Blu était notre enfant terrible, notre roi de l’évasion, notre tête de mule…

 

 

S’il y a une bétise à faire vous pouvez compter sur Blu pour nous la trouver…  Récemment, par exemple,  il s’est attaqué à faire en sorte qu’on ne récupère jamais notre garantie loyer. Vu qu’il essaie de creuser des trous dans les placards de la cuisine quand on a le dos tourné.

Et nous bouffe l’oreille, quand on l’empêche de rentrer dans la dite-cuisine.  On est méchant avec lui, d’abord, on l’empêche toujours d’avoir du fun!

( C’est ces moments où tu dis que cet oiseau c’est vraiment moi qui l’ai éduqué:  il adore les challenges intellectuels, mais se décompose quand il s’agit de cotoyer d’autres humains.)

Il a besoin d’une certaine dose d’activité, sinon il est frustré.  Et Blu frustré, j’hésite de savoir s’il sort tout droit d’un film de Hitchcock ou de Jurassic Park  ( genre le petit dinosaure qui semble adorable et bouffe la tronche du mec de l’IT qui avait saboté le tout)

 

 

blue parrot biting on a elastic leash
“Cro cool! Nouveaux noeuds à moi pour défaire! Moi aime défaire laisse! Moi aime comment mes humains ils font bien de l’occuper de moi!” ~Blu

 

 

Bref,  du coup ces temps après une longue préparation, on a lancé officiellement l’opération vol libre

 

 

Inutile de nous demander comment on fait, c’est pas vraiment une technique partageable, c’est pas le style de la maison.  C’est plutôt le résultat de bien se connaitre parmi.

Mais l’idée – pour ceux-lles qui ne connaissent pas –  c’est qu’on détache Blu.   Il vole dans les environs avec toute la grâce, la vitesse et la force dont il est capable. Et revient de lui-même après quelques tours.   Ça fait un peu plus d’une semaine que tous les jours.  Blu fait un moment de vol libre. Sous le regard ahuri des voisins du condo.

Oui ce n’est pas sans danger.  Les oiseaux ont des prédateurs, plus d’une personne a perdu son oiseau entre les griffes d’un rapace. Ils peuvent prendre peur et partir plus loin qu’ils ne le maitrisent, et avoir de la peine à retrouver leur chemin.  Se faire attraper par un humain peu scrupuleux qui décide de le garder. ( Encore que Blu avec son caractère de cochon, je doute que ça, ça lui arrive!)

Ils peuvent aussi te narguer pendant des heures du haut de leur perchoir avant de se décider à revenir ( Ouais les oiseaux ont un humour de chiotte parfois! )

 

 

Et aujourd’hui donc, est arrivé ce qu’on savait depuis le départ qui allait arriver à un moment où a un autre depuis qu’on avait commencé l’opération free flight. Blu est parti plus loin et plus longtemps que prévu.

 

 

Genre on l’a cherché toute la matinée…

Enfin 2 bonnes heures, vu qu’on était parti en bas peu avant 9h et qu’on est rentré avec un Blu triomphal mais crevé peu avant 11h.

La séance de vol avait commencé assez normalement. Tout a dérapé quand il est reparti tout seul comme un grand vers le hall de l’immeuble – version si c’est comme ça, je me casse et je rentre!

Faut dire que depuis plusieurs jours on en était un peu à une étape charnière: un peu comme un gamin qui apprend à faire du vélo sans les petites roues.   Il sait faire du vélo pour de vrai, mais c’est la trouille qui le retient.  Et d’une fois que le déclic se fait, tu cours comme un dératé derrière le gamin en lui disant “freine! Oublie pas de freiner!” parce qu’il est tellement enivré par le succès de l’opération “Mais purée en fait je sais faire du vélo tout seul, je peux aller partout où je veuuuuuuuux!!!” qu’il en oublie un peu tout le reste.

 

 

 

Opération aiguille dans une botte de foin, hum oiseau bleu quelque part dans le grand arbre… Je vous ai simplifié la tache, il est dans le cercle noir…

 

 

Le plus stressant de l’aventure?

 

 

Réfléchir à comment coordonner les recherches.  Improviser au fur et à mesure le plan de combat pour le retrouver. Savoir que comme j’avais besoin de l’enregistrement de Superchéri, j’allais devoir lui raconter le truc sans encore connaître la fin de l’histoire.

Et le moment où Blu est parti explorer le quartier d’en haut,  au lieu de rester dans les limites du condo.  Pendant 40 minutes environ, on avait plus aucune ‘nouvelles’ de lui.  ( Traduire:  il ne répondait plus à nos appels histoire de nous dire où il était)

Et puis sur le coup de 10h15, il est revenu tout triomphant dans le condo.  S’est installé dans l’arbre au sommet de son terrain de vol habituel, et a commencé à se faire les plumes.

A ce stade-là, on ( comprendre l’équipe sur place, je ne promets rien sur l’état de nerf de Superchéri) ne se fait plus trop de soucis… c’est juste un jeu de patience de savoir quand il en aura ras-le-bol et redescendra vers nous.

On se rassemble tous dans son champ visuel, on l’appelle, on a de la nourriture.

Il nous donne un faux espoir à 10h40… vu que la première fois qu’il daigne descendre de l’arbre.  Il  vole partout autour de nous, version “vous avezzzz vuuuuuu ce que je peux faire!!!!!”  et après le rase-motte réglementaire, retourne dans l’arbre!

La seconde descente est la bonne, il atterrit sur les épaules de Lovely Nounou peu avant 11h, accepte qu’on le rattache, et qu’on rentre.  Faut dire que c’est l’heure du repas de midi et de sa sieste digestive.  Pis qu’à 11h il commence à taper vilain le soleil, donc qu’il serait pas plus mal à la maison.

Bref, il redescend le bec en coeur et les yeux qui pétillent de l’aventure qu’il a vécu.

 

Ouais, lui au delà de s’être fait peur au début, il a trouvé ça hypra fun!

 

La morale de l’histoire, c’est que nos efforts pour quadriller le quartier et faire en sorte qu’il sache revenir au condo ont porté. Il sait où il habite.  Reste à lui apprendre à revenir par le balcon comme un grand pour la prochaine fois qu’il se fait la belle!

Si nous on a eu la trouille, lui a pas vraiment l’air traumatisé. Au contraire il était méga fier de lui.  Il a essayé plusieurs fois cet après-midi de nous expliquer que ce serait chouette de remettre ça.

Euh non, une fois par jour ça nous suffit… 

C’est aussi qu’on va avoir un gros moment de stress au moment de faire la prochaine session ( parce que vous pensez pas que ça nous avait dissuadé de recommencer. Vous savez ce qu’on dit sur les chutes à cheval!).

 

Bon je vous laisse…

 

 

Maintenant qu’on se remet de nos émotions, ma liste de trucs à faire m’attend toujours…  elle tire un peu la tronche d’avoir été reléguée ce matin!

Cadeau bonus: la photo de l’heureux roi de l’évasion à son retour…  Ouais, je confirme,  je suis restée en pyjama dépareillé toute la matinée.  Et je ne me suis pas coiffée avant midi…

A la prochaine!

 

 

 

Share
Share