bla bla quotidien

Mes petits bonheurs #5

Share

Coucou du vendredi

 

 

 

On continue avec la folle vie de la mère meri…  et le fait que selon les jours, j’ai un peu l’impression de risquer la noyade si je fais pas gaffe.

Je vais pas me plaindre, je suis sûre de ne pas être la seule dans ce cas.  Avec les conversations que j’ai avec des amies ces temps,  je le sais même avec certitude.  C’est juste que de le dire haut et fort, au lieu de porter le masque et faire semblant… Ça fait du bien!

J’ai une liste de suspens un peu trop longue à mon goût, et surtout des trucs sur ces listes qui me demandent beaucoup de ressources.   Promis je vous raconterai un de ces 4.  C’est juste que comme souvent quand je suis en cours de digestion, je peine à faire de l’ordre dans le fil de ma pensée.  J’ai aussi plus peur de ne pas faire le tri comme il faut entre ce que je voulais raconter, et ce qui aurait été maladroit de partager.

 

 

 

 

Dans ces moments-là, prendre le temps des petits bonheurs, c’est plus important que jamais

 

 

 

C’est, par exemple,  Heidi qui passe derrière le livreur Fair Price, ramasse les miettes de glace carbonique.  Elle file les mettre dans un verre d’eau et regarde le brouillard envahir le verre.

 

 

Le dernier verre en date d’eau magique…

 

 

 

C’est les 4 chats sur mon lit, qui font la sieste avec moi des fois… C’est drôle, quand j’étais gosse,  j’en rêvais de chats qui dorment avec moi.  Supergranny peut sans doute en raconter de belles sur toutes les fois où j’ai enfermé un de nos chats avec moi la nuit.

 

C’est les chats qui à tour de rôle tiennent compagnie aux oiseaux dans la grande cage, en étant installés dessus royalement.  Enfin quand les oiseaux ne jouent pas à faire fuire le chat.

 

C’est les fou-rires à jouer avec Nala. Notre chaton surdimensionné. Elle a fait des progrès en coordination, mais elle se fiche encore souvent par terre.  Et affiche toujours la même désinvolture à vouloir te faire avaler qu’elle avait totalement voulu faire ça comme ça.

 

C’est le trip de ce matin à avaler au kilomètres les dessins de bloggers à Calopsittes.  Enfin à Cockatiels quoi.  Vous savez, nous on a des perroquets miniaturisés.  Une Calopsitte, elle, c’est un Cacatoès miniaturisé.  On va dire les accros au cockatiels s’amusent aussi bien avec leurs petites pestes ailées qui chamboulent leur vie, que nous…

 

 

… is what I do all day. FYI it is a time lapse of me and Bei spending a day together.

Posted by Koi & Bei Bird Comics on Wednesday, 21 March 2018

 

 

Allez voir ce qu’ils dessinent c’est hilarant!

Et très très vrai! La preuve:  je me suis arrêtée quelques secondes de taper là pour prendre en photo mon bureau…

 

 

J’ai pas poussé le vice jusqu’à recouvrir le clavier, vu que j’allais me remettre à taper tout de suite après, mais ouais…

 

 

 

C’est aussi

 

 

Ressortir des musiques que j’avais pas écouté depuis longtemps.   Tiens, celle-ci, par exemple je l’écoutais quand j’avais quasi l’âge d’Heidi aujourd’hui…  c’est trippant!

 

De se rappeler à quel point un bon morceau de musique trop fort c’est kiffant quand on en a gros… Ou pour faire redescendre la pression.

 

Chanter sur la dite musique, même si on chante faux ou qu’on force un poil sur les cordes vocales.   Pousser le vice jusqu’à danser.  Même si du coup les oiseaux me regardent comme si j’avais perdu la tête.

 

 

Ou encore la tarte aux abricots que je me suis faite l’autre jour, dans un moment de nostalgie valaisanne.

 

C’est constater qu’apparemment Bazinga aime bien Papa Roach…  vu qu’elle se fait tranquillement les plumes sur mon ordi qui crache Last Resort  ( et pas la version squeaky clean pour youtube hein) aussi fort qu’il puisse le faire avant que le son ne sature désagréablement!   Alors que Blu lui trouve que j’exagère, parce qu’au lieu de taper et écouter du bruit,  je devrais être en train de leur préparer leur lunch!

 

Le fait que les douleurs qui percluent mon corps sont des COUR-BA-TURES.   ( Je vous avais dit que j’allais nager ces jours? )

 

 

Ou encore

 

Le fait que l’autre jour, mon chtit-frère – tonton-à-vélo – et moi on a spammé le groupe whats’app familial au milieu de la nuit pour les autres, parce qu’il est au Canada en ce moment pour une course ( de vélo donc…)   et que pour moi c’était le matin et pour lui la veille au soir.

 

Heidi,  que le plaisir et la fascination que j’ai à la voir éclore compense largement les moments plus durs.   Même si cette peste a profité de l’update de Netflix pour me mettre une icône de profil discutable!

 

La saison des anniversaires qui bat son plein dans la famille…  vu qu’août accumule celui de tata Vivi, tonton-à-vélo, Superchéri et bien sûr Heidi.

 

 

 

“Tu as vu, je me balade et je détruis une branche en même temps. C’est chouette la balade assistée, non?” ~Bazinga

 

 

Bon les petits chous… faut que j’arrête de procrastiner, j’ai une course à aller faire! Sauf qu’en fait, j’ai une splendide excuse: Heidi ne trouvant pas sa carte de bus, elle est partie avec la mienne.  Donc j’ai pas le choix: il faut que j’attende qu’elle rentre!

 

 

Allez, je vous souhaite une bonne fin de semaine. Un bon long week-end de National Day pour tous ceux -elles qui l’ont pris…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share
Share