juste pour rire,  Les choiseaux

« Au secours! Il y avait une feuille! »

Share

Et autres histoires des choiseaux…

 

 

 

Oui, je suis toujours vivante…  Non, je ne suis pas malade, mais oui, je suis un peu dépassée par ma liste de trucs à faire.

La prochaine série d’examens trimestriels approchent pour Heidi. Elle a besoin d’un coup  de main pour s’organiser et réviser au milieu de tout ce qu’elle a manqué comme cours.

Les tris avancent lentement. ( Comprendre ça fait autant de semaines que Lovely Nounou s’arrache les cheveux, parce qu’elle tombe régulièrement sur des nouvelles congères de trucs triés dont il faut maintenant organiser la sortie de l’appartement.)  Ranger et trier ça va.  La phase tractations pour donner/revendre les choses dont on a plus besoin, c’est un gros challenge pour moi! Si on compte avec le fait que la semaine passée j’étais occupée à avoir mes bringues… J’ai d’autant moins progressé.

Bref.

 

Vous le savez déjà, Blu est notre enfant terrible.

 

 

Aussi longtemps qu’on lui fournit une bonne quantité d’exercice et de stimulation, il est heureux et ne fait pas ‘trop’ de bêtises à la minute.

M’enfin le problème avec les jeux c’est qu’on s’en lasse…

Alors il faut sans cesse en inventer des nouveaux, et les complexifier au fur et à mesure qu’ils sont maîtrisés.

 

 

“Moi aide maman a faire photos du chat noir coquin!” ~Blu

 

 

Le dernier en date, c’est le jeu de la feuille.

 

Le jeu de la feuille, c’est un de ces trucs qui part d’un accident. Et la réalisation que Blu a peur des feuilles. Enfin avait.

Depuis ça a évolué en une espèce de jeu de course poursuite, que l’observateur non-averti peut prendre pour de la persécution sadique. Je m’explique: de l’extérieur ça ressemble au fait que tu rapproches sans cesse une feuille d’un oiseau qui en a peur et du coup décolle à tire-d’ailes.  A un rythme digne d’une partie de ping pong.  De préférence, jusqu’à ce que Blu respire aussi élégamment qu’un adulte moyennement en forme, sachant que l’adulte vient de faire 400m en courant sous un soleil de plomb en montée pour attraper son bus!

Il faut connaître la communication de Blu, pour le voir trépigner quand tu ne reviens pas assez vite avec la feuille.  Remettre sa chaine en position pour un décollage optimal.   Les cris perçants voire les coups de becs sur l’oreille si tu tardes vraiment trop.

Le jeu de la feuille remplace le jeu précédent en date.  ( Pour la petite histoire, ça consistait à passer de l’épaule au doigt, en volant.  Avant de se faire propulser sur les épaules de l’autre et retour.)

 

Au début le jour de la feuille

 

C’était moi qui avait une feuille.  ( Je voulais juste la lui montrer.)   Il a trouvé ça drôle, et a décidé de ne plus s’envoler quand Superchéri l’appelait. Dans la foulée, il s’est mis aussi à refuser de monter sur le doigt pour se faire propulser.  J’ai commencé à utiliser la feuille pour le faire passer d’une épaule à l’autre.  Et assez rapidement on s’est retrouvé les deux avec une feuille à la main.

 

 

“Je te l’accorde, les figues fraiches c’est délicieux. Comment ça c’est cher et on peut pas en avoir tous les jours! Je proteste! ~Bazinga

 

 

Au dernier pointage, la forme actuelle du jeu de la feuille

 

 

Consiste à trouver chacun une feuille sur le sol. Approcher la feuille de l’oiseau jusqu’à ce qu’il décolle.  Parfois il fait un tour et revient. Parfois il passe sur les épaules de l’autre.  Il y a aussi les fois où il insiste que ce soit Bazinga qui change d’épaule et vienne le chasser à coup de bec.  ( Si si, aussi agressif que ça ait l’air, ça fait partie du jeu…). Bazinga qui change d’épaule, c’est assez fun, elle fait de la varape sur le polo de Superchéri dans son cou, pour rejoindre l’autre épaule.

Parfois il fait des petits vols rapides en successions, d’autres il monte aussi haut que lui permet sa laisse et nous tourne autour avant de redescendre.  Des fois, on le soupçonne de faire exprès de faire des noeuds avec la laisse de Bazinga.  ( En gros il passe son fil trop proche d’elle, et elle s’énerve et l’enjambe, ce qui créée un noeud)

 

Et parce qu’il faut garder l’excitation constante

 

Il nous instruit régulièrement de changer de feuille.  ( Il cesse de décoller et nous perce les oreilles quand on oublie.)  N’est pas contre les variations avec fleurs ou bout de branches.   Des fois, il nous prend la feuille et la jette par terre.  D’autres c’est Bazinga qui intervient et fait des miettes de la feuille en quelques coups de bec.

 

 

Le plus drôle du jeu de la feuille

 

C’est justement de passer son temps à changer les règles du jeu!  Note que je le soupçonne aussi de bien se marrer face aux réactions qu’il déclenche chez les quidams à voler d’une épaule à l’autre pendant toute notre marche.

Comment dire… ah oui, on a les conducteurs du camion poubelle qui fait les maisons derrière chez nous, les gardiens du condo le long duquel on marche,  et plein de voisins qui nous saluent chaudement chaque fois qu’ils nous voient passer. On se fait remarquer.  Il montre fièrement ses prouesses tant que personne ne fait mine de vouloir le toucher.

Quand il se lassera et passera au jeu suivant, je vous dirais quelle idée saugrenue il aura eu cette fois.

 

 

 

“Quand est-ce qu’on mange? Vous voulez pas me trouver de la nourriture plutôt que de me photographier!” ~Bagheera

 

 

Sinon

 

Bagheera va de mieux en mieux. Sa fourrure s’épaissit, il commence à avoir un poids honnête même s’il reste trop maigre pour le moment.

L’infection à la patte de Felix est guérie. Cuddles est en train de perfectionner un nouveau miaulement pour s’assurer qu’on lâche ce qu’on est en train de faire et qu’on s’occupe d’elle.  Ses larmoiements sont insupportables. Elle maitrise parfaitement les pleurs de bébé humain!

La situation est toujours mortellement tendue entre Nala et Marichat.  Ce qui nous oblige à continuer de ségréguer Nala.  On perd espoir qu’un jour ça s’améliore. La pauvre elle déprime un peu, et mange pour compenser.  C’est devenu notre chat le plus en surpoids.   M’enfin on finira par réussir à la replacer. On y croit!

Bazinga est en pleine mue donc ressemble à un porc-épic mité.  Le côté chouette, c’est que du coup comme elle veut de l’aide pour casser les coques de kératine, elle est super caline avec moi! Faut que je profite, ça ne durera pas!

 

 

“Un peu plus à gauche, oui… comme ça!” ~Bazinga

 

 

Sur ce je vous souhaite une bonne ( et chaude) journée!  Et un bon début de semaine!

 

En espérant que cette semaine sera plus douce avec le temps qu’elle me laisse pour écrire!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share
Share