Bagheera
bla bla quotidien,  Les choiseaux

Les brèves (pas brèves) du jour

Share

Coucou du lundi!

 

 

Dans la série faites ce que je dis et pas ce que je fais, la mère meri présente:  J’ai un billet prêt dans les brouillons mais j’en écris un neuf à la place!

C’est que vous comprenez, j’en ai des marrantes à vous raconter, ça ne peut pas attendre!

 

Depuis jeudi dernier, c’est l’aventure de sauvetage du Myna seconde du nom

 

( Le premier myna sauvé, il est là  si vous avez besoin de vous rafraichir les souvenirs)   Donc jeudi dernier, de bon matin, je sors promener Blu et l’iPatch.  Bazinga préfère, elle,  faire la tronche dans la salle de bain parce que Superchéri est pas avec moi.

On a quasi terminé le petit tour, quand l’iPatch plante les pattes, se met à sniffer furieusement. Histoire que je comprenne bien, il se met aussi à miousser* pour attirer mon attention.  Et là, dans la rigole, un myna inerte.  Au premier regard, il a l’air mort.  Au second regard, je réalise qu’il a perdu la bataille contre une vitre ou un mur, mais n’est pas -encore?- mort.

Je remonte vitesse grand V, je pose tout le monde à sa place et récupère le panier qu’on a pour déplacer Blu la terreur chez le vétérinaire.  Hop je redescends chercher l’oiseau, qui a à peine bougé et se laisse attraper sans autres. Je le remonte, pas très optimiste.  Dans les 5 minutes qu’il m’a fallu pour monter et redescendre, ses yeux ont salement gonflés.

l’iPatch en rayonne de fierté ( genre t’as vu moi aussi j’arrive à te ramener des animaux en détresse, y’a pas que Heidi qui s’y colle). Je vous jure…

 

 

myna recroquevillé dans une cage de transport pour animal
Le myna, au calme et au chaud… donc je pensais pas qu’il survivrait à J1

 

 

En gros face à une suspicion de traumatisme cranien, pas grand chose d’autre à faire que de donner un coin calme et sombre à l’oiseau,  en lui proposant aussi de l’eau et une nourriture adaptée à son espèce.

 

 

S’il meurt dans les 24 à 48h premières heures, c’est que le traumatisme cranien était fatal.  S’il passe le cap des 48h, le traumatisme cranien n’est pas fatal…  Le danger suivant qui le guette, c’est qu’un oiseau survit rarement à plus de 48h sans manger.

Honnêtement, dans les premières heures je ne suis pas du tout optimiste. Le myna est inconscient, a des convulsions et d’autres signes neurologiques,  et il développe rapidement les yeux au beurre noir les plus impressionnants que je n’ai jamais vu.   Je me dis qu’à défaut, il sera mort au calme et à l’abri.

M’enfin le soir arrive, il est toujours vivant.  Je me renseigne donc sur comment le nourrir efficacement.  Si vous vous ne vous étiez jamais posé la question, un myna est omnivore.  Son régime consiste surtout à manger des fruits, des insectes et les trucs qu’il pique aux humains.  Comme tous les oiseaux à bec mou ( comprendre sans os sous le bec), il ne mâche pas, il avale tout rond.  C’est pour ça qu’il secoue régulièrement sa nourriture quand le morceau est trop grand: pour le séparer du reste et pouvoir l’avaler.

 

 

Myna dans une cage avec des yeux très enflés
Les yeux toujours bien explosé à 5 jours, toujours des signes neurologiques, mais des progrès constants. Essentiellement il doit à l’hématome de s’être fait autour des yeux d’avoir une chance de survie. Vu l’ampleur de l’hématome et de l’enflure, si ça c’était fait à l’intérieur de son crane, il aurait effectivement expiré très vite.

 

 

On est lundi et il est toujours vivant

 

 

En 5 jours, il est passé de l’inconscience quasi constante à un état d’éveil prolongé.  A la certitude que si je pouvais cesser de l’enquiquiner ce serait bien aussi!  Ses yeux n’ont pas fini de désenfler.  Il a pour le moment toujours des soucis de coordination, mais il est alerte, il voit.  Au rythme où il évolue, j’ai bon espoir qu’il puisse reprendre une vie indépendante à l’extérieur. Affaire à suivre.

La morale de l’histoire?   Bin 1. j’ai même mon chien qui m’amène des animaux à soigner…   Et 2. c’est la réalisation qu’à donner de la place à Heidi pour être pleinement elle, il semblerait que je me donne aussi le droit de le faire.

Pour la petite histoire, l’iPatch et Felix se débrouillent tous les jours pour s’en approcher et prendre de ses nouvelles ( le renifler quoi).

 

 

Sinon quoi de neuf?

 

 

Heidi a été faire son premier Pink Dot ce samedi. Et m’a enjoint de partager un peu avec vous, ce moment mythique de sa vie.  C’était la dixième édition de la manifestation.  Ils ont à nouveau rempli Hong Lim Park,** alors même que l’entrée est strictement réservée aux singapouriens et aux PR.  Une des surprises de ce pink dot, c’est qu’un des petits-fils de LKY et neveu du premier ministre est officiellement sorti du placard.

Heidi y est allée seule avec des amis – à sa demande express.  Et elle était tellement impatiente, qu’elle est arrivée sur place avant 11h le matin ( alors que les portes ouvraient à 15h).  Elle est rentrée survoltée et des étoiles plein les yeux après la fin de l’animation DJ.  J’ose même dire qu’elle m’a tout raconté par le menu pendant 2 heures avant de pouvoir aller se coucher!

 

 

Le portail d'entrée de pink dot 2018
Le portail d’entrée de pink dot

 

 

Côté chats

 

 

Bagheera est toujours mince, mais commence à avoir la tête d’un chat en forme.  Il nous fait mourir de rire avec ses bêtises et ses grandes idées.  Tous les matins il miaule désespérément devant la porte de la chambre pour obtenir ses quelques caresses et son petit-déjeuner.  Bin oui, il reste au laxatif 2 fois par jour, du coup il est le seul à obtenir un peu de boite le matin!

On est en train de refléchir à l’habituer à se balader en laisse dans le condo, vu qu’il est visiblement bourré d’énergie et que c’est notre seul chat réellement intéressé par l’extérieur.

L’étape du mois de la catification est en route.  Un second grand arbre à chats va orner le salon.  Celui en bois plein et avec des tuyaux en pvc – histoire qu’ils ne puissent pas le réduire en charpies.

Là,  ils sont de nouveau à 4 en train de faire la sieste sur notre lit.  Et essaient de me persuader de les rejoindre! Pour le moment, je résiste au chant des sirènes.

 

 

Felix et Marichat siestent sur le lit d'Heidi
“Tu as vu Marichat elle arrive aussi à grimper sur le lit de Heidi. Bagheera lui a montré comment faire!” ~ Felix

 

 

Et puis pendant qu’on y est…

 

C’était le plaisir de déguster une tarte aux pommes feuilletée qu’on s’est fait ce week-end.  Le Petit Depot m’avait envoyé un email sur ses liquidations du moment auquel je n’ai pas pu résister. Ils y listaient spécifiquement tous leurs produits sans gluten et sans lait en liquidation.

Ou encore Blu qui vient systématiquement me piquer mon thé à la menthe…

C’est le fait que je me suis offerte un Kindle, et que j’ai même trouvé toute seule comme une grande, comment l’ajouter sur mon compte ( indice autant ajouter une app Kindle c’est facile, parce que les app Kindle et Audible sont sur les app stores de Singapore, autant un kindle même, il faut quelques acrobaties pour l’ajouter à son compte.  La marche à suivre pour la dite acrobatie est disponible généralement via les revendeurs sur Singapour des kindle.)   Le Kindle est dans mon sac, pour toutes les fois où je lis sur en vadrouille.  Prendre l’iPad avec était trop lourd, et mes yeux m’en voulaient un peu de tenter de lire sur mon petit écran de téléphone!

 

4 chats sur un lit

 

 

La chanson qui tourne en boucle c’est la reprise de ‘Smells like Teen Spirit’ par Shaka Ponk.  C’est pas ma faute, c’est arrivé tout seul!  Enfin après que je sois tombée sur le clip hypnotisant du passage de Shaka Ponk aux concerts Alcaline.  Comme disent Heidi et ses potes paraitrait que je suis une irrécupérable emo! Le moment Kodak ceci dit, c’est la tronche scandalisée d’Heidi quand le chanteur se lance dans le public depuis le balcon et retourne sur scène avec une marée humaine de mains qui se le passent.  Mais il est fou, il se rend pas compte à quel point c’est dangereux?  Ahhhh j’aime mon Heidi! Elle a beau grandir, partir toute la journée faire Pink Dot seule, elle reste elle-même!

 

Sur ce, je vous souhaite une bonne journée!

Une toute belle semaine! Et à la prochaine! ( la bonne nouvelle c’est que vous êtes sûrs que ce sera mercredi, vu que le billet est DEJA écrit!)

 

Edit de 17h15:   et c’est pas pour plomber l’ambiance du billet… mais p’tit Myna a tiré sa révérence dans l’après-midi.

 

Difficile de savoir si c’est d’épuisement et d’inanition, ou si l’état de ses yeux a favorisé une infection.  En théorie il était hors de la zone rouge pour que le traumatisme cranien lui-même soit mortel.  Ça fait un peu bizarre…  comme vous vous en doutiez au billet, je commençais à me laisser espérer qu’il tiendrait le coup… après tout ça faisait 5 jours que je le donnais pour mort et qu’il s’obstinait à me donner tort.

En même temps, quelque part je suis soulagée pour lui. Je ne sais pas à quel point un oiseau peut récupérer de séquelles neurologiques. Mais il en avait des corsées et j’étais un peu secrètement terrifiée de me retrouver à devoir ajouter définitivement aux choiseaux un myna qui fait des rouler-bouler sur le sol pour se déplacer, n’a pas la coordination nécessaire pour décoller et ne rêve que de liberté.

 

 

 

 


*miousser = chouiner pour obtenir quelque chose quand on est le Shiba Inu de Supergranny ( qui est applicable par extension à tout membre de la gent canine capable de reproduire le même son)

 

**Le speaker’s corner d’Hong Lim Park, pour simplifier grossièrement, c’est un peu le seul espace avec liberté de parole de Singapour.  Il y est même autorisé d’y tenir des manifestations sous réserve que le permis de tenir l’événement ait été octroyé et que les organisateurs s’asssurent n’avoir que  des singapouriens et des PRs présents.  Et c’est le seul endroit où certaines discussions ( notamment celles à caractère politique) vont être tolérées sur la place publique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share
Share