bla bla quotidien

Reprendre le rythme ça fait mal

Share

Et c’est déjà le retour du décalage horaire dans l’autre sens.

 

 

Avec ses bons ( je dors dans mon lit – ou à défaut si les choiseaux pleurnichent pour ma présence, comme l’autre soir, Cuddles qui insistait pour m’expliquer qu’elle allait devoir vomir le contenu de son estomac quelque part dans la nuit donc beuglait comme une chatte en chaleur –  sur le canapé du salon )  et ses mauvais côtés ( j’avoue que le réveil à 2-3-4 heures du matin c’est pas vraiment mon kiff, et puis Kukaï nous manque un peu, elle aussi elle était hilarante à faire parler, et l’iPatch nous regarde avec un air bovin quand on essaie de lui proposer une partie de football-de-tennis.)

 

 

Les adieux déchirants d’Heidi et Kukaï. Oui, Kukaï est un ‘doge meme’ en chair et en os…

 

 

Il nous reste un peu des jours de vacances pour Heidi, ce qui nous laisse vaguement le temps de nous organiser en vue de la rentrée.  On a assez littéralement une tonne de trucs à faire.

 

Il faut aussi passer du temps avec les choiseaux. Il faut notamment gérer le fait que Blu la terreur est devenu territorial, donc attaque quiconque rentre dans SA cage euh la salle de bain.  Ou le fait que si Nala est franchement soulagée d’être revenue chez nous après un passage en chenil, on doit toujours bosser sur ses manques d’éducations, et sa relation avec les autres chats de la maison ( plus précisement sa relation avec Marichat, notre autre chat-traumatisé-récupéré-dans-la-rue-avec-un-passif-pas-simple).

Et puis remettre en route les projets que l’épuisement pré-vacances avait un peu amené à l’arrêt complet ( comprendre continuer  d’écrire/ dessiner les aventures des choiseaux, mais aussi gérer tous les aspects administratifs autour)

 

” Après 3 semaines de pension, l’autre canin puant il est pas si gênant que ça en fait” ~Nala-qui-continue-malgré-tout-à-se-dire-qu’elle-a-atterri-dans-un-univers-paralèlle

 

Le tout sans oublier de

 

me remettre physiquement de la course des vacances et de la myriade de personnes rencontrées,  de la déception de ne pas avoir pu voir tout le monde.  ( J’en profite pour préciser que si vous n’avez pas été contactés cette fois-ci c’est pas forcément que je vous fais la gueule et ne tient plus à vous revoir, c’est plutôt que j’avais déjà bourré mon agenda au maximum)

Me remettre aussi de la fatigue d’avoir vu tout le monde.  Ne me comprenez pas mal: j’ai eu un plaisir fou à voir tout le monde.  Mais quand ça s’arrête il faut que je prenne un peu de temps pour me recharger dans ma caverne. Raison pour laquelle même s’il m’a manqué, j’étais aussi un peu soulagée que Superchéri n’ait pas pu venir.  Je n’avais qu’à gérer les envies sociales d’Heidi, qui entrecoupées de voyages en train restent somme toute gérables pour moi. Les petites joies d’être une introvertie qui a mis au monde la plus extravertie des gamines.

Heidi, elle, est remontée à bloc mentalement par toutes les visites et les rencontres et méga motivée pour affronter les challenges qui l’attendent ces prochains mois. Ça tombe bien, elle va en avoir besoin.  Ne serait-ce que pour se remettre du jet-lag qui la frappe de plein fouet.

 

“Moi partage maman avec Nala maintenant” ~Blu la terreur

 

 

 

Que dire d’autre avant de filer?

 

Ah oui, cette fois-ci c’est Blu qui enchaine les petits coups de bec créant plaies et bleus. Paradoxalement cette fois-ci, Bazinga semble m’avoir pardonné plus vite.  Soit ça, soit elle a outsourcé les morsures chez lui, donc qu’elle savoure sa vengence sans pour autant se départir de son sourire angélique.

Nala semble avant tout rassurée de ne plus être en pension, donc fait des gros efforts pour mieux tolérer tout le monde.  Je crois qu’elle comprend gentiment le message que sa vie d’avant ne reviendra pas, et que même si ça n’en a pas l’air tous les jours, on cherche avant tout à l’aider. Elle a toujours un peu médusée de partager par moments le salon avec 2 oiseaux qui n’ont clairement pas peur d’elle…

 

 

“Mais, elle se rend compte que je pourrais lui sauter dessus si je voulais? Je soupçonne avoir été balancée dans un univers parallèle” ~Nala

 

 

J’ai des billets plein la tête, de jolis moments à vous raconter des vacances, des minutes militantes et quelques lectures à partager, ou le fait qu’Heidi s’est mise au manga en français.    Elle rame mais elle s’obstine  ( sa dyslexie est nettement moins bien compensée en français à cause des sons composés et des accents qui continuent de lui donner le tourni, elle lit grosso modo avec la fluidité d’un enfant de 8-9 ans en français)

Je ne sais honnêtement pas à quel rythme je vais pouvoir m’y atteler, à fortiori pour les billets plus sérieux qui demandent plus de recherches, mais j’espère reprendre une publication plus régulière dès la semaine prochaine.

 

Bonne fin de journée et bonne fin de semaine!

 

A la prochaine!

 

 

 

 

 

Share
Share