bla bla quotidien,  instantanés singapouriens,  Singapour

La pharmacie qui rend fou…

L’autre soir, j’ai reçu la notice de renouvellement pour l’hébergement du blog

 

 

Vous allez rire, ça fait apparemment quasi  7 ans que le blog est live ( oui les archives remontent plus loin, je les ai ajoutées à posteriori, tout avait commencé avec des chroniques sur un forum internet avec les amies de l’époque… vous savez les forums, ce truc obsolète sauf si tu as des envies de troller,  qu’on faisait avant d’ouvrir des groupes facebook et Whatsapp pour tout et rien)

Pour me répéter du jeudi nostalgie mis sur la page FB et sur Instagram,  purée comme le temps passe, ça fiche le vertige!

 

Pour fêter ça, dans la série grand moments de solitude, non tu ne peux pas bouffer la gueule des gens en face de toi, c’est contre-productif, respire ça va finir par aller…  

 

 

Les éditions meri vous présentent:

 

 

La façon singapourienne de gérer les pharmacies et la dispensation des médicaments sur ordonnance.

 

Pour donner du contexte, une pharmacie en Suisse a la discrétion pour fournir un médicament sous ordonnance sur la base d’une ordonnance étrangère ( alors qu’elle n’a pas plus de valeur légale que n’en a une ordonnance Suisse à Singapour)   elle a la discrétion d’avancer un médicament pour dépanner le temps que tu voies le médecin ( parce que tout le monde sait que voir le médecin n’est pas forcément rapide)  et pour les trucs hautement contrôlés si elle te connait, elle te l’avance avec des trucs du genre le médecin lui faxe ( lui emaile, quelqu’un utilise encore un fax de nos jours?)  la photocopie de l’ordonnance qu’il a pas encore pu te remettre.

 

Bref.

 

A Singapour, le système marche un peu différemment…  la plupart des médecins ont leur propre pharmacie et te vendent directement les médicaments qu’ils te prescrivent.  Les hopitaux publics et privés, les polycliniques publiques, tout le monde a sa pharmacie intégrée au réseau.

Les Guardians, Watson et autres Unity n’ont pas tout le temps un comptoir prescription ( le fameux pictogramme ‘Rx’ à côté de leur enseigne te dit s’ils en ont un ou pas, encore moins tout le temps un pharmacien de service ( ils ont un protocole dans le cas de télé-pharmacie)

Légalement les médecins n’ont le droit de te vendre que des médicaments qu’ils ont prescrit eux-mêmes ou te faire la prescription pour aller la faire exécuter en pharmacie retail.  Effet petit pays, encore plus petites pharmacies,   les pharmacies singapouriennes ont un choix très restreint de molécules en stock. Genre certains médecins/pharmacies n’ont que 1 sorte de générique ou l’original, et chaque chaine de pharmacie a choisi une marque différente de générique.

Pour certains traitements ( ceux pour la thyroïde par exemple)  changer de générique peut déjà poser problème vu que les excipients peuvent changer la qualité de l’absorption.

Si vous pensez que je délire, rappelez-vous du bazar en 2017 à cause de la nouvelle formulation de Levythorox.  Ils ont retiré le lactose – dont ils avaient constaté que ça n’était pas un excipient neutre, et contribuait au fait que plus la pilule était ancienne moins il y avait de principe actif –  et moralité des tas de personnes se sont vues vivre les joies d’une thyroide mal équilibrée… juste à cause de ça…

Donc que non, selon les cas tu ne peux pas bêtement prendre le premier générique venu et tu es obligé de faire attention à garder la même pilule exactement.  Sont tout particulièrement sensibles à ça les personnes qui ont par exemple une allergie ou une intolérance alimentaire ou les diabétiques ( vu que parfois les excipients comptent comme sucre, et parfois pas) liste bien évidemment non-exhaustive.

 

 

Catus Domesticus Felix Fatigus Afaitlanocetoutelanuitensis

 

 

Devinez qui est intolérante au lactose?

 

 

C’est Bibi…

Pour un de mes médicaments, j’ai l’original, qui est compatible, sauf qu’à force de monter dans les doses, ça commence à faire une facture conséquente chaque mois.  Vous me direz c’est l’assurance qui paie… euh ouais… mais nos primes continuent inexorablement de monter, donc autant faire quelque chose pour essayer de lutter là contre.

Donc tu fais toutes les chaines de pharmacie…

Tu leur demandes QUEL générique ils ont en stock/ peuvent avoir

Et là tu t’arraches un poil les cheveux, parce que ils te regardent souvent avec la passion d’un bovin qui regarde passer un train, comme si tu leur avais posé une question pas dans leur paramètre et que tu avais Siri en face qui te dit qu’elle/il (* selon la voix que tu as mis)  a pas compris ce que tu voulais lui demander.

Ils finissent par se rappeler la plupart du temps de regarder sur la notice…  mais si elle ne précise pas les excipients ( ce qui arrive plus fréquemment qu’on ne le croit)  alors là ils sont perdu et ne savent plus quoi faire.

Donc tu te retrouves sur google depuis ton téléphone pour essayer de trouver l’information toi.

Une fois que tu as fini toutes les grandes chaines de pharmacies ( soit Unity, Watsons et Guardians)  et qu’à eux trois ils cumulent le grandiose choix de 2 génériques différents et l’original…  et qu’évidemment les deux génériques qu’ils peuvent obtenir, contiennent du lactose.

 

Ok.

 

 

Donc tu commences à faire les pharmacies-pas-chaines ( si si il y en a)  tu constates que Raffles Hospital n’a pas du tout la pharmacie retail bien fournie qu’ils se targuent d’avoir sur leur site internet

Du côté de Mustafa tu te perds 15 fois dans les rayonnages avant de trouver le comptoir prescription ( bizarrement quand on me dit prenez à droite et encore à droite, ça m’aide pas vraiment… )   et figurez-vous que tout se perd… on ne trouve pas tout à Mustafa* après avoir disparu 5 minutes dans l’arrière-boutique, le pharmacien est venu m’annoncer navré qu’il n’avait aucune des génériques qui fonctionnaient.

En désespoir de cause et sans trop savoir si ça a une chance d’aboutir, mais vu que c’est sur le chemin de l’étape suivante, tu te dis  que tant qu’à faire tu ne risques pas grand chose à faire le détour et au pire faire chou blanc une fois de plus…

Tu finis à la pharmacie retail d’un hôpital public ( 20 clients en attente, 25 minutes d’attente estimée pour obtenir tes médicaments)  et tu approches le comptoir de d’enregistrement pour leur demander s’ils ont le droit de délivrer les médicaments sur la base d’une ordonnance émise par un médecin dans le privé.

Tu expliques ton problème de lactose…  et la suite sans fin de choux blancs jusque là. Et là la pharmacienne te dit, je peux le faire si vous êtes enregistrés dans le système. Mais laissez-moi d’abord vérifier si le générique qu’on a en stock est compatible.  Elle disparait quelques minutes, revient et OUF!!!  Ils ont des variantes qui fonctionnent…

Donc tu déposes l’ordonnance, tu t’installes sur un siège de la salle d’attente et tu attends qu’on appelle ton numéro.

Tu constateras au final quand tu passes à la caisse, que la différence entre une pharmacie hospitalière qui te vend les médicaments qui ont été prescrit par un médecin lors d’une consultation spécialiste au sein de l’hôpital, le gouvernement absorbe la TVA, alors que lorsque qu’elle remplit la prescription d’un médecin extérieur, tu paies la TVA.

Bilan de l’opération: j’ai fait 6 pharmacies minimum avant de trouver ce que je voulais… reparties un peu partout entre autour de chez moi et le centre.

 

 

Catus Domesticus Cuddlesis Atropcouruaprèslescafardslanuitensis

 

 

 

Ah et pendant que j’y suis, un détail d’importance:  si vous vous posiez la question: absolument personne ne reprend des médicaments dispensés.

 

C’est lié à la traçabilité et au problème endémique de faux médicaments qu’il y a dans la région.  Attention se débarasser de ses stocks excédentaires même en les donnant n’est pas légal, c’est tout de suite assimilable à du trafic de médicaments ( et ils ne rigolent pas s’ils vous chopent, du groupe les groupes facebook singapouriens de revente vous sautent tout de suite dessus si vous l’avez l’idée de tenter de retrouver preneur par ce biais-là)

Du coup quand vous avez un traitement à long terme,  réfléchissez avant d’en acheter pour 6 mois, au cas plus ou moins improbable où vous devez changer de dosage ou de traitement peu après le précédent remplissage de la pharmacie et que vous vous retrouvez avec 4 mois de traitement dont la seule alternative à votre disposition est essentiellement de les mettre à la poubelle.

 

 

 

 

Sur ce, je vous laisse et vous souhaite une bonne semaine!

 

 

A tout bientôt pour de nouvelles aventures, j’en ai des marrantes à vous raconter…  je sais pas moi, par exemple,  le fait qu’en 4 mois Heidi est passée de ses cheveux en bas du dos à une coupe garçonne.  Ça lui va magnifiquement bien!

 

________

p.s.  ouais j’ai mis des photos de chats pour faire des pauses dans la montée de la tension artérielle à lire le billet de blog, je tiens au bien-être de mes lecteurs-trices

p.s.2  Côté titre…. toute ressemblance à Astérix & Obélix et les 12 travaux d’Astérix n’est absolument pas fortuite…

*La légende dit qu’à part les parties de cache cache en pleine nuit – vu que Mustafa est ouvert 24/7 –  tu y vas parce qu’on trouve TOUT à Mustafa.  Je ne suis pas la seule à le dire  C’est juste un bazar sans nom, donc qu’il faut pas être pressé, ni avoir de poussettes, ni de mobilité réduite d’ailleurs, parce que ça c’est pas vraiment prévu pour…

Share