la miss,  meri-philosophe

Heidi ado ça donne…

Share

Les moments les plus fascinants de notre vie depuis au moins 10 ans.

 

 

 

Si si, je vous assure, elle change tellement vite dans tellement de directions,  que c’est aussi fascinant de la voir évoluer que ça ne l’était de la voir apprendre chaque jour quelque chose de nouveau dans sa petite enfance.

Ces années où elle était quasi sans peur, suivait systématiquement ses impulsions et ses idées aussi saugrenues soient-elles…  ses terrible 1-2-3 avant qu’elle ne se stabilise, s’inhibe et ne s’angoisse facilement devant vérifier chaque instructions plusieurs fois avant d’oser se lancer.

Bin l’air de rien,  cette Heidi qui enchaine les changements plus vite que son ombre, et n’a pas peur de prendre des risques est un peu de retour, et c’est un délice de tous les instants.

 

Par contre avec Heidi-ado j’ai un dilemme qui s’est sérieusement aggravé:  le grand écart de décider ce qui est publiable ou pas…

 

 

Comment dire,  coucher sur papier le very best-of de nos conversations de ces temps, sur l’adolescence, le sens de la vie et tutti quanti, autant ça nous amuse sur le principe.  C’est hilarant, fascinant, je vous jure, c’est un vrai délice de discuter avec Heidi et de la voir maturer…  mais voilà, c’est pas exactement tout public, à fortiori dans un blog où au delà d’un surnom et de l’absence de photos de face, il est raisonnablement facile quand on se donne un peu de peine d’identifier  Heidi-dans-la-vraie-vie.  D’autant plus que la retranscription de certaines conversations irait complètement à l’encontre des règles qu’on s’est donné question gestion de la vie privée sur le blog.

Alors on s’est dit qu’on allait les préparer, et les garder bien au chaud et qu’on se déciderait quand on sera les deux adultes – et que ce serait du matériel qu’elle aurait le recul de savoir si ça la dérange de savoir accessible –  de savoir si on les partagerait un jour…

Bref,  tout ça pour dire qu’il y a une nouvelle catégorie au blog – les inracontables –  et que les inracontables ne seront publiées – si elles le sont – que le jour où il y a prescription.   Dans le genre je vous fournis le teaser des éternités avant la sortie du film, je fais fort là!

 

 

 

 

 

L’avantage c’est que c’est moins en moins moi qui prend la décision finale

 

Heidi-ado ayant une opinion de plus en plus mature sur son exposition virtuelle,  elle n’hésite pas à donner clairement son avis sur ce qu’elle accepte qui soit connu d’elle ici et ce pourquoi elle se sent moins à l’aise.   La gestion de sa vie privée ici devient de plus en plus une mélodie à 4 mains, et hop la boucle se boucle:  Heidi-ado est plus fascinante qu’elle ne l’a été depuis longtemps.

Et oui, elle le sait que je dis ça d’elle, et s’amuse à vrai dire des idiosyncrasies de sa maman…

 

Et moi de passer des heures à décortiquer les siennes…

 

 

Heidi-ado a officiellement tous ses comptes réseaux sociaux en tout genre, mais ils sont souvent privés

Heidi-ado fait parfois ses devoirs devant youtube enfin sauf qu’elle a mis Beethoven ou Vivaldi en guise de bruit de fond ( de là à dire que la pomme n’est pas tombée loin de l’arbre de son informaticien de papa qui programme en mettant de la musique classique à fond, il n’y a en fait pas vraiment de pas à faire…)

Heidi-ado re-teste plein de trucs nouveaux question alimentation.  Mais attention toute tentative de ses parents pour s’en mêler à tendance à faire en sorte qu’elle soupire et braque.  Donc on la laisse gérer seule, elle sait ce qu’elle peut tenter de faire et comment, et elle joue avec ses limites ( En ne se plaignant même pas des fois où elle sur-estime sa capacité à digérer un peu de produits laitiers par exemple).

Heidi-ado affute son sens de l’humour.  Il est féroce.  Elle aime toujours autant les blagues pratiques de son enfance, mais les mêle désormais sans préavis à des blagues salaces ( si si)…

Heidi-ado a ce côté indolent et je-m’en-foutiste qu’on souvent les ados…  mais…

Heidi-ado a planifié les 10 prochaines années de sa vie.  Elle sait qu’elle quittera la maison, mais ne sait pas encore trop exactement pour aller où ( aux dernières nouvelles elle aimerait toujours être vétérinaire, donc sa destination suivante sera dépendante de là où elle trouve une place)

Heidi-ado a ce côté idéaliste, entier et passionné des ados.  Parce que comme tous les ados, elle n’a pas peur de faire le grand écart tant entre ses goûts qu’entre les aspects de sa personnalité.

Heidi-ado aime Michael Jackson et Bon Jovi, en plus des derniers trucs à la mode. ( Et lève les yeux au ciel quand un adulte s’étonne qu’elle connaisse…)

Heidi-ado customise ses habits ( comprendre surtout rajoute des trous et les raccourcit)

Heidi-ado sait se maquiller presque mieux que moi…  merci les tutoriels youtube

Heidi-ado passe de la colère aux larmes en deux temps trois mouvements, et se plaint des fois d’avoir la stabilité hormonale d’une femme enceinte.

Heidi-ado récolte une nouvelle génération de petits noms de la part de sa maman remis au gout du jour sachant que ma puce et princesse, elle n’aime plus trop…     “Ça” c’est pour son imitation fabuleuse de Pennywise ( et sa passion des films d’horreur…) ( à moins que ce ne soit parce que des fois elle nous fait presque peur lol)   Chose ou Truc parce qu’on s’est marré à regarder la famille Adams, et qu’elle détale aussi vite que la chose justement…

Mais bon Heidi-ado a l’habitude que ses parents aient l’humour vache… quand ça fait plusieurs jours qu’elle est partie vivre avec sa famille à mi-temps, on l’accueille généralement avec des commentaires du genre “ah tu viens déposer ta lessive” ou “mais tu as vérifié avec nous si tu pouvais dormir ici avant de débarquer

Heidi-ado a un langage chamarré, au point qu’elle en a étonné plus d’un lors de son dernier passage en Suisse.  M’enfin on s’y fait de l’entendre hurler ” bye bitches!” à ses copines de classe…

Heidi-ado me semble bien plus profiter du concept de son adolescence que je ne l’ai jamais fait.  Elle aime être une d’jeune, elle aime avoir sa tribu, se moquer des incohérences des adultes et penser avec la certitude de son âge qu’elle fera mieux que nous.

Heidi-ado aime par contre toujours autant les jeunes enfants que par le passé… elle a une patience infinie envers les enfants, défiant les clichés sur les ados…

Heidi-ado gère ses différences avec humour, cache certaines de ses blessures sous le masque de l’ado je-m’en-foutiste, après tout être différent, se voir comme le nez au milieu de la figure c’est un peu le pire cauchemar d’un ado.  Heidi pratique au quotidien le fait qu’on ne peut pas se fondre dans la masse quand on est différent, donc qu’autant porter ses différences avec flamboyance!

 

 

 

 

 

Vous vouliez un exemple de conversation existentielle profonde qui fait mon régal tout public pour terminer ce billet?

 

 

Heidi en est sûre et certaine…

Elle ne fait pas partie de la génération Z, ou  iGen, elle est encore une millenial ( génération Y)   Elle se souvient du monde avant les smartphones ( ouais parfois Heidi ça s’écrit ma-fille-a-une-mémoire-d’éléphant)

( Pour la petite histoire, moi je ne me reconnais ni dans la génération X ni dans les millenials, du coup j’étais enchantée de savoir qu’une micro-génération pour couvrir la fin des années 70, début des années 80 a été ajoutée récemment,  moi – comme j’aime faire simple- je suis une Xennial.)

S’ensuit des heures de discussions passionnées ( passionnées étant par moment un euphémisme pour dire belligérantes)  où Heidi te décortique toutes les raisons pour lesquelles elle est une millenial et pas une iGen

Et effectivement comme l’iGen c’est celle qui n’a jamais connu que le monde avec les smartphones, que le premier iPhone date de 2006, elle est, elle aussi,  pile poil à la frontière entre les générations

La morale de l’histoire, c’est que si on lui donne raison je suis donc une Xennial qui est le parrenial ( contraction de parent et millenial, et là par contre je m’y retrouve tout à fait, je n’éduque pas ma fille comme une maman de la génération X mais bien comme une millenial)  d’une des dernières cuvées de millenials…

 

Ça en fait des -enials!!!

 

 

 

 

Bonne journée et bonne  fin de semaine

 

 

p.s. la photo en tête de billet c’est parce qu’Heidi-ado est finalement devenue lit’ophile mais je manque de photos compatibles d’elle ces temps, alors j’ai improvisé en mettant ‘son’chat à la place…

Share
Share