bla bla quotidien,  juste pour rire

Comment pimenter une soirée…

Share

Cette année on semble bien parti pour se spécialiser dans le:

 

 

” Il y a mille et une façon dont ça aurait pu mal tourner, mais au final c’est beaucoup de bruits pour rien, une belle frayeur, quelques cheveux blancs de plus ( je suis gentiment en train de développer une mèche localisée un cheveu à la fois, c’est marrant j’en ai un autre en train de perdre sa couleur en ce moment, il est blanc par sections, encore brun dans d’autres ) mais absolument rien de dramatique. Respectivement le c’est effroyablement triste mais finalement on gère pas si mal que ça.”

 

 

C’est par exemple Superchéri qui oublie son casque audio méga cher dans un taxi ( et que ouf, le chauffeur le dépose aux objets trouvés)

C’est la mort accidentelle d’un des chatons de la famille à mi-temps d’Heidi, qui depuis en a sauvé trois de plus pour gérer son chagrin ( ils ont donc maintenant 5 chats, c’est officiel ils ont plus d’animaux que nous!)

C’est  l’impression certains jours que tu fais du jogging à contresens sur l’autoroute et qu’étonnamment tout le monde t’évite de justesse.  On pourrait presque se dire qu’on est poursuivi par la malchance, sauf que tout se résoud généralement sans conséquences graves donc que tu te dis plutôt qu’en fait tu as de la chance…  ( Là, la mère meri est très contente d’avoir du bois sous ses mains pendant qu’elle tape, parce que comme ça j’ai pas besoin de cesser de taper pour en toucher)

 

 

“C’est bien gentil tout ‘cha mais pourquoi je dois poser avec ton téléphone? J’ai des choses à faire, comme une sieste!” ~Cuddles

 

 

Dans le genre,  mardi, on a tenté pour vous ‘Heidi perd son téléphone’ c’est quasi aussi drôle que Superchéri perd son téléphone ( ça lui est arrivé une fois il y a plus de 5 ans, on vivait encore près du MacRitchie).

 

 

Mardi 18h40, Heidi n’est toujours pas à la maison…   sachant que d’habitude elle arrive au plus tard à 18h20, je commence à baliser.

( Et c’est là que tu te rends compte que j’ai beau être la moins angoissée de la famille, c’est pas triste parce que les scénarios qui se forment dans ma tête, c’est directement le fait qu’elle se soit fait renverser à vélo en rentrant, qu’elle soit tombée à vélo et inconsciente dans le parc…  je vous rassure dans un second temps je rationalise en me disant qu’elle est de nouveau allée dans sa famille à mi-temps en oubliant de me prévenir ou des scénarios du genre, mais c’est pas les premiers qui me viennent à l’esprit.)

Ça tombe bien, l’iPatch réclame de sortir, donc 1. ça va me distraire 2. ça va me permettre de jeter négligemment l’air de rien un oeil dehors.

J’arrive en bas, j’entends les pleurs caractéristiques d’une Heidi qui a été brave mais là perd ses moyens

Donc je la récupère, je décode le ” j’ai perdu mon téléphone, j’ai refait tout le chemin deux fois mais je l’ai pas trouvé” entre deux sanglots,  et on realigne le plan avec les nouvelles informations.

 

  • On remonte le chien, ma foi il attendra…  c’est pas la première fois que ça lui arrive, il a un peu l’habitude.
  • Je repète hurle 20 fois à Heidi de me débloquer son iPad pour lancer find my phone.
  • On se rend compte que son téléphone n’est absolument pas du tout à l’endroit ou elle aurait pu l’avoir perdu.  Il est donc avec quelqu’un.
  • On lance le lost mode ( celui ou tu bloques le téléphone à part le fait qu’il peut appeler le numéro que tu as désigné et affiche le message écrit)
  • Tu hurles interromps ta fille quand tu réalises qu’elle était en train de taper son propre numéro de téléphone en guise de numéro de contact et tu lui fais mettre le tien à la place.
  • Comme elle est dans tous ses états et incapable de rester calme et que le téléphone semble ne pas trop bouger, tu te lances à sa poursuite.
  • Tu regardes pour joindre Superchéri, lui demander si au delà de lancer le lost mode, mettre le message on a une autre étape devant nous.
  • Là tu updates la position du téléphone, et tu réalises qu’il est en mouvement.
  • Tu essaies périodiquement d’appeler le téléphone mais personne ne répond.
  • Vu l’état de ta fille, tu cherches le poste de police le plus proche et tu te prépares à aller déposer un rapport.  ( Un iPhone moderne est notoirement compliqué à effacer,  en gros du moment où toutes les protections sont en place, il faut employer des techniques très musclées pour avoir une chance de s’en servir autrement que comme presse-papier.  Du moment où tu le déclares perdu/volé  il y a étonnamment des téléphones qui reviennent à leur propriétaire par l’intermédiaire de la police. Pis ça va occuper fille chérie… Même si elle est très déçue quand tu lui expliques qu’à Singapour non plus il ne faut pas qu’elle s’attende à ce que la police lâche tout pour s’occuper de son cas, je vous avais déjà dit qu’Heidi aimait bien Cyprien, non?  )
  • Tu marches jusqu’au poste – ça aide Heidi à rester calme de marcher…
  • Juste avant d’y entrer tu tentes une dernière fois le téléphone et oh miracle cette fois ça répond!
  • Evidemment pour faire simple c’est un uncle qui ne baragouine que 3 mots d’anglais et espère te faire switcher en mandarin.
  • A force de baragouinage, il te donne son numéro de block à Bukit Batok, donc tu te mets en route immédiatement, et fais les quasi 20 minutes de trajet pour rejoindre l’uncle.
  • Tu te perds dans les blocs – et tu constates avec une certaine ironie que c’est des blocks que tu as déjà visité il y a 5 ans de ça quand tu cherchais un autre logement avant de finir à Bukit Panjang. Que d’ailleurs la dernière fois aussi tu t’étais perdue…     m’enfin quand les blocs vont de A à H avant de changer de numéro ça prête à confusion.
  • Tu retrouves l’uncle, qui comprend pas tout à fait pourquoi tu insistes pour lui laisser un petit quelque chose ( il ne peut évidemment pas réaliser à quel point il m’a sauvé la vie simplifié la vie en acceptant que je vienne le chercher tout de suite alors que visiblement ça ne l’arrangeait pas.  Tu le remercies 20 000 fois ( ce qui l’arranges pas vu qu’il devait partir)
  • Tu rentres cahin caha, parce que maintenant que la crise est résolue, que tu as le téléphone dans les mains, ton corps n’estime pas nécessaire de maintenir l’adrénaline toute vanne ouverte, donc que tu t’effondres gentiment.
  • Tu récupères Heidi chez sa famille à mi-temps ( oui ils ont 3 adorables micros chatons et 2 chats-ados… comment sécher son angoisse dans des fourrures)

 

 

“D’ailleurs tu m’excuses mais je m’y colle à la sieste, si tu as pas eu le temps de prendre ta photo c’est trop tard…” ~Cuddles

 

 

 

Heidi continue de débriefer l’incident et comprendre comme c’est arrivé, histoire que cet incident-ci ne lui arrive plus jamais jamais… Je raconte l’expédition à Superchéri qui me fait ” ah si tu le dis” , alors que je lui décris les blocs où j’ai erré et que du coup je me lance dans la description de l’appartement visité avec de plus en plus en détails dans l’espoir que le souvenir pointe…

Heureusement qu’il y a un long week-end cette semaine pour se remettre de ces émotions!

 

 

Bonne journée et à la semaine prochaine!

 

 

p.s. ouais ils sont cools les monochromes, ils me laissent leur poser un téléphone contre eux pour improviser des illustrations de billet…

Share
Share