Les choiseaux

Coucou du lundi

 

 

Enfin au moment où je commence à écrire ce billet-ci ( c’est vrai ça, pourquoi en terminer un déjà écrit à plus de 50% dans les brouillons quand je peux tenter le défi saugrenu – vu mon programme de ces temps –   d’en écrire un complet ce matin… m’enfin j’avais surtout du ménage à faire, il m’attendra… )

On s’est levé ce matin aux résultats du premier tour des présidentielles françaises…  avec la constatation que cette fois-ci les sondages avaient raison. Vu les scores, il doit y avoir plein de gens qui ont la gueule de bois ce matin.  Je ne peux m’empêcher de repenser à Heidi qui discutait l’autre jour avec des copines, et qui se disaient qu’elles auraient bien aimé une femme présidente, mais que dans ces conditions, non merci, elles préféraient encore un homme… La suite au second tour, mais quelque chose me dit que cette fois-ci ce ne sera pas forcément un remake du face à face de 2002.

On s’est aussi levé toujours en solo sans Lovely Nounou.   Elle aurait du rentrer ce week-end après 4 semaines de vacances.  M’enfin, vous vous rappelez de ma tirade sur le fait qu’il y a toujours des imprévus quand elle part.  Cette fois-ci, l’imprévu aurait pu tourner vraiment vinaigre: elle a eu un accident de moto !  Elle s’en sort avec des bleus et des brûlures – donc très très bien –  mais le médecin a conseillé de retarder un peu le moment où elle prenait l’avion. histoire de lui laisser plus de temps pour cicatriser.

Dont acte, elle rentrera au final avec une semaine de retard, pour le premier mai.

L’occasion de lire les petits caractères de sa police d’assurance santé, qui comme on a pris un des modèles les plus généreux disponibles ici à Singapour, couvre les accidents personnels même à l’étranger jusqu’à concurrence d’un montant dérisoire ( m’enfin là ça aurait pu couvrir les frais… )    sauf que… elle a eu un accident de moto.   Et dans les petits caractères, ils excluent tout accident qui arrivent sur une moto…

Bref…  morale de l’histoire, la prochaine fois qu’elle part en vacances, on lui prend une assurance voyage, en vérifiant que les accidents de moto sont couverts dans les petits caractères!  Parce que là, rétrospectivement, on a tous beaucoup beaucoup de chance…   Plus de détails dans le prochain billet 🙃

 

 

Passons aux réjouissances, histoire de faire sourire même ceux et celles qui ont pas le moral aujourd’hui…   les choiseaux!

 

 

Soit chat-chien-oiseau prononcé très très vite, petit lapsus de prononciation qui est sorti un soir où une fois de plus je me plantais à ne plus savoir quelle espèce j’interpellais exactement… qui s’est traduit en ‘the Kirdies’ quand j’en parle en anglais  ( soit Kitties, Birdies et Doggies prononcé très très vite, il m’a fallu 3 jours pour trouver une traduction qui fonctionnait… )

 

 

Quoi de neuf chez les choiseaux?

Bin ils vont très très bien ( à en croire le nombre de bêtises à la minute qu’ils me font)

 

l’iPatch développe son goût pour les mélanges de graine pour oiseaux et pour la résolution de problème (  si mes graines sont dans un carton, comment y accéder? )

 

Il en mange de plus en plus vu qu’il a clairement appris à Baby Blue à partager sa nourriture, et les digère moyennement bien, mais on a un peu perdu espoir d’arriver à expliquer à Baby Blue qu’il n’a pas le droit de nourrir le chien…

On se marre régulièrement de son double standard, qui fait qu’il s’agace quand un des choiseaux lui marche dessus, mais que lui par contre, serait presque à nous engueuler quand on se trouve sur son chemin et qu’il nous fait mal ( ouais ça marche presque même avec les bipèdes, non d’accord là j’exagère… quand il réalise qu’il nous fait mal, il nous engueule pas en plus, il ne le fait qu’avec les autres choiseaux)

Il fait la police entre Bazinga et Baby Blue… s’ils font mine de se disputer,  il fonce dans le tas pour les faire s’envoler et les séparer.

 

Marichat kiffe – les bons jours* – de courir elle aussi après les dinosaures. M’enfin elle le fait tellement en douceur que paradoxalement avec le temps, c’est d’elle dont Bazinga et Baby Blue se méfient le moins.

 

On a aussi des séquences marrantes – les mauvais jours – où elle gronde et souffle sur les plumés comme elle le fait avec les autres quadrupèdes pour leur expliquer qu’aujourd’hui elle veut la paix.   Elle le fait sans coup de patte ceci dit, alors que chez les autres elle leur met généralement un coup de patte d’office.

Elle kiffe aussi allègrement qu’on soit dans une période où a souvent du monde à la maison…

 

Les boulies – Fefe & Cuddles –  vont faire la méga gueule quand Lovely Nounou va finalement rentrer.

 

 

“Mes croquettes, fais tomber mes croquettes maintenant! Bazinga, tu peux le faire!” ~ Fefe

 

Ils ont découvert que sa porte fermait super mal quand elle ne la fermait pas à clé, donc ça fait 3 bonnes semaines que chaque fois qu’ils veulent la paix, ils colonisent son lit.

Tous les soirs ils poursuivent des cafards réels ou imaginaires, du coup la journée ils sont plutôt tranquille en fait…

A part pour les parties de course-poursuites avec les plumés, qui font qu’au quotidien vu l’entrainement de sportif d’élite qu’il reçoit, Baby Blue a quasi littéralement les yeux derrière la tête.

 

En parlant des plumés…

 

Vous vous en doutez, c’est sur eux que j’ai le plus de trucs à dire en ce moment.  Il faut reconnaitre qu’entre le fait que Bazinga nous fait sa première saison des amours,  et le fait que Baby Blue continue de grandir et se rapproche inexorablement du moment où il deviendra tout simplement Blue, c’est facile de trouver de la matière!

Nous avons constaté avec un certain amusement ( bon d’accord,  c’était surtout moi qui était étalée de rire)  que j’ai été fichue dehors du lit conjugal par Bazinga.  M’enfin seulement si Superchéri y est aussi…  donc si je vais me poser avec un livre et Bazinga sur la main dans notre chambre, aucun problème…  mais si Superchéri y est avec son propre bouquin,  là je me fais attaquer en bonne et due forme 😂

On vous avait dit que Bazinga était une nana et avait tendance à être un peu propriétaire de Superchéri, non?

Dans la même veine,  elle accueille chaleureusement tout visiteur masculin dans la maison, mais est beaucoup plus circonspecte à l’idée de voir une visite féminine.  Notre visiteuse d’hier a eu droit à sa présence rapprochée, avec en cadeau bonus le langage corporel qui expliquait que si tu fais le moindre truc qui me plait pas, tu vas voir je vais te voler dans les plumes presto!!

Baby Blue de son côté renforce chaque jour nos convictions qu’il est bien un mâle, vu qu’il fait l’absolu contraire de Bazinga face aux visiteurs à la maison. Il vole allègrement sur toutes les têtes et les épaules féminines qui passent la porte de la maison, et boude les individus de sexe masculin.

Petite surprise de taille, depuis quelques jours, avec l’avancée de sa première mue, on arrive tous à la conclusion qu’il semble déjà développer un semblant d’anneau noir!   On s’est tous dit qu’on hallucinait et que c’était un reflet de lumière ou l’expression de notre espoir que c’est bien un mâle… avant de finalement oser le dire aux autres, et de se rendre compte qu’on pensait tous la même chose.

Quelques recherches g@@gle plus tard, il y aurait apparemment des cas, surtout chez les variantes bleues des perruches à collier,  où la ligne de plumes noires commence à apparaitre avant les 1 an de l’oiseau, déjà à la première mue!  C’est rare, mais apparemment ça existe…

Vu que son genre semble de plus en plus se confirmer ( il n’a vraiment pas le même language corporel que Bazinga, une ombre de ligne noire, et puis bon, Bazinga le tolère presque plus auprès de Superchéri que moi…)   on encourage pleinement les moments câlins, et d’interactions avec Superchéri… vu que le lien qu’ils créent en ce moment aidera à gérer le changement de relation que sa maturation s*xuelle amènera…  (Effet secondaire inattendu: tous les matins il tente de partir au travail avec Superchéri!)   d’autant plus que notre plan de faire en sorte que Bazinga et Blue-plus-Baby tombent amoureux à terme semble raisonnablement en bonne voie…
Mais ce sera le sujet d’un autre billet probablement d’ici 2 ou 3 ans vu qu’une perruche mâle met plus longtemps a maturer…
Et sur ce, il faut que je vous laisse, je dois aller engueuler l’iPatch: il pleurniche une fois de plus devant la porte de la salle de bain pour réveiller prématurément les plumés de leur sieste de midi et avoir accès à la nourriture qu’ils lui ont laissé sur le vol quand ils ont mangé avant la dite-sieste…

 

Bonne fin de journée!

 

p.s. Je crois qu’à ce stade-là c’est officiel on peut changer le nom de la rubrique ‘ménagerie’ en rubrique ‘les choiseaux’, hein 😉

 

 


*Marichat montre souvent les mêmes symptômes qu’Elsa en terme de douleurs dans le bas du dos. Mais ça progresse moins vite, et elle le vit beaucoup plus philosophiquement.

 

Share