Bazinga….

Ou la fable de comment tu te fais danser sur le ventre aux sens propres ET figurés  par le plus petit être vivant de cette maisonnée…

 

Bon d’accord,  de facto ce billet n’est pas une fable, plus la démonstration à coup de petites anecdotes qu’effectivement Bazinga rythme et monopolise mes journées plus efficacement qu’un nouveau-né humain, vu tout ce que j’ai eu le temps de cataloguer à son sujet en moins de 4 mois, mais on va pas chipoter pour des questions de sémantique si tôt dans le billet, non?

 

Bazinga…

 

Aime l’eau gazeuse,  le maïs sous toutes ses formes ( donc que si la môme a un service de pop-corn il faut penser à lui en laisser quelques uns de côté pour elle avant de saler le bol), le muesli ( même s’il y a du yaourt dedans, en fait surtout s’il y a du yaourt dedans…), le pain sans gluten ( le dernier en date, celui qui obtient sa jolie texture à coup d’oeuf),…

 

Ne vole quasi toujours que ( comme Blue le perroquet de Rio) que lorsqu’elle n’est pas au courant qu’elle voulait voler!  Le reste du temps, elle nous fait un espèce de numéro comique ousque si elle parlait avec des mots ce serait un peu comme Blue, un mélange de pep talk ousqu’elle se persuade qu’elle en est capable, que c’est pas loin et qu’il suffit juste de se lancer, qui termine en hurlements d’angoisse du genre “naaaaaan je vais pas y arriver, je vais me crasher lamentablement, je saaaaaais pas voler!!

Si on veut pinailler, c’est pas qu’elle ne sait pas voler c’est qu’elle ne sait pas atterrir techniquement 😉. Et puis c’est plus tout à fait vrai, en un peu plus de 3 mois qu’elle est là, il y a maintenant quelques trajets qu’elle ose faire – comme venir sur notre lit depuis la perche sur notre commode-   et on espère voir des progrès supplémentaires quand elle aura récupéré toutes ses plumes de vol.  Elle a l’air fière comme un paon à son atterrissage.  Je ne me lasse pas d’observer le poids de ses peurs,  la jubilation qu’elle exulte quand elle se lance et réussit son coup,  la joie et l’indubitable “oh purée c’était cool ça, ENCOOOOORE…” 

 

N’aime pas quand Superchéri essaie de faire autre chose que de s’occuper d’elle pendant le week-end, ou pendant ses vacances aussi d’ailleurs!  Il a pris toute la mesure de l’ampleur des besoins sociaux de Bazinga, à ne pas avoir le droit de décoller de la maison pendant ses 2 semaines de vacances, et à la tronche qu’elle lui tire depuis son retour au travail…

Je vous jure, on entend le “C’est à cette heure-ci que tu rentres!” résonner dans son regard quand elle l’accueille 😂

 

Aime la musique, enfin sauf Glenn Gould ( c’est peut-être un goût acquis) avec une étrange préférence pour la musique des 80s et le rap… rien ne la fait roucouler comme Kate Bush et Toto et Eminem. Les expérimentations continuent pour vérifier le phénomène! Dernier coup de coeur en date, Hamilton… ça tombe bien Heidi écoute elle aussi la comédie musicale à longueur de journée!

 

Aime les croquettes pour chats ( et donc tu ne peux pas visiblement servir les chats sans lui en donner à elle aussi )

 

“Coucou! Je suis là… Tu m’avais pas vue arriver, hein!”

 

Aime bien faire la sieste derrière moi/ sur moi pendant que je tape le billet suivant… voire même carrément m’aider à l’écrire! “Attend je t’arrache juste cette touche, je t’ai bien regardée depuis ce matin, elle ne te sert à presque rien, je peux la prendre!

 

Aime pô trop quand je dois lui couper les griffes parce qu’elle n’arrive pas à se les limer suffisamment et que quand elle te grimpe sur le doigt tu as un poil l’impression d’être dans les serres d’un aigle! Du coup je me demande si je vais pas essayer la lime à ongles à la place…

Te repousse poliment le doigt qu’elle tient poliment dans son bec,  pour te dire non…   m’enfin si tu es bouché à l’emery et que tu refuses de l’écouter, elle n’est pas contre le fait de te pincer…

 

Aime les pâtes, l’edamame, la tortilla, les pois-chiches…  bref, un peu tout en fait TANT que 1. c’est bon ( faut pas lui refiler des aliments à moitié fanés, elle n’est pas dupe)  et que 2. ça a la BONNE couleur…   Bazinga a des à priori sur la couleur d’un aliment comestible…  ce qui est vert, jaune ( et ses variations du blanc à l’orange)  c’est comestible…

Ce qui ne rentre pas dans ce spectre de couleur est à approcher avec méfiance…   Tout particulièrement si c’est violet, le violet c’est limite poison en fait… ça ne se touche pas ( du coup je doute pouvoir lui introduire l’aubergine ou certaines variétés de patates douces!)

 

Va plus facilement être tentée de goûter un nouvel aliment si elle te voit le manger devant elle.
A un sens de l’humour tordu ( aussi juvénile qu’Heidi quand elle se cache derrière les rideaux et fait semblant d’avoir disparu, ou que le Patch quand il course les oiseaux juste pour le plaisir de les voir décoller)   et si tu la laisses dans sa cage pendant que tu en nettoies le fond ( qui est un tiroir amovible)   tu peux ouvrir les paris qu’elle va se lancer le défi de jeter le maximum de nourriture sur le “sol” pendant que tu as le dos tourné…

Si si, je vous jure elle était hilare…

 

Commence parfois à changer ses vocalisations de manière à ce que ça ressemble presque à des rythmes de parole humain.  Elle fait un petit son, généralement pour terminer ses chants ou quand tu commences à la caresser qui est à cheval entre un “hein hein” et le son de D2-R2,  qu’on arrive facilement à reproduire et le fait exprès pour nous, qu’on puisse lui répondre sur le même ton…

( Dans ces moments tu plaisantes à moitié de savoir qui dresse qui, parce que clairement elle est très contente de savoir qu’on arrive un peu à parler perruche! )

On a commencé à ouvrir les paris de savoir si elle parlera ( s’ils parlent,  les perruches à collier commencent vers l’âge d’un an, et ça s’approche gentiment)  A tous les coups le jour où elle répète quelque chose ce sera un miaulement, un aboiement ou avec la chance qu’on a une insulte!

 

“Ohhhh, tu parles de moi! Bon je viens voir ça de plus près, je suis sûre que je peux t’aider!”

 

Est en train de me mettre des miettes de pain sur le ventre en ce moment même, vu que je suis de nouveau en train de faire de multi-tâches version je suis sur le portable avec l’oiseau en équilibre sur le torse qui grignote quelque chose.

 

Essaie tous les jours de me piquer mon café du matin, faisant la sourde oreille à mes explications selon lesquelles il ne lui en faudrait pas beaucoup à elle pour qu’elle en avale une dose toxique, donc que non, je ne la laisserai pas tremper le bec…

 

Fait que je me fais une culture sur comment lui fabriquer des jouets maison, histoire de rendre ses journées plus palpitantes…

Accessoirement, fait qu’on s’est retrouvé à très sérieusement se poser la question d’augmenter encore une fois la taille de la ménagerie… parce qu’elle aime le contact et la présence, mais ne peut guère passer la journée sur le dos des chats quand on a des journées bien remplies ( on se contente de les laisser tous ensemble avec la cage en guise de séparateur quand on a pas le choix que de sortir sans elle)

D’ici quelques temps, du coup, on devrait donc avoir des nouvelles à vous annoncer*

 

 

Bonne journée et bon début de semaine!

 
p.s. non vous ne rêvez pas: les photos de Bazinga sont toujours souvent crappy et floues…  un appareil photo rame à faire le focus sur une masse grise, il passe son temps à se dire qu’on a du faire une erreur à vouloir rendre net ce nuage, et faire le focus ailleurs c’est frustrant!

 

—–
* alerte spoilers, cessez de lire si vous n’en voulez pas…

 

 

 

 

En fait le temps que je termine ce billet, et parce que dans la vraie vie, les belles timelines bien ordonnées qu’on se fait ont le chic pour te rigoler au nez et n’en faire qu’à leur tête, techniquement on a déjà un nouvel arrivé, baby blue. Il est minuscule, beaucoup plus jeune que Bazinga quand on l’a eue, donc c’est plein de nouveaux challenges en plus, les journées sont très fun…

Je vous le présente dès que je suis sûre que j’ai réussi à m’en occuper sans le faire crever!