en asie,  Singapour,  singapour pratique,  Voyages

Visite express de Singapour

Share

Récemment ( genre hier soir à l’instant où je commence ce billet, on verra ce que ça donne quand j’arrive à la fin, mais dans le genre 3 mois et des poussières au final),

 

 

J’ai eu l’occasion de tenter la visite méga-express-de-tout-ce-qu’on-arrive-à-coincer-en-moins-de-3h  de Singapour!

 

Ça commence tout bêtement,  une amie me contacte en me disant que son fils fait un stop-over à Singapour suffisamment long pour que ça vaille la peine de sortir de l’aéroport.   On s’organise pour se retrouver ( comprendre: donne-moi ton numéro de vol, on se retrouve à la sortie de l’immigration que tu aurais pris si tu avais du retirer tes bagages)   et c’est parti…

 

Marina Barrage et Gardens by the Bay
Marina Barrage et Gardens by the Bay de nuit

 

 

Le jour J, évidemment c’est le stress. Je n’avais pas réalisé au moment de m’organiser que c’était le jour ousque fille chérie a son rendez-vous hebdomadaire en ville, donc que je m’organise pour la déposer et c’est Lovely Nounou qui la récupère et la fait manger en ville ( mais plus au sushi parce qu’en ce moment le sushi n’est plus en faveur, c’est le fried rice à l’oeuf du restaurant chinois d’iOn ( qui est une chaine donc que comme pour le sushi on a en tête les adresses de toutes les succursales et on les fait une à une ce qui permet de constater que la différence de loyer entre une succursale de restaurant entre le centre-ville et la périphérie se constate clairement dans la taille des portions qu’ils vous servent… si si…  les concombres sont subtilement coupés plus petits en centre-ville.  Ça a l’air de rien, mais sur la totalité de la journée et des plats servis, économiser quelques grammes de matière première à chaque fois ça s’accumule et ça fait des économies… mais je m’égare…))   avant de remonter comme tous les mercredi ou presque ( vu que cette fois c’est pas moi en face d’elle).

Au passage après une étude attentive de l’utilisation de ma 3G je donne ma bénédiction à Heidi pour allumer la sienne et jouer à Pokemon Go sur son propre data plan, ça va tenir le choc ( le reste du temps quand on est en ville c’est moi qui lui fournit les données via mon téléphone, parce que j’ai un gros forfait que je ne termine jamais mais, elle, elle en a un minuscule qu’elle utilise scrupuleusement, donc vu qu’elle fait des efforts conscient pour ne jamais dépasser son forfait ça me semble logique de lui donner un coup de main, pardon je digresse de nouveau lol)

Donc.  Je dépose fille chérie,  il est 17h10, et comme je suis à la bourre je file dans un taxi direction l’aéroport,  ousqu’une fois n’est pas coutume je discute le bout de gras avec le chauffeur tout le long du trajet.

 

singapour-express-by-night-4
L’Art Science Museum vu d’en haut

 

J’arrive à temps pour récupérer le fils de mon amie ( qui heureusement pour moi n’était pas sorti au pas de course de l’avion, en ayant atterri à 17h36, il n’est sorti qu’à 18h15)  je vous passe le choc ( enfin non justement)  de réaliser que la dernière fois que je l’ai vu c’était il y a 10 ans, et qu’il était grosso modo plus jeune que ce qu’Heidi est aujourd’hui!!

Et hop on monte immédiatement dans un taxi direction la ville pour  en voir autant qu’on peut pendant qu’il fait encore jour.   Le taxi prend l’ECP, comme ça on a la jolie vue sur le skyline de downtown quand on s’approche,  et on se fait déposer à Little India ( dans un premier temps j’avais dit Orchard, mais vu le trafic j’ai révisé mon approche, le trafic c’était notre grand ennemi à ce moment précis de la journée, parce qu’on essayait de se déplacer en ville dans les pires heures pour y être en voiture, et par rapport au temps qu’il nous a fallu pour remonter à l’aéroport, on a bien perdu 20 minutes à ce stade-là de la course contre la montre.)

 

♣︎ A Little India, on traverse le Tekka Market, on marche le long de Serangoon Road jusqu’au temple, et on revient sur nos pas pour s’enfiler dans le métro.  On y passe grosso modo 25 minutes.

 

♣︎ On enchaine avec Chinatown,  pareil, on flâne plutôt au pas de courses dans les rues piétonnes de Chinatown.  Vu l’avancée de l’heure on se décide à prendre un plat au food court de la zone piétonne ( que je recommande pas vraiment question rapport qualité/prix mais bon on apprend des expériences qu’on fait)

Pendant ce temps Heidi m’envoie régulièrement des updates de sa soirée à elle, genre les pokemon qu’elle a croisé, le fait qu’elle a mangé toute son assiette, ou encore le fait qu’elle a croisé une flaque d’eau en forme de coeur ( si si!)

 

La flaque en forme de coeur de fille chérie...
La flaque en forme de coeur de fille chérie…

 

 

♣︎ On retourne au MRT, on s’enfonce ensuite dans la downtown line, direction Bayfront pour un dernier stop: le Skypark de Marina Bay Sands.   Singapour vu d’en haut by night, c’est au moins aussi fascinant que la visite de jour. On se rend compte de l’île n’est qu’une masse de lumière…  sauf le central catchment- la réserve naturelle –  qui se détache du coup très vite visuellement, seul trou noir dans les lueurs chamarrées des lumières artificielles partout autour de nous à perte de vue ( et non la mer n’est pas noire du tout vu la quantité de bateaux qui y sont stationné!)

 

singapour-express-by-night-3

 

On s’enfile dans un taxi pour remonter à l’aéroport, on y arrive pour environ 21h30 soit très largement du temps pour se tourner les pouces compte tenu qu’il redécollait à 23h30 (  on aurait pu pousser encore un peu, mais il faisait partie de ceux qui préfèrent ne pas être à la bourre pour attraper leur avion… )

Je ne suis pas la seule à avoir tenté des parcours du genre 😀  En gros dès 5h de transit, on peut soit approcher le bus qui organise un tour depuis l’aéroport ( pour ceux qui font un stop de jour)  soit s’en improviser un.

J’ai choisi parmi tous les trucs à voir les étapes qu’on pouvait faire en fonction de la luminosité qu’il nous restait,  on a sauté Orchard Rd vu que pas de décorations de Noël ( en ce moment je la mettrais probablement au programme)  et le fait de maximiser le nombre de vignettes.

Evidemment ça se décline à merci en fonction des intérêts des visiteurs express, de l’heure, et de savoir quelles activités spéciales du moment, ou s’il y a 3 tonnes de gens quelques part ( étant entendu que plus il y a de monde plus c’est compliqué de faire rapidement quelque chose….  faire le flyer pendant le temps imparti selon l’heure, le jour et la période de l’année va faire que c’est bien faisable mais ça devient l’unique activité possible parce qu’on y passe les 3h à disposition par exemple, pareil pour le skypark  qu’on a fait en un temps record ce soir-là,  parce qu’il n’y avait aucune queue et juste une cinquantaine de personnes en haut.)

 

Maintenant il ne me reste plus qu’à croiser les doigts que mon chtit frère qui pourrait avoir à faire un stop-over similaire le fasse effectivement…  je suis rodée!

 

 

Bonne journée!

Share
Share