juste pour rire,  Les choiseaux

Le ménagerie s’agrandit… Bazinga

Share

Coucou la compagnie!

 

Bon alors…  et cette ménagerie,  me dites-vous…

 

Si vous suivez sur Facebook ou Instagram ( ou que avez religieusement lu le billet-d’avant)  vous en connaissez déjà les nouveaux acteurs de visu,  mais pas l’histoire qui va avec!

 

On va aller dans l’ordre chronologique d’arrivée des bestioles 😀

 

Bazinga ( oui Bazinga comme dans Big Bang Theory, apparemment pour un oiseau on peut faire une entorse à la règle maison de ne donner que des noms de personnages Disney à nos animaux,  ce qui veut dire par contre qu’on vient de créer une règle pour les oiseaux sur le fait qu’eux ont un nom issu d’une série TV)

 

Bazinga, est une perruche à collier ( ou Indian Ringneck en anglais, une des petites espèces de perroquet)  et a 7 mois.  Comme elle n’est pas arrivée à maturité sexuelle, même si on dit elle ( parce que perruche c’est féminin comme girafe même quand c’est un mâle en Français, et puis en plus parce qu’elle est miniature pour son espèce )  en fait, on ne sait pas si c’est un garçon ou une fille.

 

On devrait savoir d’ici un an, un an et demi s’il faut qu’on l’emmène chez le psy pour l’appeler par le faux pronom depuis tout ce temps!

 

 

bazinga_10_2016-3

 

Bazinga est l’un des rares animaux qu’on a pas récupéré.  Mais son arrivée est néanmoins le résultat direct d’une de nos opérations de sauvetage animalier:  je vous parle bien sûr de Tweety,  qui s’était infiltrée dans notre appartement fin juin.  Pour la version longue, je vous renvoie au billet de l’époque qui prédisait vu l’effet coeur brisé de ma troupe, qu’il y allait avoir un complot pour me ramener un oiseau par ici.

Superchéri a d’ailleurs commencé le lendemain du départ de Tweety à se renseigner frénétiquement sur ce qu’il faudra pour prendre soin d’une perruche à collier.  Et puis à argumenter pendant des heures sur pourquoi une perruche à collier serait l’addition parfaite à notre famille ( par opposition je sais pas moi, à un autre perroquet plus grand par exemple…) et pourquoi se serait complètement différent des canaris de mon enfance 😅

Quand il est tombé sur le chapitre qui explique qu’un oiseau ça a bonne mémoire, mais ça cesse très rapidement d’avoir envie de faire les tours que tu lui apprends voire même que ça te fait la gueule de la mort qui tue ( que même le chat le plus grognon de la terre à ton retour c’est encore du pipi de chat face à ce qu’un oiseau peut faire)  il a admis qu’avec la Suisse qui approchait, c’était pas une bonne idée de continuer ses recherches pour un oiseau là-maintenant-tout-de-suite.

M’enfin le répit a cessé quelque part pendant les vacances en Suisse, ousque Superchéri a été mis en contact avec le particulier qui avait Bazinga.

 

Et le samedi de notre retour, pendant que je cuvais mon décalage horaire à ne rien faire, Superchéri et Heidi, eux,  ont cuvé le leur en allant chercher Bazinga.

 

 

( Oui, j’étais moyennement contente, non c’est pas une impression, je suis grognon quand je suis décalée horaire!)

Et depuis, on apprend à composer avec la nouvelle mouture de ce  ( majoritairement) joyeux chaos qu’est notre maisonnée maintenant qu’elle compte 4 espèces ( oui, je nous compte dans le lot, note que, en fait,  comme on a des geckos, ça devrait être 5 espèces à bien y réfléchir!)   sachant qu’au milieu de tout ça il y a des ennemis naturels, et des prédateurs et leur proie…

( et on rigole d’à quel point les médecins s’étouffent quand tu dis que dans une maison avec plusieurs asthmatiques, il y a 3 espèces d’animaux…  va leur expliquer que non, on en est sûr et certain CHEZ NOUS,  les animaux ne sont pas un facteur déclenchant pour les asthmatiques… on a juste un doute pour l’état de la peau de l’iPatch vu la chance qu’il a…  mais bon de toute façon lui il est condamné à avoir des soucis de peau quoi qu’on fasse vu le nombre d’allergie qu’il a, alors on voit pas vraiment pourquoi se priver)

 

 

"Z'ai cru voir un rominet"
“Z’ai cru voir un rominet”

 

 

Premier constat ( et gros OUF de soulagement)   l’impression qu’on avait eu lors de la présence de Tweety en juin, soit le fait que Marichat avait loupé le mémo selon lequel un chat attrapait et mangeait les oiseaux,  s’est confirmée.   Marichat ne fait mine de vaguement montrer de l’intérêt pour Bazinga QUE dans le cas ou les plumes de queue de Bazinga ( qu’elle a fort longues)  dépassent de la cage et bougent.

On a donc immédiatement retiré toutes les plumes de jouets à chats qu’on avait,  histoire de diminuer l’association entre plumes et jeu.

Mais sinon en fait c’est plutôt cool, relax d’avoir Bazinga même à ciel ouvert ( comprendre perchée sur le sommet de sa cage)  au milieu du salon avec les autres animaux.

La première semaine,  à vrai dire,  l’iPatch nous inquiétait bien plus dans son enthousiasme à vouloir absolument se faire un nouvel ami…   Comment dire… ah oui, on ne lui fait pas vraiment confiance pour avoir la douceur nécessaire! ( sans compter le risque qu’il transmette une maladie à Bazinga s’il arrive à placer une léchouille)

Mais après 2 semaines, on peut les laisser les 3 en train de pioncer dans la même pièce du moment où Bazinga est dans sa cage fermée, et revenir une heure plus tard et tout le monde pionce toujours, personne n’a bougé d’une oreille! Donc on se relaxe gentiment, et ça permet de gérer les besoins sociaux de Bazinga.

 

 

Tu veux pas me servir de perchoir pendant un moment, faut que je fasse mes plumes!
Tu veux pas me servir de perchoir pendant un moment, faut que je fasse mes plumes!

 

 

 

Second constat, suite immédiate du paragraphe précédent:  Purée! C’est hyper-demandant socialement un perroquet! C’est un animal social, et s’il n’a pas de congénère pour lui tenir compagnie,  ça veut dire que les humains deviennent sa famille de substitution.  Tu dois donc lui fournir la quantité de stimulation dont il a besoin, sous peine de voir de la déprime, ou des comportements stéréotypiques, comme le fait qu’il s’arrache les plumes de stress par exemple.  La constatation corollaire c’est que je suis clairement une nana à chats…  je suis le plus à l’aise dans l’apparente indifférence du chat, et son indépendance,  du coup bin honnêtement,  je déteste les oiseaux au moins autant que les chiens, et que si j’avais le choix je n’aurais ni l’un ni l’autre!

M’enfin, j’en ai, ils sont à moi, donc je me débrouille pour trouver un terrain d’entente pour bien m’en occuper.

Dans le cas de Bazinga, ça consiste notamment à la trainer avec moi de pièce en pièce,  histoire qu’elle ne sente pas seule.  C’est comme ça que je me retrouve avec tout le monde en train de dormir à côté de moi pendant que j’écris.  L’avantage c’est qu’elle n’aime pas le silence ( signe de danger)  donc qu’elle ne se plaint pas si je chante ( faux) contrairement à Heidi…

Du coup je lui apprends la bonne musique ( et vais désespérer Superchéri si par hasard la chanson qu’elle se kiffe le plus c’est un vieux Britney Spears ou les Spice Girls, ou pire Eminem ou Rammstein – Superchéri ne partageant pas mon goût pour le rap ou le metal industriel) mais si un jour elle commence à parler, ce sera pas à cause de grâce à moi,  parce que perso je lui parle chat ( comprendre je fais les bruits que j’ai toujours fait, que Patch a appris d’ailleurs et écoute comme des commandes), j’imite les sons qu’elle fait, et je lui parle comme je parle aux chats en fait…  et si elle reproduit un son grâce à moi… ce sera de miauler 😂

C’est aussi moi qui fait le snack de midi, celui de nourriture fraiche, introduisant régulièrement des nouvelles saveurs dans l’univers de Bazinga, prenant note de ce qui est un  franc succès ( l’avoine, l’oeuf, le concombre japonais par exemple)  et qui lui laisse un moment de liberté dans notre chambre pour faire des bêtises ( parce qu’un perroquet que tu laisses seul, ça s’occupe et ça fait donc des bêtises…)

Et puis des fois, quand elle insiste… je me retrouve avec un billet que j’aurais déjà du finir,  mais que j’ai étonnamment de la peine à finir de taper:

 

 

Les challenges d’arriver à taper à une main avec l’oiseau sur l’autre main, sachant qu’en plus du coup tu dois garder un oeil sur les chats, on sait jamais! ( et oui elle m’expliquait qu’un petit snack elle ne serait pas contre…)

 

Troisième constat, plus général…  on a bien fait d’aller la chercher chez un éleveur particulier au lieu d’aller en animalerie, elle est hyper approchable, et nous considère tous ( y compris les divers quadrupèdes)  comme des membres de sa meute ( j’aurais bien dit volée, mais même elle ne vole pas vraiment.  Elle a eu les ailes rognées probablement un peu trop vite, et a une confiance très limitée ( et une musculature trop faible en sus, quoique ça s’améliore de jour en jour) en ses capacités de décoller).

Elle fait, développe des rapports particuliers avec chacun des membres humains de la maisonnée ( et râle si elle constate que les non-humains reçoivent à manger et pas elle!) elle vocalise le plus avec Lovely Nounou, qui est celle qui visiblement siffle dans les bonnes tonalités,  elle se lance à voler le plus facilement avec Heidi, elle adore me réarranger les plumes, euh les habits, et pourrait passer sa vie sur l’épaule de Superchéri ( si si, je les ai chopé sur le vélo elliptique ensemble, elle voulait pas le laisser!).

 

Quatrième constat,  finalement c’est comme d’habitude, il faut prendre le temps d’observer, de comprendre ce qu’elle nous dit, nous explique…   aucun geste ne se fait au hasard, et c’est fou ce qu’elle nous raconte si on prend le temps de l’écouter.

Elle tremble de haut en bas d’excitation quand Superchéri commence à s’occuper d’elle ( ce qui l’a fait paniquer au début qu’elle prenne froid, vu qu’il la voyait tellement trembler), elle aime dépiauter le papier-ménage ( euh le sopalin), elle s’en fiche partout quand elle aime vraiment un aliment, mais déteste qu’on lui donne un coup de main pour se débarbouiller.  Elle kiffe de sortir promener le chien sur l’épaule de Superchéri ( le panier à linge aime moins,  il frôle l’indigestion le week-end!),  chante avant d’aller à la sieste…

 

 

Je l'aurais ce papier-ménage! Je l'aurais!
Je l’aurais ce papier-ménage! Je l’aurais!

 

Bref, vous l’aurez compris… même si j’aime toujours pas les oiseaux,  maintenant que je la connais un peu mieux… ma perruche à moi, elle est plutôt fun en fait ( même si j’ai du l’exiler dans une autre pièce pour avoir une chance de terminer ce billet et que du coup elle est probablement en train de faire une connerie!)

 

Rendez-vous pour la suite,  probablement lundi au rythme où je tape je me fais distraire,  et le chapitre sur Fefe, euh Felix,  qui d’ici lundi sera probablement au rythme où il grandit, un adorable petit chaton de 3kg pour 4 mois, il va pas être petit à l’âge adulte…  Il est déjà plus haut sur pattes que Marichat ( qui en ce moment, n’est plus lourde que lui que parce qu’elle a un sacré embonpoint à perdre… )

 

 

Bonne fin de journée!

 

 

p.s. je sais les photos sont souvent pas grandioses…  Apparemment il y a un ENORME problème à prendre oiseau gris…  l’appareil photo ne sait pas bien  ajuster sa balance des blancs, son exposition et trouver OU faire le point!  Et comme en plus Bazinga partage la passion d’Heidi pour les téléphones…   c’est souvent la course contre la montre pour prendre le cliché!

 

 

 

 

 

 

Share
Share