bla bla quotidien,  la miss,  Les choiseaux

Marichat

Share

Coucou de oh-mon-dieu-on-est-déjà-en-août!

 

Je sais, je n’ai pas terminé la série sur Dannie…   à ma décharge Heidi était malade.  Et Heidi malade ne fait pas les choses à moitié.

Au stade où après quasi 3 semaines d’absence d’école,  il faut faire la reprise progressivement ( et je bénis son école d’avoir accepté de s’arranger pour la laisser venir à temps partiel le temps qu’elle récupère vraiment du poil de la bête)  sinon elle est tellement crevée de sa convalescence qu’elle chope illico le premier virus qu’elle croise!

Donc mes journées sont un patchwork de téléphones et de rencontres pour coordonner,  et courir à droite à gauche pour faire tous les trajets avec Heidi qui n’arrive pas à les gérer seule en ce moment ( vu le poids de son sac d’école).

Le tout dans un monde où tu dis chaque fois que tu ouvres un média qu’il devient fou et que c’est décidé ermite en montagne à élever des chèvres en autarcie, avec plein de chats c’est un bon plan… avant de te rappeler que tu es la seule introvertie de la maison, donc que non c’est qu’un bon plan pour toi!

Alors voilà, j’ai envie de douceur dans ce monde de brutes.  Du coup j’ai fini un des billets légers qui trainait dans mes brouillons…

 

 

******

 

On m’a fait remarquer récemment que je vous inondais régulièrement sur instagram de photos de Marichat, en fait plus de photo de Marichat que n’importe quel autre non-humain de la maison…

 

IMG_2107

 

Il y a plusieurs raisons à ça…

L’iPatch continue d’être une vraie plaie à photographier, sauf quand tu triches en improvisant un Pooch Selfie   ( oui,  c’était un vrai kickstarter et pas juste un délire des vincents pour mes lecteurs suisses-romands)   m’enfin là une fois sur deux il en peut tellement plus qu’il attaque l’iPhone pour essayer de se faire la ba-balle!

L’Elsa, n’ira jamais mieux, donc qu’à part les moments où elle est couchée sous son bon angle ( comprendre le côté où il lui reste des poils)  et qu’elle a pas trop mauvaise mine…  c’est plus vraiment fun de la photographier.

 

IMG_1622

 

Donc on reporte nos ardeurs sur Marichat ( a.k.a.  Marie-des-aristochats dit très très vite si vous aviez oublié )   qui en plus a le chic pour nous donner du matériel de première qualité!

 

IMG_2157

 
Marichat trépigne des pattes arrières de plaisir quand elle mange,

Marichat aime qu’on la caresse, longtemps, très longtemps… et de préférence à rebrousse-poil sur le bas du dos

Marichat déteste qu’on la porte ( c’est à essayer à ses risques et périls entre l’effet poulpe à griffes qui se débat et l’effet cris d’orfraie à briser les tympans)

Marichat aime les boites, les vraies avec des bords…

 

IMG_2322

 

Marichat aime rester dans la même pièce que toi ( et du coup pour ne pas avoir de chat affalé sur l’écran de ton ordinateur pendant que tu essaies de travailler, la meilleure méthode c’est de lui poser une boite juste à côté de ton écran, si si ça marche!)

Marichat est une de ces peluches vivantes,  le chat pacha qui préfère se la couler douce à s’inventer des jeux de chasse, et comme elle est gourmande, elle a le bide qui va avec…

Du coup, avec elle aux commandes,  notre population de geckos augmente ( m’enfin 12h par jour c’est encore l’Elsa qui a l’accès le plus étendu, donc elle, elle les chope, surtout si c’est des bébés pas très malins comme on en a en ce moment dans le nouvel appartement, et ensuite elle râle parce qu’ils se cassent trop vite)   Et puis c’est pas elle qui s’inquiète de savoir qu’il y a un oiseau dans l’appartement.

Marichat a une demi-queue en tire-bouchon ( si si, la dernière vertèbre présente fait un crochet littéral)

 

IMG_2249

 

Marichat louche, à vrai dire selon toute probabilité elle voit pas grand chose…

Son ouïe est par contre est impeccable:  elle enclenche la sirène des repas puissance maximum rien qu’au bruit des sous-tasses qui leur servent de gamelles à l’autre bout de l’appartement.

Quand elle miaule, Marichat fait un son qui ressemble à “moi” et nous rappelle la version française des mouettes dans le monde de Nemo 

Marichat joue toutes griffes dehors quand elle se laisse tenter.   C’est le challenge de jouer avec elle: elle attrape le jouet entre ses pattes de telle manière que tu peux pas le récupérer sans lui faire mal en tirant trop sur ses griffes.

En parlant de ses griffes d’ailleurs, Marichat est le premier chat que j’ai jamais eu qui avait besoin qu’on les lui coupe régulièrement.  Elle a beau passer un temps considérable à se faire les griffes,  elle les acère mais ne les use pas assez vite et risque la griffe incarnée sans un passage par le coupe-ongle de temps en temps.

 

IMG_2230

 

Marichat pleure tellement fort qu’on l’entend dans tout l’appartement si par hasard l’un d’entre nous oublie de passer lui faire sa séance de câlin quotidienne…

Marichat dort dans le lit d’Heidi, toutes les nuits, une grande partie de la nuit…

Et comme elle n’aime toujours pas qu’on la porte,  mais que c’est pas possible autrement pour la monter dans la mezzanine d’Heidi,  elle attend qu’on lui pose un de ses paniers, alias l’ascenseur à chat, sur le sol, monte dedans et attend royale qu’on la hisse au sommet.

 

IMG_1923

 

Marichat refuse de passer la nuit ailleurs, donc quand Heidi invite d’autres enfants pour la nuit il faut négocier la présence du chat pendant la nuit ( sinon elle passe la nuit à pleurer dans le bureau d’avoir été sortie de SA pièce)

Marichat quand elle est très très contente a une fâcheuse tendance à vider ses glandes anales. C’est apparemment un de ces trucs qui tiennent de la structure vestigiale chez le chat domestique. C’est leurs cousins sauvages qui en ont besoin, pour marquer leur territoire, et elles se sont atrophiées chez la plupart des chats domestiques qui choisissent d’autres méthodes pour signaler les frontières de leur territoire.

Pour la petite histoire, quand ils vous disent sur le net que ça pue, on confirme,  tu as un peu l’impression de caresser pépé le putois pour le coup…

Reconnaissez que c’est cool quand pendant le temps de quelques lignes, le monde se résume à une vie de chat!

 

 

Share
Share