bla bla quotidien,  la miss,  Les choiseaux

On a survécu…

Share

Même si on a eu quelques moments de doutes au plus fort de la phase cartons…

 

 

Bon alors,  on est en juin, et alors que tous nos amis et connaissances expatriés ( enfin ceux qui poursuivent leur route s’entend)   sont encore en plein dans le cauchemar du départ ( après tout fin d’année scolaire oblige, c’est maintenant que la saison des départs bat son plein)  nous, on est bien installé dans notre nouvel appartement, et Heidi profite des vacances scolaires pour essayer de rattraper 3 ans de piscine en 1 mois de vacances…

 

( je vous l’accorde, je suis un poil sadique-là à le souligner, j’en parlerai à mon thérapeute, ah non, zut j’en ai pas!  )

 

Superchéri est ressorti faire des photos d’oiseaux ce week-end, bref, la vie revient presque complètement à la normale… à une dizaine de cartons, un aller à ikea et des petits tas de bazar en cours de tri un peu partout dans l’appartement près.

 

Je vous passe le stress du fait que les cartons avaient été comptés un peu à l’arrache, donc que le jour J on avait encore plein de trucs qui trainaient qu’on ne pouvait plus emballer.

 

Le fait que comme d’habitude dans cette phase entre l’exaspération-épuisément de l’emballage et le chaos du déménagement-même, il y a des choses qu’on a perdu, qui ont été triées alors qu’elles auraient du venir ou vice-versa.

 

Le fait que la semaine clé du déménagement et des nettoyages, je devais aussi jongler pour placer deux rendez-vous pour Heidi, qui refait sa batterie de tests cognitifs,   ( et vu les listes d’attente à NUH, on dit oui merci quand on vous propose un rendez-vous, même si ça ronge les heures d’école ou que ça vous complique sérieusement votre organisation de la semaine)  histoire de demander des mesures d’accompagnements à l’école avec des tests récents.

 

Le fait qu’il fallait repeindre les murs colorés de l’ancien appartement en blanc ( à défaut de les remettre dans leurs couleurs d’origines)  parce qu’on allait pas leur laisser un mur rose bonbon/mauve en partant.   Et oui, j’ai fait la peinture moi, d’abord parce que bêtement prise dans le stress du reste j’ai oublié d’appeler le contractant à temps pour qu’il puisse s’arranger, et puis parce que tant qu’à faire, pour reprendre les mots d’Heidi ” Mais en fait, maman,  peindre un mur c’est un peu comme faire un géant coloring book pour la détente, hein, c’est comme ça que tu feels, non?

 

Ouais…  j’avoue j’aime bien peindre… le parallèle d’Heidi exprime tout à fait le feeling!

 

Pour en venir à l’essentiel:  tout le monde se plait bien dans nos nouvelles pénates.

 

Même si l’iPatch n’est pas toujours convaincu du bien-fondé de notre nouveau voisin, un caniche, m’enfin c’est bien connu que l’iPatch n’est pas très sociable dans son genre, surtout avec ses congénères.  C’est notre mon chien quoi 😂

 

Il aboie en moyenne moins que dans l’ancien appartement ( vu qu’il ne peut plus passer sa vie à guetter par la fenêtre la factrice ou les livreurs DHL et commencer à lancer l’alerte dès qu’ils passent dans son champ de vision)   m’enfin, il aboie quand même l’arrivée de Superchéri ( c’est le seul, il a droit à un régime de faveur)  la sonnette ( qui chante “fort et lisse” comme dit Heidi…  euh Für Elise quoi…),   et il repère le livreur d’eau au moment où il se parque au rez… ne me demandez pas comment il fait…

 

( En même temps, on ne vit qu’au 5ieme,  alors qu’il me faisait des coups similaires dans l’avant-dernier appartement et on vivait au 11ième à l’époque…)

 

IMG_1850

 

 

Les chats se plaisent aussi dans les nouveaux quartiers.  Vu l’état de santé de l’Elsa, on est obligé de limiter les contacts pour éviter les conflits, mais en moyenne, avec le changement de territoire elles s’entendent nettement mieux.  Elles sont ensemble à tous les repas et mangent côte à côte.

C’est juste qu’on ne peut pas changer le fait que l’Elsa ne supporte le contact de personne, hormis le mien quand elle le cherche…

Elle a survécu tant bien que mal au stress du déménagement.  Elle a salement perdu du poids, a fini par s’installer à demeure dans les paniers du chien ( et il l’a toléré alors que d’habitude c’était un des rares crimes de lèse-majesté qu’il ne tolérait pas… )

 

IMG_1852

 

On a changé son régime de contre-douleurs et on espère que la situation se stabilise.

En attendant, tout le monde est sur des oeufs autour d’elle. Lovely Nounou, par exemple, se retrouve à ne pas oser ranger les habits, parce que l’Elsa dort dans l’armoire et refuse de la laisser approcher.   Il faut dire que j’ai failli repasser par la case hôpital (  heureusement elle s’est contentée de ses griffes pour me réduire le bras en charpie, et n’avait pas mis toute sa force)  donc que ça motive tout le monde à éviter de se retrouver sur son chemin.

C’est pas forcément facile à vivre et de gérer le stress du fait que tu as un animal sauvage dans un tel état de souffrance qu’elle est sur la défensive et démarre au quart de tour si elle estime que tu l’agresses.

 

IMG_1774

 

 

Elle cherche notre compagnie et notre réconfort, pas que le mien, vu qu’elle a choisi de s’approprier les paniers du chien ( difficile de trouver quelque chose qui pue plus le chien dans cette maison)  qu’elle dort dans les habits de Superchéri et qu’elle continue à choisir régulièrement d’être dans la même pièce que nous, de venir regarder la télé avec nous, mais sa souffrance est telle que la situation peut tourner explosive à tout instant, comme l’autre soir avec Superchéri qui enclenche le cycle de nettoyage de son rasoir dont il a enfin retrouvé le chargeur et vlam elle se lance contre lui toutes griffes dehors pour lui souffler dessus par qu’il a osé brancher cette horreur qui lui vrille les oreilles…

 

On donne quelques temps au changement de traitement pour la sortir de l’ornière…  on savait que le déménagement allait avoir un coût…     mais le cas échéant, d’ici quelques semaines, on sait ce qu’on fait, même si sa pancréatite n’est toujours pas avancée à un stade où elle est mortelle, on ne va pas la laisser avoir mal comme ça, tout le temps, pendant les mois voire les années d’ici à ce que la situation devienne critique.

 

 

IMG_1793
La surface de poils arrachés, cartographie de sa douleur…

 

Bref…

 

Histoire de repasser à des sujets plus légers…

 

Les moments de ce déménagement qui resteront dans l’histoire, c’est Heidi qui verrouille accidentellement la porte de sa chambre quand les déménageurs arrivent…

 

C’était pile poil sur les 10 minutes où les mecs passaient la porte et voulaient faire le tour de tout pour savoir ce qui venait et ce qui restait, madame, madame, madame, et  la gamine qui hurle en pleine crise de panique parce qu’un des chats et toutes ses affaires étaient enfermées, et comment ils allaient pouvoir faire leur travail, et c’était pas sa faute, et du coup toutes ses affaires allaient rester ici, et promis elle avait pas fait exprès…

 

Comment dire, pendant quelques minutes c’était chaud.

 

Heureusement,  j’ai pu retrouver la clé de la porte dans un des cartons, parce qu’évidemment j’avais pas la clé sous la main, et que Lovely Nounou ( ou moi? bonne question… je sais que logiquement c’est moi qui ai emballée celle de notre chambre à coucher, que j’ai heureusement retrouvée avant l’état des lieux de sortie, mais je ne me souviens plus pour l’autre… )  l’avait emballés dans son zèle, sans le réaliser vu que  j’avais caché la clé dans un des paniers de médicaments il y a des années déjà.  M’enfin heureusement, le carton était bien visible, et après un peu de fouilles archéologiques j’ai trouvé l’objet convoité  et pu rouvrir la porte.  évitant de devoir la forcer ou appeler un serrurier pour la forcer à notre place.

 

C’est le lit de la gamine qui avait été cassé au déménagement précédent mais rafistolé en douce et qui est tombé en pièces quand ils ont essayé de le démonter cette fois…  Heidi a donc une chambre presque toute neuve.

 

C’est l’iPatch qui aura passé la journée à se prendre pour un loup, histoire de s’assurer qu’on ne l’oublie pas sur place…  Il était dans une des salles de bain avec Marichat, pendant que l’Elsa était seule dans l’autre salle de bain, c’était marrant quand on l’a sorti de là pendant la pause de midi, il est retourné à la porte de la dite salle de bain, aboyer pour qu’on laisse aussi sortir le chat et pas que lui.  Toute cette excitation s’est terminée par un trajet d’un lieu à l’autre à 4 pattes pour lui, et en taxi pour les chats ( fallait bouger les caisses en même temps, pas pratique à pieds).

 

Et puis enfin c’est le moment de panique absolu quand tu es en train de faire des nettoyages dans l’ancien appartement la veille de l’état des lieux, et que le propriétaire débarque avec un jour d’avance, persuadé d’avoir LA bonne heure et le bon jour…

 

Alors même si logiquement tu sais que tu as raison, comment dire, le temps de retrouver toutes les données pour lui prouver que non, non, c’est bien le lendemain que le rendez-vous a lieu, comment dire, tu te fais quelques cheveux gris.  On sait jamais… et si c’était cette fois-ci que ton sens du temps et de l’organisation t’avait failli???

 

 

Enfin voilà…

 

Comme chaque fois, on espère que cette fois-ci on aura pas besoin de bouger trop vite, et qu’on battra notre record de présence dans un même lieu.

 

Et nous allons maintenant pouvoir reprendre une activité normale…

 

Bonne journée!

 

 

 

Share
Share