la miss,  S'pore en culotte courte,  Singapour

Koala lah!

Share

Fin décembre les 4 koalas du zoo de Singapour reprendront l’avion en direction de leur Australie natale.

 

Ils étaient là pour 6 mois ( ils ont dû venir avec un WHP 😂*)  et les 6 mois touchent déjà leur terme!
Donc l’autre jour, Heidi et moi on a profité d’un après-midi resté ensoleillé pour aller leur rendre visite avant leur départ.

Je vous passe la tronche hallucinée de la caissière ( oui on y va moins souvent qu’avant donc on a plus d’abonnement annuel, m’enfin on a toujours nos petites habitudes… ) quand tu es caucasien et que tu débarques à 15h50 pour visiter le zoo qui ferme à 18h…   ( enfin non justement parce que c’était hilarant, elle nous a bien redemandé 3 fois si on était conscient du fait que le zoo fermait dans 2 heures… )

 

Et hop à l’aventure…

 

Aller au zoo avec Heidi, c’est un peu comme rendre visite à des vieux amis… On connaît de toute façon tout par cœur ou presque donc il n’y a pas de pression à tout voir et tout faire, juste une balade tranquille au gré des rencontres hors du commun du jour.

L’avantage de débarquer comme ça à quasi 16h en début de semaine c’est que les hordes de touristes sont pour la plupart déjà reparties ( ils font généralement la visite au pas de course, et enchainent les parcs)  et que les locaux ont hésité pendant le début d’après-midi menaçant et choisi un autre programme. Donc qu’au final, on avait plutôt le zoo à nous…

 

Constatant la naissance d’une bébé girafe, c’est par là qu’il fallait commencer.

 

 

racoon dogs
Les chiens viverrins pas en train de dormir… ou les racoon dogs quoi

 

Enfin sauf qu’au passage on va d’abord dire bonjour à Inuka – c’est sur le chemin – et que c’est les chiens viverrins qui retiennent notre attention. Ils sont réveillés, en train de grignoter les branches ou de se lécher parmi…
On reprend notre marche vers les girafes,  on s’arrête chez les lycaons ( note que painted dogs c’est plus marrant à dire)   qui dormaient en nous présentant principalement leur arrière-train.

Ce qui a fait regretter à Heidi de ne pas avoir pris son appareil photo, vu qu’on la taquine ( à tort ou à raison ?)  d’avoir une collection de photo d’arrière-trains!

Et a déclenché un fou-rire familial collectif sur le vieux continent, quand j’ai envoyé la photo avec le nom du chef de la meute sur le groupe whats’app.  ( on se contentera de dire qu’il se pourrait que ce soit le diminutif d’un de nos cousins)

 

lycaon painted dogs
Les lycaons ou painted dogs, eux bien en train de pioncer…

 

 

On arrive aux girafes, le petit est un peu dur à voir, mais on le voit de loin, à l’arrière de l’enclos.   Pendant qu’Heidi fait le singe en expliquant qu’elle est quasi aussi grande que lui, si elle a les cheveux dressés droit sur la tête!!

Mouaif… elle est un peu optimiste:

 

 

Heidi qui tente de m'expliquer qu'elle est aussi grande que le bébé girafe...
Heidi qui tente de m’expliquer qu’elle est aussi grande que le bébé girafe… flocon de Noël-anonymat-garanti en cadeau bonus, vous devrez donc me faire confiance quand je vous dis qu’elle était morte de rire… Et oui Heidi a au bas-mot 30cm de cheveux…

 

 

On marche d’un bon pas en direction des koalas, et on passe un long moment dans leur enclos. Nan mais c’est fascinant un koala, un mélange d’indolence, de mignonitude,  d’adorable…   un de ces trucs comme le panda, les lémuriens ou pleins d’autres animaux endémiques à l’Australie: à la survie improbable mais tellement à croquer que tu te dis que la conservation c’est important ( ce qui, soyons honnête dans nos préjugés et nos injustices,  te saute moins contre quand on te parle d’un grand requin blanc photos à l’appui)!

 

Heidi étant Heidi, elle finit par attirer l’attention d’un d’entre eux, qui la regarde droit dans les yeux pendant un moment, avant de retourner mâchouiller ses feuilles d’eucalyptus ( je vous laisse aller lire la page wiki sur le koala, mais on va dire que même si c’est pas officiellement un ruminant, en gros ça passe effectivement l’essentiel de ses journées indolentes à tenter de digérer ce que ça avale!   Et comme les feuilles d’eucalyptus c’est pas très riche et toxique, il a ralenti son métabolisme comme le paresseux, et occupe le même genre de niche écologique, m’enfin sauf qu’il est nettement plus mignon qu’un paresseux!)

 

 

koalas
Celui-ci – normalement- c’était Paddle, un des mâles, en train de fixer Heidi qui s’extasiait sur lui… ou Pellita….

 

On quitte finalement les koalas, parce qu’il faut bien, et qu’à rester dans la zone climatisée qui leur sert d’habitat il commence à faire frais ( à noter qu’en cas d’affluence, ils limitent l’accès et le temps que vous avez le droit de passer dans la serre-qui-est-en-fait-un-frigo-mais-c’est-le-seul-mot-qui-me-venait, que les weeks-ends attendez-vous donc à avoir une queue pour l’accès et un passage éclair!  )

 

Et on se tâte sur que faire ensuite…

 

Ce sera les hippopotames pygmées!  Ils ont un bébé…  et fascinent Heidi qui adore les regardent faire des aller-retours dans leur bassin et illustrer leur réputation de ballerine des rivières ( si vous ne le saviez pas encore, un hippopotame ne nage pas, il retient juste sa respiration très très longtemps,  et avance dans l’eau en marchant sur la pointe de ses pattes sur le lit de la rivière)

 

On passera probablement 30 minutes devant leur enclos.

 

 

Mais les koalas c'est plus chou que les hippos, alors hop encore une photo des koalas...
Mais les koalas c’est plus chou que les hippos, alors hop encore une photo des koalas… Là c’est Chan et Indiana euh Idalia ( vous connaissez Heidi et sa propension à amalgamer les mots comme ça lui parle, manque de bol elle a vu Indiana Jones récemment)

 

On finit avec les tigres blancs ( Pasha et Keysa, les nouveaux tigres blancs qui ont 2 ans et des poussières et qui n’ont pas leurs noms sur les panneaux)   qui grace au gentil monsieur de l’entretien qui nettoyait la barrière au kärcher étaient bien actifs.

 

On peut le dire:   Pasha et Keysa n’aiment pas le bruit du kärcher et se seraient bien fait le nettoyeur s’ils en avaient eu l’opportunité… m’enfin du coup les visiteurs encore présents à 10 minutes de la fermeture du zoo étaient ravis… on a eu un spectacle en or!

 

tigres pasha keysa
Pasha et Keysa… mais contrairement aux vieux tigres, je sais pas qui est qui… oups j’ai oublié les flocons de saison pour décorer…

 

 

C’est un des trucs fun à être là proche des heures de fermeture: le soleil descend,  le flux de visiteurs se tarit et on voit des choses que normalement on ne voit pas…

 

On a encore croisé les tapirs malais bien réveillés sur le chemin de la sortie  ( super rare aussi de jour,  alors qu’ils sont généralement toujours actifs de nuit au Night Safari)    et  adolescence pointant, Heidi s’est piqué un fou-rire sur le nombre de crottes d’oiseaux que les tapirs précités ont sur le dos….

 

Et évidemment on a été désespérer sur les nouvelles peluches qu’il faut absolument ajouter à la collection d’Heidi lors du passage quasi-obligatoire par le gift-shop…  ( Ouais apparemment elle n’en a toujours pas assez…  on commence à la charrier sur le nombre de pièces qu’elle devra avoir dans sa première maison si elle doit leur trouver de la place à tous! )

 

 

Bref… une belle journée quoi!

 

 

p.s.  pour la suite des aventures de la main, mon prochain check-up c’est vendredi 18,  je vous donnerai sans doute des nouvelles après,  mais je peux vous dire que ça va gentiment mais sûrement vers le mieux…   le mot-clé là au milieu étant, malheureusement,  gentiment lol!

 

 

 

——–

 

 

*un WHP pour work holiday programme/pass,   ou visa travail vacances,  un visa un peu hybride qui se trouve dans un certain nombre de pays ( le plus connu étant l’Australie, qui trouve ainsi une grosse partie de ses ramasseurs de fruits) qui permet aux jeunes terminant leur formation académique de combiner vacances et travail.

 

 

 

Share
Share