Voyages

New York en long en large et en travers

Share

Coucou du jour d’après

 

( Comme ça en plus on fait un jeu de mot à 2 sesterces sur New York, si vous avez pas compris je vous renvoie à ce lien, mais avant je vous dirais que si vous êtes cinévore avec un goût pour les films catastrophes,  la photo du National Library Building ci-dessus, devrait normalement vous fournir un petit indice)

 

Bon on va rendre à César, en 4 jours complets sur place, New York en long en large et en travers ce n’est pas à comprendre comme on a eu le temps de tout faire et qu’on a couru dans tous les sens comme des dératés.

Il y a longtemps qu’on a appris que faire des vacances comme ça est une très mauvaise idée pour notre épuisement au retour des vacances.

Non, New York, enfin Manhattan, en long en large et en travers, c’est parce qu’on s’est quasi exclusivement déplacé à pieds…   des étoiles plein les yeux!

 

New York, New York!

 

Ouais je sais pas pourquoi, mais des fois il y a la bande-son qui vient toute seule avec, et à New York je vous dis pas le nombre de fois que je me suis retrouvée à chantonner Sinatra…

 

" Tu as vu maman, le Cristal, euh Christel euh Chrysler building"
” Tu as vu maman, le Cristal, euh Christel euh Chrysler building”

 

Quand on avait commencé à regarder sérieusement les tenants et les aboutissants de notre passage aux USA,  une des destinations qui a mis tout le monde d’accord c’était de passer à New York.

Parce que c’est New York quoi, c’est mythique!

C’est un des berceaux de presque toute ta culture télé américaine…   c’est LA ville qui se fait détruire à chaque film catastrophe, dans au moins un Avengers, c’est la ville de Madagascar ou de Night at the Museum ( quand tu voyages avec Heidi, c’est important de connaître tes classiques télé, c’est la différence entre une visite enthousiaste et un refus catégorique de faire une activité)

C’est la ville de tous les fantasmes, c’est un éco-système culturel à part entière

 

Impressions croisées…

 

 

Notre seule grande ville américaine au compteur, à Superchéri et moi, c’était Chicago…

 

 

"Ah mais non en fait c'est exactement comme dans les films avec leurs escaliers de secours en métal partout"
“Ah mais non en fait c’est exactement comme dans les films avec leurs escaliers de secours en métal partout”

 

De toutes les grandes villes à notre actif, Manhattan nous a rappelé étonnamment Hong Kong: les blocs et les rues y sont étroites,  Manhattan fait grosso modo la même taille que l’île de Hong Kong, sauf qu’elle est toute en longueur. C’est dense et surpeuplé avec des variations étonnantes entre des bâtiments qui grimpent au ciel et soudain des vieux bâtiments d’une dizaine d’étages, sans cesse surpeuplé de trafic, illuminé de partout en centre ville, et qui ne dort jamais.

Enfin c’est Hong Kong en plus plat, en vachement plus plat… à Manhattan, le relief tient plus du faux plat qu’autre chose!

Aux endroits les plus étroits en te plaçant stratégiquement plus ou moins au milieu, tu peux voir les deux rivages et honnêtement j’ai trouvé ça assez tripant; ça doit être une des premières îles que je visite ou tu peux constater de visu que c’est une île!

 

Bin tu vois Manhattan c'est comme Hong Kong, il y a même Kowloon et des tours qui pousse comme des champignons en face"  Comprendre le Queens change de visage et prend de la hauteur!
“Bin tu vois que Manhattan c’est comme Hong Kong, il y a même Kowloon et des tours qui pousse comme des champignons en face” Comprendre le Queens change de visage et prend de la hauteur!

 

 

Du coup en 2-3 jours on maitrisait plutôt bien le quadrillage et on commençait à avoir une bonne idée de comment s’orienter…

Exception notable – et fort vexante,  sachant que d’habitude c’est moi qui ai de loin le meilleur sens de l’orientation de nous deux –  je me paumais à chaque fois que je mettais les pieds dans Central Park!

Si on était resté plus longtemps, on aurait probablement tenté de comprendre comment fonctionne le métro.

 

Le programme de nos 4 jours ( enfin jour 1 et 2 sur ce billet seulement parce que sinon c’est trop long!)

 

 

🌺 Jour 1 – samedi, et il faisait grand beau!  

 

 

Après une étonnamment belle nuit ( on était arrivé la veille soir à 22h à l’hôtel) le café obligatoire, et un petit-déjeuner dans un des nombreux deli-cantines-épiceries qui semblent fleurir presque aussi souvent que des Starbucks ( non mais à Manhattan tu as littéralement un Starbucks dans chaque bloc, c’est juste hallucinant)  et qui ont servi de camp de repli pour la plupart de nos repas (  vu que c’était l’occasion de prendre sa nourriture au poids et donc de ne se servir qu’en rapport avec notre faim réelle)  et le passage dans le premier revendeur T-Mobile venu pour y acheter une carte sim américaine…

Notre 3G retrouvée ( sait-on encore vivre sans? pas besoin de répondre, la question était rhétorique…)  on est parti en direction de l’Apple Store de 5th Avenue ( qui en fait donne sur Central Park)

 

Heidi apple store

 

 

C’est là qu’on avait donné rendez-vous à l’ami-collègue de Superchéri qui vit à New York depuis un peu plus de 3 mois maintenant.

Je vous dis pas l’état d’excitation de mes zouilles…   on va dire que c’était mythique, et que cerise sur le gâteau ( comme on a acheté un stock de carte cadeau pour alimenter notre compte iTunes US et celui d’une amie)  ça a conduit au blocage préventif de notre carte de crédit.

( on avait pourtant déjà eu un appel de la part de la banque la veille au soir au second retrait d’argent,  donc celle-là on l’a pas vu venir… vu qu’on pensait que l’information avait été répercutée )

 

Le drame pour Heidi: même le plus petit des bracelets serré au maximum ne lui tient pas autour du poignet
Le drame pour Heidi: même le plus petit des bracelets serré au maximum ne lui tient pas autour du poignet

 

 

Du coup on a eu l’air un peu pâle au restaurant – celui où on a mangé le hamburger sans gluten en photo sur le billet d’hier, très bon burger d’ailleurs du coup on a mangé dans ce restaurant là  2 fois!  –   au stade où on a l’addition et qu’on réalise que la carte de crédit est bloquée, et qu’on a nos puces américaines dans le téléphone, donc qu’on même pas appeler immédiatement la banque pour gueuler rectifier le problème.

Heureusement on avait de justesse le cash sur nous.

Retour à l’hôtel pour une petite heure, le décalage horaire se fait salement sortir et il nous faut un peu de calme.  On en profite pour appeler la section carte de crédit de la banque, s’ensuit une conversation un poil kafkaïenne, où essentiellement la personne veut savoir si on encore l’intention de passer faire des achats précisément dans cet Apple store là…  euh bin  on en sait rien, peut-être??!!

Du coup j’ai pas pu m’empêcher de googler pour savoir s’il y avait tout particulièrement des vols et des fraudes dans cet Apple Store-là, mais bien évidemment rien trouvé…

Ensuite on est reparti pour des nouvelles aventures, via un bus touristique, histoire de se faire un petit tour de Manhattan.

 

Lumière bizarre pour cause de HDR, mais je vous promets c'est une vraie photo... de Chinatown
Lumière bizarre pour cause de HDR, mais je vous promets c’est une vraie photo… de Chinatown

 

 

Vous savez les bus qui ont un second étage à ciel ouvert – ce qui fait qu’Heidi paniquait à chaque passage de feux de savoir si on allait les percuter ( euh non ma chérie, tant que tu restes assise tu ne risques rien)   et puis qu’Heidi se plaignait qu’elle avait froid – parce que purée il faisait que 25 degrés et qu’avec le vent c’était glacial ( enfin selon elle)!

Sauf qu’à la sauce nous, faire une visite dans ces bus, ça donne:

On ne met pas les écouteurs pour écouter le guide, Superchéri et son ami refont le monde en se retrouvant parfois tellement absorbés dans leurs discussions, qu’ils n’ont qu’un souvenir distrait d’être passés devant le taureau de Wall Street.

Heidi, quant à elle,  bercée par la conversation interrompue des nerds assis derrière nous et par le mouvement du bus a rien vu de la seconde moitié de la visite parce qu’elle a “reposé ses yeux quelques secondes”

Mais c’était fun et ça donnait une vue panachée qui avait son intérêt vu qu’on avait pas l’intention de courir après les visites effrénées.

Retour au deli du matin pour le souper, et coucher avec les poules à peine la nuit tombée pour terminer cette première journée!

 

 

🌺 Jour 2, dimanche et il faisait toujours grand beau!  

 

 

Bien évidemment, on avait un zoo au programme de nos pérégrinations new-yorkaises! Mais histoire de tenir compte de la fatigue et tutti quanti, on s’est décidé pour le tout-proche et tout-petit zoo de Central Park.

On se met en route et là c’est la stupéfaction:  les rues sont bloquées, il y a visiblement un gros bazar.

 

porto rico day parade 2015

 

On pose la question à l’un des policiers, qui nous explique très gentiment – les séries TV ne leur rendent absolument pas justice lol –  que c’est la parade de Porto Rico.

Dans le genre on débarque c’était pas mal…    Après un peu de googling ( bin oui, quitte à détruire un mythe,  il faut bien que j’aille faire des recherches pour avoir toujours réponse à tout ou presque 😂 )  en fait New York adooooore ses parades.

A vue de nez,  il y en a au moins une par mois.  Certaines d’entre elles sont mythiques – parce qu’après coup tu te rappelle que dans Friends ou HIMYM*  ils parlent de celles de la St-Patrick ou de celles de Thanksgiving donc que c’est vraiment des trucs incontournables –  et vu le monde présent ce jour-là visiblement celle de la journée de Porto Rico en fait partie!

 

porto rico day parade 2015 2

 

 

On en regarde passer un bout, le temps de pouvoir traverser la route et rejoindre Central Park. L’occasion de constater que visiblement ils sont rodés question gestion des mouvements de foules, et que non c’est décidément pas pour nous au delà du contact accidentel…

On arrive au zoo,  et Heidi plane:  c’est juste comme le zoo de Madagascar…  bin ouais, c’est le bien le zoo du film ma chérie…

On doit donc le visiter de fonds en combles,   avec un long arrêt sur image sur l’enclos des ours, vu qu’un des ours vient se poser juste en face d’elle, elle était aux anges!

Je ne compte plus le nombre de moments du genre qu’on a dans des zoos, mais c’est pas qu’un peu!

 

Heidi et Veronica  ( enfin à en croire la volontaire avec laquelle on a discuté)  en grande discussion
Heidi et Veronica ( enfin à en croire la volontaire avec laquelle on a discuté) en grande discussion

 

On a passé aussi un temps complètement hallucinant à observer… les canards! Enfin plus précisément la bataille de territoire entre les canards et les pigeons et les pigeons entre eux pour l’accès à la mangeoire flottante au milieu de la mare.

On en finissait pas de se poiler à les voir se voler dans les plumes, tenter de se pousser à la flotte ( sachant que les pigeons ne nagent pas, eux)  et de piétiner allègrement en atterrissant sur le dos les uns des autres pour se faire sa place dans les graines.

 

 

Bon là c'était un moment où il n'y avait que les pigeons et leur foire d'empoignes...
Bon là c’était un moment où il n’y avait que les pigeons et leur foire d’empoignes…

 

 

Là dessus,  on a retrouvé le collègue et ami, qui aurait du arriver à temps pour visiter lui aussi le zoo, mais a aussi été surpris par la parade.

( Donc qu’en l’attendant on a regardé, et pris des photos des oiseaux faisaient des aller-retours dans les nids des creux des arbres… à défaut d’essayer de voir si on trouvait le photographe de Humans of New York trainant dans le parc)

Puis une fois à 4, on a été se chercher une glace et on s’est posé sur un caillou pour papoter et prendre le temps de vivre, comme des milliers de New-yorkais ce jour-là.

 

 

" wouaaaaah c'est le zoo de Marty, Gloria, Alex et Melman... je reconnais la porte!!!"  Ou ces fois où tu es le parent le plus extraordinaire du monde dans les yeux de ton enfant, et c'est cool!
” wouaaaaah c’est le zoo de Marty, Gloria, Alex et Melman… je reconnais la porte!!!”
Ou ces fois où tu es le parent le plus extraordinaire du monde dans les yeux de ton enfant, et c’est cool!

 

 

Quand le soleil a commencé à descendre, l’énergie d’Heidi aussi, donc on s’est scindé en 2 groupes…  elle et moi avons opté pour un souper-deli pendant que les hommes sont allés refaire le monde un peu beaucoup très tardivement 😀 ( comme dit le proverbe c’est les improvisées les plus terribles mais les meilleures!)

 

Lundi et mardi?   Euh je vais vous garder ça pour le prochain épisode qu’en pensez-vous!

Bonne fin de journée et bon week-end!

 

 

————–

 

*HIMYM = How I Met Your Mother  😉 dont l’immeuble de domicile, au grand dam d’Heidi, n’existe pas contrairement à celui de Friends qui est répertorié.  Heidi a mis le selfie au pied de l’immeuble en question au programme de son prochain passage à NY.

 

 

 

Share
Share