cinema,  pause culturelle,  singapore-scene

Edition 2015 du festival du film d’animation – Voilah

Share

Bon bin on est quasi fin mai…

 

 

Ce qui veut dire que comme chaque année ( enfin depuis qu’Heidi est en école locale, avant c’était en juin un des 2 mois horribles de mon année… )   c’est l’apocalypse à la maison…

C’est l’apocalypse parce que c’est la période la plus busy busy de l’année…  les apéros de départ (  là c’est le smiley qui inonde, ou celui qui se cache sous sa couette tellement j’aime )   qui se succèdent au milieu de manifestations culturelles à gogo…  on pourrait presque sortir tous les soirs de la semaine ces temps!  Les blockbusters de l’été qui commencent à débarquer donc le programme cinéma putatif qui fournirait presque une excuse valable pour éviter toutes les dites sorties…    Et puis les livres de l’été, qui fournissent eux l’excuse rêvée pour ne finalement pas aller au cinéma, parce qu’attend je finis juste ce chapitre…

J’exagère…  mais soyons honnête, autant j’ai du plaisir à sortir et voir les gens, autant quand ça devient trop ça se transforme en poids, et c’est terrible parce que comment faire comprendre aux amis qui nous restent encore qu’on s’isole pour survivre, que c’est pas contre eux?    Je ne suis pas un animal social et je ne le serais jamais…

C’est l’apocalypse parce que c’est les jours où l’école fait des activités spéciales: L’autre jour Heidi avait un cours de patins à roulettes…  si si…   le moment de se tapoter fièrement sur l’épaule parce que fille chérie a été mise dans le groupe avancé…  mais des heures à râler parce qu’il a fallu utiliser les protections fournies par l’école et c’est pas hygiénique!   Et puis bon c’était pas ce qu’on fait d’habitude, et comme toujours dans ces cas-là elle n’était pas sûre d’aimer!

C’est l’apocalypse parce qu’il y a des trucs à faire de tous les côtés,  que Lovely Nounou est arrivée récemment la bouche en coeur pour me demander si en fait on peut pas lui improviser un retour aux Philippines quelques jours en juillet parce que sa soeur se marie…  et que du coup faut planifier ça aussi…

C’est l’apocalypse parce que les saisons des séries préférées d’Heidi sont terminées…  et que ses deux séries préférées ont terminées sur un affreux cliffhanger… et qu’il va falloir attendre septembre,  voire octobre pour voir la suite…   On se contentera de dire qu’Heidi a eu des propos imagés à l’égard des producteurs et scénaristes de la série.

C’est l’apocalypse parce que bien entendu c’est à ce moment-là qu’un virus circule à la maison…   Heidi est moins malade que ce que l’a été Lovely Nounou avant elle, mais elle est clairement pas au top de sa forme pour autant, et depuis hier c’est Superchéri qui a potentiellement quelques symptômes.

Ceci dit, vous vous en doutez au titre, c’était de base pas des petits malheurs de ma vie que je voulais vous parler…    mais le reste du billet refusait obstinément de naitre tant que je m’étais pas étalée sur le reste!  Ça doit être le stress du 1001ième!

 

 

108 Demon-Kings

 

 

 

Donc quatrième édition du festival du film français d’animation

 

 

Pas de mauvaise surprise du côté du rating des films pour cette édition ( toute la communauté internet francophone de Singapour se souviendra du NC-16 de Kirikou!)  ils oscillent entre G et PG-13.   La sélection panache bien les différents publics, entre les films qui sont vraiment pour le plaisir des plus-petits ou les passionnés du genre Tom & Jerry comme Oggy et les cafards,  et des films pour les plus grands comme les 108 rois-démons ( qui à Singapour reçoit un PG, mais qui peut impressionner un jeune enfant fraichement débarqué à Singapour ( et qui n’a pas encore vécu les bandes-annonces de James Bond à la projection d’un dessin animé )  Aya de Youpogon ou Jasmine.

 

 

Pourquoi un festival rien que pour le film d’animation?

 

 

Parce que même si on ne s’en rend pas toujours compte, le film d’animation made in France se porte plutôt bien, et il s’exporte!

A regarder de près les crédits des séries qui peuplent Disney Channel, Nickelodeon et autres chaines spécialisées…  on constate qu’un certain nombre de séries ont de près ou de loin une patte française.  Totally Spies, Shuriken School, et Oggy and the coackroaches sont les premiers qui me viennent à l’esprit, parce que ce sont des dessins animés qu’Heidi a/ a eu regardé.  Ernest et Celestine ( toute mon enfance ça!)  avait été nominé aux oscars.

 

Au stade où on a réalisé que les minions baragouinent un truc où les accents français sont impossibles à nier,  on relit de plus près les crédits, et on constate que le co-directeur de Moi, Moche et Méchant  ( Despicable Me quoi… ) est français, que le studio d’animation d’où sortent les minions, moi moche et méchant 1 & 2 était français à l’origine…

Bref, vous l’aurez compris…

Malgré la position prédominante des USA sur le marché saturé et hyper-compétitif,  l’animation française se bat pour sa place au soleil, et  y réussit apparemment plutôt bien vu qu’elle réalise désormais selon le CNC près de la moitié de ses rentrées en dehors du marché français.

 

 

Allez, je n’ai malheureusement ( ou heureusement pour vous 😅 )  pas le temps de  disserter plus longtemps sur le sujet…

 

Je vous laisse sur les bandes annonces des films proposés, et vous souhaite de bonnes séances!

 

 

 

Les 108 Rois-Démons,  c’est en ouverture demain,  vendredi  22 mai à 20h00 ( cocktail à 19h)  dans la salle de l’alliance française. Le film a obtenu un rating PG ( mais honnêtement en dessous de 8 ans à moins que l’enfant soit fan de grandes épopées c’est douteux que ça le passionne)   et attention il est projeté en anglais!

 

 

La prophétie des grenouilles,  Samedi 23 mai à 16h, rating PG, en français avec sous-titres en anglais

 

 

 

Aya de Yopougon, samedi 23 mai à 19h, suivi d’un buffet africain à 20h30,  rating PG-13, diffusé en français avec sous-titres en anglais

 

 

 

Oggy et les cafards, dimanche 24 mai à 14h, rating G,  à noter qu’ils sont restés fidèles à l’esprit de la série: tout se fait en musique et en gestuelle,  succès garanti chez les amateurs du genre et les tous-petits mais si vous réfléchissez à comment vous auto-mutiler quand votre progéniture regarde la série sur Disney Channel, trouvez quelqu’un d’autre pour accompagner la prunelle de vos yeux, de préférence un amateur de références à gogo à ses films fétiches… je sais pas moi un/e fana de film de cape et d’épées, fans de Sherlock Holmes ou Star Wars!

 

 

 

Gus, petit oiseau grand voyage,   le dimanche 24 mai à 16h30 ( snack dès 16h )  a un rating PG, en français avec sous-titres en anglais

 

 

 

 

Et le festival se ferme sur Jasmine, qui sera projeté à 19h le dimanche 24 mai, suivi d’un questions-réponses en présence du réalisateur du film à la fin de la projection. Le film a un rating PG-13  également en français avec sous-titres en anglais.

 

 

 

 

 

Pour plus d’informations le site de l’alliance française c’est ici

 

Et pour les billets, vous pouvez les obtenir sur leur site ici 

 

Share
Share