bla bla quotidien

Le samedi soir sorti d’un film d’horreur gore

Share

Parce qu’il y a des vrais problèmes dans la vie…

 

Genre quand tu es assez bête un samedi soir pour déplacer le pouf du salon en tapant dans la table du salon emportant dans la foulée un des verres sur la dite-table.

Tu entend le bruit du verre… tu regardes sur le sol, et tu constates que non tu ne t’es pas contentée de faire voler le verre en éclats mais que pour une fois tu as payé de ta personne en même temps.

Tu n’as pas mal…

Mais tu constates assez rapidement que comme toutes les extrémités – ou la tête d’ailleurs –  ça pisse le sang.

Donc tu sautilles jusqu’au rouleau de papier ménage et tu emballes le tout, avant de revenir sur tes pas avec le dit-rouleau pour essayer d’éponger les dégâts…

Après tout tu as un chien, un chat, une Heidi qui panique s’ils font ne serait-ce que mine de renifler les flaques et un Superchéri qui verdit à la vue du sang…

( si si…  je crois qu’il n’y a que le choc qui l’a empêché de tomber dans les pommes la fois où la centrifugeuse lui a explosé dans la main  – c’était à HK donc je pense pas qu’il y ait un article de blog sur le sujet…  découpant allègrement dedans et nécessitant un dimanche points de suture )

( bon d’accord je romance un peu… on va dire que c’est pour l’effet comique…  j’inclue donc un N.B.  Superchéri n’est pas mon mari de la vraie vie…  c’est son alter-ego qui vit dans ma tête…  )

 

Donc

 

Pendant que j’essaie de faire en sorte de ne plus pisser le sang ( ce qui vu un bon centimètre et demi de coupure sur toute la largeur de l’orteil, est un challenge même si la coupure est superficielle )  Superchéri entreprend de ramasser le verre, et Heidi se lance dans le nettoyage de toutes les traces de sang que j’avais laissé ( parce que bien évidemment en nettoyant les premières alors que le pansement était minimaliste j’en ai laissé d’autres… )

 

Elle y va au spray cuisine et au rouleau de papier ménage, s’amuse parce que ça mousse et change de couleur quand elle spraye sur le sang,  et déroule la quasi intégralité du rouleau, mais elle y arrive.

 

” Tu sais maman, j’ai pretend que c’était du red paint comme ça je pouvais nettoyer sans paniquer! “

 

Superchéri une fois le verre ramassé me tourne autour un peu désoeuvré…  pendant que je fais un pansement plus compressif.

Au bout d’un moment au repos le saignement se calme, ça confirme mon impression première de coupure superficielle et de ça va aller y’a rien de besoin de faire ( parce que le débarquement aux urgences à toute la famille parce que tu comprends on se fait du souci pour toi chérie/maman ( barrer la mention inutile)  un samedi à 20h pour un truc qui aurait pas un besoin vital d’être recousu, sachant que je surréagis aux anesthésies, que je vais pas pouvoir fournir de preuve de mon dernier rappel du tétanos et mon allergie un peu galopante au latex et à d’autres trucs médicaux…  comment dire ah oui je préfère encore me faire l’intégrale de Résident Evil de mon plein gré…   ) donc au programme du lendemain dénicher des steri-strips pour bien arrimer les deux bords de la plaie et me permettre de remarcher un peu sans re-déclencher les saignements à chaque fois ( tout le challenge est là…  parce que vu la localisation et l’étendue de la plaie, il est difficile de faire une croûte suffisamment solide pour qu’elle résiste aux pressions auxquelles l’orteil est soumis dans ses tribulations quotidiennes )

Et du repos avec jambe surélevée pour donner un coup de pouce.

 

( Vous remarquerez qu’au moins je mets de la diversité dans mes excuses pourries pour rester au lit le dimanche:  lumbago, grippe…  coupure sur l’orteil…   jamais deux fois la même chose sur ces derniers mois! )

 

Heidi et Superchéri ont vaillamment repris les rennes de la maison ce dimanche ( et ils se débrouillent bien… très bien même… tellement bien que pour un peu ils m’encourageraient à le faire plus souvent)   ont été me chercher mes pansements…  m’ont fliquée pour être sûrs que je désinfectais bien et que j’étais bien avec la jolie plaie pas enflammée que je disais avoir et non pas en chemin pour la gangrène…

Ils sont mignons quand ils s’inquiètent pour moi, hein 😀

 

Le chat aussi s’y est mis apparemment…  vu qu’elle m’a chopé le pied toutes griffes dehors pour s’assurer que je bouge pas pendant qu’elle me léchait à sa satisfaction… d’habitude elle fait pas… elle a pas du aimer l’odeur du désinfectant…

 

elsa la terrible

 

 

 

Bonne journée…

 

 

 

p.s. la photo en tête de billet? C’était pour la balance comique du billet… et vous donner des images absolument pas choquantes…

Commentaire inclus ça donne ça:

" Comment ça je vous ai éteint la télé??? Comment ça c'est ma faute!"
“Comment ça je vous ai éteint la télé??? Comment ça c’est ma faute?? Vous plaisantez, j’espère!”
Share
Share