cinema,  pause culturelle

Kingsman: The Secret Service

Share

Coucou du mardi

 

C’est les vacances scolaires, on est resté sur Singapour, l’occasion de faire ces trucs qu’on a pas le temps de faire d’habitude, mais un rythme quotidien un peu bouleversé.

 

Vu qu’apparemment ces temps, je vous fais souvent des critiques de film… et en attendant celle de Cinderella ( qui est au programme bien évidemment  parce que vacances obligent, j’ai aucunes excuses pour ne pas y aller, et cerise sur le gâteau j’y vais avec non seulement Heidi mais aussi sa BFF )

 

Vlam en voilà une de plus pour la collection…  le temps que je publie, le film ne sera probablement plus visible sur les écrans à Singapour – rien ne dure longtemps ici –  mais bon la sortie dans l’avion ou sur l’AppleTV n’est jamais trop loin de nos jours.

 

Donc Kingsman pour situer la tonalité et l’ambiance du film ( et savoir si c’est pour vous ou pas… parce que soyons cash, si le film a reçu un M18 à Singapour ce n’est pas pour rien,  la violence graphique est au rendez-vous! )  c’est le dernier film en date de Matthew Vaughn (  X-Men First Class mais surtout Kick-Ass )

 

 

sq_kingsman_the_secret_service_ver7

 

 

Il suit totalement mais alors totalement le chemin de Kick-Ass ( en gros si vous aviez aimé Kick-Ass vous êtes garanti d’aimer Kingsman, si vous aviez détesté…  là par contre,  selon les raisons qui vous avait fait détester Kick-Ass vous n’aimerez très probablement pas Kingsman)

 

Comme Kick-Ass c’est adapté d’un comic book, produit, écrit et réalisé par Matthew Vaughn.

 

Comme Kick Ass, le comic book a été écrit par Mark Millar 

 

Comme Kick-Ass ou RED c’est une retranscription fidèle des codes des comics:  un humour constant mais à plusieurs niveaux différents en parallèle ( donc des fois très politiquement incorrect ), de la violence graphique, des situations et des probabilités de survie complètement irréalistes, et des moments de clash absolu ( par exemple entre la musique à priori à contre-emploi de ce que tu vois)  qui font que tu peux te retrouver à piquer un fou-rire sur la scène la plus choquante visuellement de tout le film….

 

Comme Kick-Ass ou RED, le film est servi par une superbe distribution.   Colin Firth ( qui du coup joue pour une fois un rôle de film d’action )  Samuel L. Jackson qui est physiquement tellement éloigné de Nick Fury dans ce rôle-ci que cela fait prendre conscience de l’ampleur de sa capacité de caméléon!  Michael Caine,  Mark Strong qui pour une fois ne fait pas un méchant,  rien que leurs prestations sont des délices.

 

kingsman

 

 

Les ressemblances s’arrêtent sur la forme,  parce que l’histoire est très différente.

 

On est en Angleterre ( au passage une Angleterre aussi glauquement réaliste que l’Amérique de Kick-Ass quand on parle des mauvais quartiers)   et on suit le recrutement au sein d’une société secrète d’espions de Gary “Eggsy” Unwin,  au moment même où un grand méchant digne d’un James Bond vient de concocter un plan pour débarrasser la planète de tous ces humains surnuméraires qui la détruisent et remettre le monde sur de bons rails.

 

Le reste de l’histoire je vous laisse le découvrir si vous vous décidez à voir le film…  ce que je peux vous dire sans spoiler, c’est que l’intrigue est largement mieux ficelée que les derniers James Bond,  que le rythme et les dialogues capturent tout ce qui faisait qu’on aimait les vieux James Bond  – le gentleman espion –    tout en se moquant allègrement du cliché du gentleman espion dans le même temps.

 

Bref,  Superchéri on a adoré… et pour une fois on est totalement d’accord avec le rating de Rotten Tomatoes ( 78% fresh aux dernières nouvelles)

 

 

Bonne journée!

 

 

 

 

Share
Share