juste pour rire,  so singaporean

Ze friday night from hell…*

Share

Naaaaan parce que c’est bien connu, ma vie est bourrée de problèmes graves…

 

Chaque année scolaire amène son lot de journées dont tu n’attends que la fin et redoute leur répétition la semaine suivante. Toutes les mères de familles connaissent le principe.  Cette année, on s’achemine clairement vers le fait que le vendredi EST cette journée!

 

– La séance d’info de ce week-end à l’école a achevé de me convaincre, vu qu’ils ont eu la gentillesse de nous annoncer que les cours supplémentaires d’Heidi seraient glissé sur cette journée-là, ce qui m’oblige à faire de mon mieux pour ficher mon organisation actuelle à la poubelle et tout recommencer –

 

Heidi a – toujours –   des séances de thérapie pour l’aider à pallier aux obstacles que ses dys’ lui posent.

 

On se bat notamment avec les maths, qui depuis l’école locale ne la répugnent plus, mais qui ressortent aussi vite qu’ils ne rentrent.   Que dis-je, ils s’échappent de sa tête probablement plus vite qu’ils n’y rentrent!  On sait qu’un jour elle atteindra enfin le pallier où elle arrivera enfin à utiliser tout ce qu’on enfile dans sa tête… mais ce jour n’est pas encore là!

Par exemple, elle a 10 tables de multiplication qu’elle sait… mais qu’elle met tellement de temps à extraire de sa tête, qu’elle va presque plus vite à les recalculer; ce qui pose d’énormes problèmes aux examens, où l’automatisation des tables est comptée dans le temps alloué pour chaque exercice!

( et elle bosse dessus l’automatisation de la connaissance depuis plus de 3 ans, de toutes les manières possibles et imaginables… et de l’imagination j’en ai…  l’ergo hésite entre désespoir et admiration quand je décris les tactiques employées au cours des années…  )

 

Bref…

 

Tout ça pour dire que même si les problèmes semblent anodins – et ils le sont en regard de ce que ça a été-  le suivi n’est pas encore exactement près de s’arrêter… Pour cette année scolaire au moins encore, il faut factoriser le suivi dans la semaine d’Heidi.

 

Donc tu fais le tour des calendriers de tout le monde…  tu trouves finalement une solution avec des heures indues: vendredi de 17h à 19h…

 

Ok…

 

Sauf qu’un vendredi à 19h à Orchard, je vous laisse imaginer le cauchemar pour rentrer chez nous… une des rares fois où il y a vraiment de quoi regretter notre coin de paradis!

 

Donc, demi-solution au problème,  on mange en ville avant de remonter.

 

C’est pas parfait, on arrive pas chez nous avant 21h00-21h30  mais au moins Heidi a mangé à des heures décentes, et n’a pas eu à affronter une heure de trajet sur les heures habituelles du souper le ventre encore vide.

 

Sauf que vendredi dernier… effet approche de Nouvel An Chinois oblige…

 

 

cny 2015

 

Avec le people en ville… il a fallu quasi 30 minutes pour une place dans le restaurant,  râler 2 fois pour voir arriver la fin des sushis. On est sorti de table à 21h seulement…

 

Là dessus, les bus en direction de chez nous sont toujours bondés et les queues de taxi interminables.

 

Mais on a pas vraiment le choix que de s’enfiler dans une des dites queues, vu que mon téléphone est mort de batterie vide ( maladie  courante de l’iPhone il faut bien le dire, sauf que moi avec mon utilisation de la bestiole, ça ne m’arrive quasi jamais donc que je n’avais pas anticipé… )  donc que je ne peux pas commander de taxis.

 

10 minutes

20 minutes

30 minutes

 

On surveille l’arrêt de bus du coup de l’oeil ça ne s’améliore pas… d’autant plus que les magasins ferment donc que pléthore de gens en plus tentent de s’y enfiler… à certains arrêts ils ont les gens qui sont là pour aider à bourrer les bus à capacité comme le matin aux heures de pointes!

 

Je finis par me rappeler que ma fille AUSSI à un iPhone…  donc j’allume sa 3G,  je télécharge les applications habituelles de taxi…  et vlam… aucun moyen de recevoir le code d’activation de grabtaxi ( qui dans la plupart des cas fonctionne mieux que l’app de Delgro il faut bien l’avouer)    donc tu te résous à télécharger celle de Delgro, au cas où avec eux,  tu reçois le sms d’activation…

 

( le tout au milieu d’une lignée de personnes tous sur leur smartphone donc avec une connectivité pas géniale… )

 

Et tu commences la parade des on call qui échouent…

 

( et vu le nombre de leurs taxis qui passent devant ton nez avec l’indication “busy”  comprendre j’ai-pris-un-on-call-mais-sans-passer-par-le-centre-d’attribution-de-ma-compagnie, tu te rends compte à quel point les chauffeurs comfort et citycab ont cessé de faire appel à leur centrale d’appel pour trouver des courses…   )

 

1 on call

2 on call

3 on call

4 on call

5 on call

 

Finalement il est 22h45 !!!!!  et tu as enfin un taxi qui arrive et qui te prend…

 

On est arrivé à la maison peu avant 23h…

 

 

Bonne journée!

 

 

 

————–

 

* pour les puristes du Français ” le vendredi soir infernal”

Share
Share