école locale à SG,  juste pour rire,  la miss

Les aventures des NAC* – épisode II

Share

Je vous avais promis des nouvelles de la petite colonie de vers à farine d’Heidi…

 

Donc depuis le dernier billet il y a quasi 2 semaines, que c’est-il passé?

 

Bin du point des mues pas grand chose jusqu’à samedi 31 janvier.   On est vite rentré dans une routine de changement de litière/nourriture… de vérifier que tout va bien, de les compter et les re-compter…

 

Ouais… j’ai dit ON… apparemment ces bestioles on s’y attache à force de s’en occuper! Bon je les prends pas entre les doigts ou dans le creux de ma main comme Heidi… mais je vérifie au moins aussi souvent qu’elle si tout va bien à bord de la boîte!

 

Donc je disais pas de mues…

 

Au point où Heidi commençait à désespérer et se dire qu’elle avait des vers à farine hors normes qui ne mutaient pas.  Il faut dire que de ses 8 vers survivants originels,  elle n’avait toujours que des vers, alors que quasi tous ses petits camarades reportaient des pupes à gogo.

 

pupes de vers à farine

 

Des pupes?  Voici la minute mot de vocabulaire de nerd que heureusement que wikipédia existe pour t’expliquer la vie:  C’est la phase du “cocon” quand la larve se transforme en animal adulte. Dans le cas du vers à farine, une phase de grande vulnérabilité vu qu’essentiellement l’animal est immobile pendant toute cette période de transformation.

 

Bref, c’était la panique à bord…

 

D’autant plus que les vers d’Heidi avaient la taille moyenne requise pour la transformation ( environ 2.5cm de long )   alors pourquoi,  mais pourquoi,  restaient-ils encore des larves?

 

Avaient-ils trop froid? Etaient-ils malades? Allaient-ils mourir?

 

Heureusement samedi… première pupe trouvée dans la boite.

 

 

La pupe en blanc... bien immobile genre truc sans défense qui sert à rien et un ver peu avant sa mue ( raison pour laquelle il est aussi sur le dos à servir à rien)
La pupe en blanc… bien immobile genre truc sans défense qui sert à rien et un ver peu avant sa mue ( raison pour laquelle il est aussi sur le dos à servir à rien)

 

Laquelle a été immédiatement séparée des autres – parce que tu comprends quand ils arrivent à l’âge adultes ils peuvent se manger les uns les autres… ( ce que disent les sites d’élevage, c’est plutôt que les adultes peuvent se nourrir des oeufs et des larves fraichement écloses mais on va pas peignetter )

 

Et depuis, chaque jour, une nouvelle bestiole se métamorphose. La boite des pupes en contient désormais 3,  et la quatrième devrait les rejoindre bientôt.

 

Non parce que depuis on apprend à reconnaître les signes avant-coureurs  comme le ver apathique qui à l’air moribond voire carrément mort jusqu’à ce que tu le tripotes, auquel cas il se secoue un peu pour t’échapper.

 

Heidi est heureuse…

 

Et la suite des aventures?

 

Normalement les coléoptères devraient émerger des pupes d’ici 6 à 18 jours.

 

Bonne journée!

 

 

 

 

 

 

————

 

* NAC pour nouvel animal de compagnie bien évidemment  😉

 

p.s.  à l’insu de mon plein gré je suis gentille question photo… je m’obstine à les prendre dans des conditions de lumière abominables et du coup elles sont floues…

 

 

 

Share
Share