bla bla quotidien,  école locale à SG,  la miss

Nouvel animal de compagnie à la maison…

Share

Enfin à en croire Heidi…

 

 

 

– Attention âmes sensibles d’abstenir…   parce que bien évidemment, le titre est complètement sérieux mais à prendre avec des pincettes …  les nouveaux animaux de compagnie en question pouvant allègrement retourner l’estomac de plus d’un lecteur –  enfin à en croire les réactions sur mon profil FB perso – j’ai nommé les vers à farine! –

 

 

 

 

Donc dans la série l’école locale c’est formidable…

 

Ils font aussi souvent qu’ils le peuvent le lien direct entre la théorie qu’ils leurs donnent et la vie pratique.

 

Tous les systèmes scolaires le font plus ou moins ouvertement:  exhumez vos souvenirs d’enfance; on se souvient tous du marronnier ou autre graine qu’on a fait pousser en classe pour ramener fièrement à la maison!

( et puis pour la plupart d’entre nous on se souvient aussi des ohhh et ahhh de nos parents, ainsi que du décès plus ou moins soudain de la graine dans les semaines qui suivent )

 

L’école locale singapourienne fait très explicitement et systématiquement cette association entre le concret du quotidien et du monde autour de nous et la théorie qu’ils donnent.

 

Donc – sans réelle surprise –  maintenant qu’Heidi est arrivée au chapitre de sciences sur le cycle de la vie

 

Elle est rentrée avec l’exercice pratique que toutes les mamans ayant des enfants en école locale ayant déjà passé par P3 et P4 ( selon l’école ils font le chapitre une année ou l’autre)  connaissent…

 

La colonie de ténébrion meunier ( non non je vous rassure je ne savais pas son nom exact en français AVANT d’avoir été chercher sur wiki ) au stade de larve et à faire arriver – si possible jusqu’à l’âge adulte.

 

vers à farine

 

J’ai pas spécialement peur des insectes mais je suis pas fan forcément pour autant  ( d’autant plus qu’un truc qui se nourrit de produits alimentaires – au stade larvaire il s’appelle ver à farine ça veut tout dire –  tu deviens parano que ça s’échappe dans tes placards)

 

Sauf que voilà…   alors qu’Heidi abhorrait tout ce qui avait plus de 4 pattes… la présentation de la prof lui a apparemment fait faire volte-face.

 

Heidi est rentrée avec sa boite riche de 9 vers,   leur a roucoulé dans les oreilles ( si dans mon monde les vers à farine ont des oreilles et NA! )  leur a expliqué le monde, montré ses séries télé préférées,  l’iPatch, Sheldon & Elsa*,  elle joue avec…

Elle m’explique que c’est génial ils ne lui font plus peur, ils ne la dégoutent plus et qu’elle veut les garder pour toujours.

 

Elle les prends dans les mains, rigole parce qu’ils la chatouille et les caresse en m’expliquer que ça feel comme la peau de Bingo**

 

 

Euhmmm  

 

Comment dire ma chérie…. 

 

Alors là déjà tu as l’image d’horreur de cet obscur prof de biologie que tu as croisé au moins une fois dans ta scolarité et qui est passionné par les insectes ( et tu dis que noooooooon c’est pas possible pas ta fille… )

 

Et puis tu reprends pied et tu commences gentiment la campagne de lobbyisme pour la persuader de relâcher sa colonie – si elle a survécu jusque là –  au moment où le projet scolaire se clôturera.

 

Tu as tes amies – dont les enfants sont aussi en école locale –   qui te donnent gentiment les conseils pour faire prospérer la colonie d’Heidi

 

( Là tu te rends compte que la prof a du avoir pitié des parents… au vu des instructions de soins données, les colonies ne devaient à priori pas prospérer voire carrément mourir prématurement… vu qu’Heidi avait reçu comme instruction de mettre quelques feuilles et un peu d’eau tous les 2 jours, alors que selon internet le régime idéal c’est de l’avoine et des épluchures de pommes ou de patates pour l’humidité )

 

 

vers à farine habitat

 

Et comme tu es une bonne poire – qui n’a accessoirement pas envie de gérer les multiples enterrements et les deuils successifs lors des décès de ces petites choses…  –  tu retransmets à Heidi tous les retours que tu as eu, et tu changes le régime alimentaire de ta sa colonie.

 

Sans pour autant trop faire de recherches sur youtube et les différents tutoriels qui existent ( à savoir que les vers à farine sont comestibles et à en croire certains donnent très bien grillés avec une touche de sauce au soya… je les crois sur parole…  mais honnêtement tant que je crève pas de faim, je crois que je suis pas assez aventurière pour ça! )   pour élever de belles et saines colonies.

 

Une chose de sûre pour le moment les vers d’Heidi sont heureux comme tout…

 

Je vous redirai de savoir combien arrivent au stade suivant!

 

 

Bonne journée!

 

 

————————–

 

* Sheldon c’est un des gros geckos qui vit sur notre balcon, et Elsa?  C’est une histoire pour une autre fois…  un de mes projets dans le pipeline… faut juste que je trouve le temps de m’en occuper.

 

** Bingo c’est le python royal de sa marraine

 

 

Share
Share