bla bla quotidien,  Nerd un jour

L’année commence fort…

Share

Ou si on compte comme Superchéri – à partir de Nouvel An Chinois –  elle se termine en fanfare!

 

Quasi 10 jours hors service avec un lumbago, le tout avec Nouvel An, la rentrée d’Heidi, et Lovely Nounou qui est tombée malade pile poil pendant cette période…

 

( Que si j’étais son amie et pas sa patronne, je lui aurais probablement fait quelques mauvais gags sur le fait qu’elle devient trop vieille pour faire la foire à Nouvel An…  )

 

Je vous laisse imaginer les séquences d’anthologie de la mère meri à moitié bloquée qui assume quand même le minimum vital parce qu’il faut bien ( c’est dans ces moments-là que tu apprécies vraiment le côté petit-vieux-apathique de ton Jack Russell, qui ne se formalise pas de ne pas sortir pendant plusieurs jours au delà de ses pauses toilettes ) et que oui, vivre à Singapour avec les conforts d’une helper ne protège pas pour autant de te retrouver – comme n’importe quelle mère de famille – pliée un peu de travers et sans aucune flexibilité à quand même assurer la vaisselle, les repas, et tout ce qu’il faut impérativement pour que la maison tourne…

 

Vive les contre-douleurs!

 

 

Sinon bin… quoi de neuf?

 

J’ai pas eu le courage de faire de feuilletée pour ma galette des rois, mais une frangipane en pâte sablée version tourte de linz, c’est grosso modo la même quantité de calorie,  tout aussi bon et nettement moins gourmand en temps…

 

frangipane pâte sablée sans gluten

 

Heidi est toute contente d’avoir retrouvé sa classe et aime bien ses nouveaux professeurs.

 

Elle continue de grandir à toute vitesse ces temps:

 

Elle passe sa vie à skyper sa meilleure amie ( et c’est là que tu es content de l’invention de skype pour la tête de ta facture de téléphone!) Elles ont des projets plein la tête,  visiblement des myriades de choses à se raconter et s’enferment dans leur coin pour bavarder et je me fais remballer si je passe la tête dans l’embrasure de sa porte pour lui rappeler – je sais pas moi – que c’est l’heure de souper…

 

Elle arrive à se préparer dans les temps tous les matins et j’ai – presque- pas besoin de lui raper sur le poil pour ça.

 

Et puis, depuis quelques jours elle se passionne pour… Twilight!!!

 

Version film hein, parce que j’ai beau lui dire que les livres sont pas compliqués à lire, Heidi n’aime pas plus lire que tant. Elle fait avec application  – l’école singapourienne impose d’avoir un livre sur soi pour occuper le temps à attendre dans le hall par exemple –   mais elle préfère de loin la version en images quand elle a le choix.

 

Un de ces trucs concernant ma fille qui me fascine, me rend triste mais m’enchante tout à la fois:  Heidi n’aura jamais mon rapport aux mots et je n’aurais jamais son rapport à l’image!

 

J’aurais de quoi digresser là dessus pendant des heures, mais je m’égare…

 

Donc Twilight… toute la saga… avec apparemment un biais pour Jacob plus que pour Edward.

 

Mais ça – vu ses précédents avec Chris Hemsworth ou sa tronche quand on croise des marines en ville – je crois que c’est purement hormonal…  Heidi a un faible pour les abdos…

 

Et oui je crois qu’on peut le dire… à 10 ans et demi, Heidi est clairement une tween  ( c’est plus class’ que préado, non?  Ehhh on ne critique pas… c’est Tolkien quand même… – on clique sur le lien et on lit la définition du mot jusqu’au bout si on est perplexe de savoir pourquoi je viens mettre le seigneur des anneaux là au milieu 😉 * )

 

J’adore la voir grandir, ouvrir ses ailes, rester elle mais évoluer…

 

Toujours un peu en train de digérer les événements de l’actualité…  ça fait se poser des questions existentielles profondes…   Je sais pas trop sous quel angle l’aborder.  Peut-être un article un de ces quatre dans le pipeline, parce que la question de l’endoctrinement des jeunes me fascine profondément comme quasi tout ce qui concerne cette envie de comprendre cet animal étrange qu’est l’être humain…

 

( ouais dans une autre vie j’ai du être éthologue ou ethnologue … mais c’est pas nouveau comme constatation   m’enfin soyons honnête c’est cette même fascination qui fait que j’arrive raisonnablement bien à faire semblant d’être un être humain normal…  note que ça j’y arrive pas très longtemps…  la preuve, là je suis en train de me torpiller en grande beauté entre le fait que j’ai pas fait la moindre démonstration d’empathie et le fait que je disserte depuis maintenant 2 paragraphes sur à quel point l’être humain me fascine…  )

 

( Et quand je relis ce que je viens d’écrire…  j’ai une pensée émue pour Superchéri qui me supporte depuis quasi 14 ans…  )

 

Argh du coup j’écris j’écris…  et j’oublie complètement l’heure qu’il est et le fait qu’il faudrait que je m’assure qu’Heidi aille bien se coucher

 

Ah oui parce que je réécris plus ces temps…  je sais, ça ne se voit pas forcément sur le blog, mais les projets fleurissent tous azimuts…

 

Pas facile de garder le fil des idées 🙂

 

Mais j’aurais sûrement l’occasion de vous en reparler ( en espérant que cette fois c’est pas comme d’habitude, comme le yéti, vous en entendez parler mais vous le voyez pas…   on y croit…  )

 

Bonne journée!

 

 

————-

 

* pour ceux qui ne lisent pas l’anglais – vu que l’article de wiki n’existe qu’en anglais –   un tween   ( pour between) décrit de nos jours les enfants entre 10 et 12 ans, soit le stade entre l’enfant et l’adolescent, sachant qu’un teenager ne commence au sens strict du terme qu’à 13 ans.

A noter que le mot teenager n’existe au plutôt que depuis le milieu du XIXe siècle alors que le mot tween existe depuis environ 1300 et décrivait à l’origine la période entre la fin de l’enfance et la puberté ( à partir duquel on était un adulte point à la ligne… )

J.R.R. Tolkien avait utilisé le terme pour décrire Frodo, dans le premier tome du seigneur des anneaux, dans le sens où on utiliserait teen de nos jours.

 

 

 

Share
Share