bla bla quotidien,  en asie,  la miss

Pause du 3eme trimestre – vacances!!!

Share

Coucou la compagnie!

 

– euh si jamais vous avez atterri sur l’article pour les questions de trajet entre Singapour et Koh Samui… c’est en bas d’article 😉 –

 

 

merichan_photos_vietnam_10_2010-987

 

Et oui, juste au moment où la rentrée est terminée un peu peu partout ( les derniers étant généralement les français, le LFS reprenait le 3 septembre )   les petits singapouriens entament une jolie semaine de vacances ( techniquement quasi 10 jours, vu qu’hier vendredi était déjà férié pour Teacher’s Day )  qui correspond à la fin du 3eme trimestre.

 

 

Heidi a décidé de faire des cartes à quasi tout le monde ( non seulement sa prof principale,  mais aussi son prof de gym – qui est le prof de classe assistant-  le prof d’anglais, et encore un autre  mais ma mémoire défaille de savoir qui c’était, je sais juste que c’était pas sa prof de chinois vu qu’elle fait plante verte au fond de la classe en leçon de chinois   ne suit plus du tout les cours de chinois et fait autre chose pendant ce temps.  )

Devinez qui j’ai chopé jeudi à minuit en train de terminer les petits charmes en rainbow loom qu’elle avait l’intention d’offrir avec la carte?   Non, parce que ça ne faisait pas juste 10 jours que je lui répétais chaque jour d’anticiper et de le faire avant la dernière minute…

 

 

 

Nous partons quelques jours en Thaïlande* entre nanas, elle et moi, ( pour voir mon amie  les amies d’Heidi – la nuance est de taille pour s’assurer de sa coopération et de son enthousiasme face au dit-plan vacances-  qui sont en sabbatique  en famille et qui passent notamment par la Thailande )   Superchéri était quelque part déçu de ne pas nous accompagner; enfin jusqu’à ce qu’il entende les tirades angoissées d’Heidi sur toutes les horreurs à venir du séjour, et tous les écueils à éviter sur la semaine à venir, là du coup il se sent un peu moins triste…

 

En gros, et la liste n’est bien évidemment pas exhaustive,  elle se demande si les thaïlandais vont pas avoir l’idée de commencer une révolte et de descendre notre avion pendant qu’on y est,  de savoir comment on va gérer la nourriture, se déplacer dans l’île, ne pas se perdre,  combien de temps sur la journée on va passer exactement avec nos amis, parce que qu’elle veut pas les voir trop ni pas assez,  et si ses amies elles vont lui en vouloir de continuer à massacrer leurs prénoms ” parce que tu sais maman je sais toujours pas comment elles s’appellent!!! Je confonds tout le temps” , s’il y aura une piscine parce qu’il est hors de question qu’elle mette un pied sur la plage “ le sable c’est dégoutant, après j’en ai pour des jours pour l’enlever de mes cheveux en plus!

 

Heidi n’est clairement jamais à court d’idées pour se trouver de nouvelles phobies. Et il faut endurer stoïquement, ne pas changer tes plans – enfin si, prendre note de tout ce qu’elle déclare comme infaisable pour l’y exposer, histoire que la phobie ne devienne pas pire encore la prochaine fois – parce qu’au fur et à mesure qu’elle grandit les conflits ne sont plus une solution viable pour tenter de contrôler le phénomène.  Du coup, depuis qu’elle sait qu’on part, elle ne s’endort plus avant minuit, se réveille chaque jour plus tôt le matin…

 

Mais quand on voit l’énergie que ça lui prend, et que ça nous prend à nous de gérer une nouvelle destination de vacances, ça nous rappelle pourquoi on se lance jamais  rarement dans les jolis plans de week-ends paradisiaques sur les îles voisines…    Pour en profiter il faut faire plusieurs visites,  celles pour l’habituer et qu’elle s’angoisse moins ( et évidemment quand les copines te racontent les bateaux qui arrivent quand ils veulent etc.  tu te dis que même si elle connait la destination c’est pas gagné pour la désangoisser. )   avant  d’avoir enfin celles où tu récoltes les fruits du dur labeur et de vraiment profiter du week-end

Enfin sauf que c’est cette fois-là qu’ils changent plein de trucs sur l’île,  et du coup elle te refait une crise de panique mythique ( le genre de celles qu’elle fait quand elle retourne au zoo pour la première fois depuis quelques temps et ne trouve pas un des animaux par exemple )

 

Les taux d’angoisse d’Heidi sont une bataille au quotidien.

 

 

 

Sinon bin pour changer, j’écris jamais autant que ce que j’aimerais.  La bonne nouvelle c’est par contre que pour le moment je ne lâche pas le morceau de remettre toutes mes photos en beau, propre sur le site.  C’est un travail un peu ingrat: parce que le seul moyen de m’assurer que les photos soient toutes là, c’est d’éditer manuellement chaque billet et de faire du copier-coller entre l’ancien site et le nouveau.

Dans ces moments-là, je me dis toujours que j’écris déjà beaucoup trop, et me promets d’en faire moins, ce qui ne m’aide pas à être productive de l’autre côté!

 

Sinon bin, d’ici à partir à Koh Samui, j’ai 3 tonnes de trucs à faire…     On va voir ce que j’arrive à ôter du feu d’ici là!

 

Bonne soirée!

 

p.s. la photo a été prise au Vietnam en 2010, donc rien à voir avec la Thaïlande, ci ce n’est qu’un jour la miss a accepté de mettre les pieds dans le sable 😉

 

——-

 

* Pour la petite histoire,  pour trouver une combine pour voyager à prix raisonnable à Koh Samui depuis Singapour ( ce qui en semaine de vacances scolaires singapouriennes tient bien évidemment de l’hérésie si tu n’as pas pris tes billets des mois à l’avance…) sans y passer toutes tes vacances… 

 

2 idées – parmi d’autres, mais c’est parmi les plus simples et raisonnables en terme de consommation de temps:

 

1.  tu fais SG-KL en train de nuit ( de préférence en allant prendre tes billets de train en Malaisie, cela divise leur prix par 2.5. Ils ont une drôle de notion de change par là-bas!  )   puis tu prends le vol Firefly qui rallie Subang ( le vieil aéroport de KL )  à Koh Samui

Contrainte: firefly ne vole pas tous les jours, donc il faut que tes dates conviennent.

 

2. Tu voles en low cost de Singapour à Phuket,   puis tu passes sur Bangkok Airways  pour faire Phuket – Samui

 

Les deux trajets sont évidemment beaucoup plus long qu’un vol direct Singapour- Samui  mais quand – comme moi- tu te décides à la dernière minute pour un trajet à des dates qui sont chaudes, c’est littéralement diviser par deux ta facture d’avion.

 

Pourquoi est-ce que les vols Singapour- Samui sont si effroyablement élevés par rapport à d’autres destinations de la région?  Parce que l’aéroport de Koh Samui est un aéroport privé, qui appartient à Bangkok Airways.  Ils le contrôlent complètement et pratiquent les prix qu’ils veulent.   Les singapouriens étant la vache à lait de l’Asie, ils se privent pas de se faire des marges confortables sur les vols et de limiter la concurrence.

 

Share
Share