bla bla quotidien

J’avais cette idée saugrenue…

Share

de croire qu’au retour de Lovely Nounou, j’allais retrouver plein de temps pour écrire et que ma vie allait prendre un doux pas de balade dominicale

 

( oui je sais des fois je suis effroyablement naïve, respectivement très douée pour avaler mes propres mensonges que je me fais à moi-même)

 

Mais en vrai,  je pose encore presque moins mes fesses derrière mon PC que lorsque Lovely Nounou était en vacances.

 

On est en plein dans l’organisation des vacances de fin d’année ( oui je sais, on s’y prend pas tôt pour changer, mais bon on ne pouvait pas prendre Noël donc il y avait un peu moins d’urgences que si on avait voulu monter dans un avion autour des dates fatidiques des fêtes de fin d’année)

Superchéri vient pour 2 semaines mais on fera un peu plus long que lui, traduire on est en pleines négociations intenses pour savoir comment on s’organise exactement pendant notre séjour:  ” Maaaammmman tu te rappelles tu m’as promis qu’on allait à Disneyland Paris cette fois”  

Gros soupir… mais pourquoi tant de haine… envie de ranger tous les plans de vacances et de ne pas rentrer en fait, parce qu’elle me fatigue à essayer de tout vouloir faire pendant les semaines où on est en Suisse… déjà rien que pour la Suisse je sais pas comment on va faire pour voir tout le monde à des doses qui la satisfont, alors courir en France…  est-ce que vraiment bien nécessaire de se taper Paris oh ma fille…   Apparemment oui…    Fille chérie réalise pas forcément que ça veut pas dire pour autant qu’on va réussir à pousser jusqu’au coin où habitent les poulettes – parce que c’est pas la porte à côté, mais va lui expliquer ça quand elle a déjà fait 12 heures d’avion – ou réussir à voir ta-copine-fait-le-dragon-boat si on monte à Paris.

 

On cherche à re-caser le week-end en duo de Superchéri et Heidi, qui ont du annuler leur première tentative à cause de l’intoxication alimentaire de Superchéri… pour la petite histoire il a été malade une bonne semaine.

 

On râle sur l’ordinateur de fille chérie qui a eu la gentillesse de nous lâcher juste après l’expiration de sa garantie – sinon c’est pas drôle –   il a donc fallu organiser la réparation de la bestiole, tout en priant ardemment que ce soit bien QUE la carte-mère qui a rendu l’âme, parce que fille chérie n’a pas jugé utile de faire le siège chez son papa pour qu’il résolve le problème de back-up que son ordinateur signalait avoir et que donc elle a plusieurs semaines au moins de données qui ne sont pas back-upées!

 

On gère le blues de Heidi susmentionnée qui manque son ordinateur, parce qu’il est tout comme elle veut elle alors que le tien il est tout pourri maman et en plus ta barre d’espace elle fonctionne pas comme il faut sur le portable! 

 

On cherche des nu-pieds de remplacement pour les pieds de fille chérie…  qui a un pied un peu étrange qui tient du cauchemar à chausser: grosso modo là elle a des orteils qui ont la longueur de chaussures en 38, mais la longueur absolue de pied d’un pied en 34-35…   Elle a les orteils qui touchent le sol systématiquement avec ses tongs actuels,  et il a fallu 6 magasins et presque 20 paires testées pour trouver une paire qui jouait, et se taper les commentaires de la vendeuse sur le fait que la paire était trop grande …  ah oui ça elle est trop grande à l’arrière… mais déjà presque juste si le but c’est d’avoir tout le temps ses orteils DANS le nu-pieds et pas sur le béton.

 

 

On emmène fille chérie chez le dentiste, parce qu’elle a une carie, que selon le dentiste scolaire il faut soigner. Des semaines d’angoisse ( je vous avais déjà dit que dans la longue liste des phobies d’Heidi il y avait le dentiste?)  pour qu’au final la dentiste habituelle décrète la carie minime et comme c’est sur les dents de lait et vu l’âge d’Heidi elle pense qu’on peut se contenter de la surveiller.   Dans le sillage, on se prépare psychologiquement à avoir le service de santé singapourien qui nous tombe dessus pour la maigreur de fille chérie, et les courriers qu’il faudra faire pour les faire lâcher prise.

 

Heidi va bien, elle prendra sans doute un jour des rondeurs… dans ma famille c’est l’adolescence, dans celle de son papa il faut attendre 25 ans … en attendant pas besoin d’en faire tout un plat, elle a vu tous les médecins qu’il fallait en son temps, sa courbe de croissance n’a jamais été affectée, elle est issue de 2 familles d’enfants très minces …   sauf qu’à Singapour, dans le primaire,  le service de santé prend au sérieux sa mission de repérer les cas à problèmes, qui peuvent indiquer des problèmes de malnutrition – et oui des très pauvres à Singapour il y en a – ou des problèmes de santé mal suivis.   Rassurez-vous ils tombent aussi sur les parents des enfants obèses morbides 🙂

 

IMG_6480

 

On gère les aléas habituels du retour de la pluie  ” ohhh merde ce placard a encore moisi!”  “vite un autre linge… celui-ci il est déjà plus utilisable!” et on fait tourner le séchoir à fond, pas très écolo, mais nécessaire dans une famille d’allergiques.  Le tout complet avec planifier de passer dans le magasin de produits pour grands allergiques, qui a des horaires d’ouverture super simples à Singapour genre de 14h à 16h 4 jours par semaine seulement; et j’exagère à peine!

 

On refait le passeport de Superchéri… on sait jamais…  on a eu des nouvelles pas trop cool en provenance de la branche de sa famille qui vit en Amérique, donc on pourrait bien se retrouver à modifier légèrement la destination des vacances putativement prévues en juin prochain, et avoir besoin d’un biométrique, autant liquider la formalité le plus vite possible.   L’occasion pour lui de tester l’efficacité de l’ambassade de Suisse quand on a tout en ordre, un renouvellement passeport c’est souvent 10 minutes dans l’ambassade montre en main.  ( mais avant cela il a fallu passer 30 minutes à remplir le formulaire de demande en ligne… et attention de ne pas le faire sans avoir tous vos papiers sous la main, sinon vous allez ramer pour le compléter)

 

On prévoit les allers-retours chez le véto, l’iPatch est un peu apathique ces temps.  Enfin plus précisément,  il fait beaucoup de simagrée pour se promener:   il a souvent terriblement mal quelque part, ou une envie très pressante de rentrer.  Sans compter qu’il semble nettement plus pataud dans les escaliers.  Tu regardes ses carnets de santé et tu réalises qu’il a plus fait de check-up depuis des éternités… il serait peut-être temps d’y retourner… après tout il a fêté ses 5 ans, et pour un jack russell, ça le rapproche dangereusement de la moitié – du tiers si on a de la chance-  de son espérance de vie

 

Tu ne sais toujours pas où enfiler la physiothérapie dans le programme d’Heidi – qui a toujours pas un dos à 100% et devrait continuer la rééducation active –   tu vois arriver la nécessité du bilan en math et éventuellement le suivi supplémentaire dédié aux maths le temps de l’empêcher de couler et tu pleures…

 

Elle comprend, elle suit, mais se plante dramatiquement aux examens ces temps, donc si la tendance se confirme il va falloir dénicher le temps de lui donner un appui en math.  Et vu son passif, on ne peut pas simplement engager le répétiteur lambda, il faut d’abord voir exactement ce qui coince – donc bilan spécialisé – pour prendre les bonnes mesures pour la soutenir.

 

C’est le mois d’août, traduire chez nous, LE mois des anniversaires.  Heidi a de nouveau 2 fêtes cette année, une a été improvisée version fête surprise avec les amis francophones présents à Singapour à ce moment-là, l’autre sera organisée en forme de workshop artistique le lendemain du vrai jour avec ses camarades de classe.

 

IMG_1438

 

fete anniversaire 2014

 

Ça ne simplifie pas la vie de démultiplier les fêtes, encore que…   mélanger francophones et anglophones comme j’avais pu le constater l’année dernière, c’est pas forcément se simplifier la vie non plus, parce que ça fait des clans durant la fête. Si on compte en plus avec des comportements plutôt différents entre les enfants d’école locale et ceux d’école internationale,  ça rend la foule plus uniforme –  et plus simple à gérer pour Heidi –   de les séparer.  La première fête, dont vous voyez quelques extraits a été un franc succès!

 

oh encore une poupée monster high

 

Et d’une fois qu’on a fini avec l’anniversaire de fille chérie, il faut s’occuper de celui de Superchéri. Avec la double contrainte suivante:

 

1. Naaaaaan je veux rien que tu m’organises femme chérie…

2. Mammmmmaaaaaan c’est bientôt l’anniversaire de papa, il faut que tu lui achètes un cadeau, que tu invites les gens, que tu lui fasses une fête surprise… alors maman alors maman on fait quoi pour papa hein on lui fait quoi!!!

 

 

 

On a jonglé avec le programme d’Heidi pour trouver le maximum de plage libre en semaine pour qu’elle passe du temps avec les poulettes qui sont de passage à Singapour en ce moment.   C’était un vrai délice de les avoir qui me descendaient la maison…  réminiscence d’une époque trop vite passée…    Maintenant j’espère juste que les données sur le disque dur d’Heidi sont intactes, parce que c’est la seule copie du film qu’elles ont fait sur le premier après-midi qu’elles ont passé ensemble.

 

( il y a apparemment une malédiction sur les films qu’elles font :  le premier elles l’ont détruit par accident… et celui-ci j’ose pas croire au fait de le récupérer tant que j’ai pas les fichiers sous les doigts…  )

 

On essaie de voir si on arrive encore à caser un passage éclair en Thaïlande pour la semaine des vacances de septembre: Heidi et moi on y a des amis de Suisse en ce moment…   c’est quand même bête de ne pas faire le peu de chemin restant et de monter les voir!

 

La liste est très très loin d’être exhaustive… mais le pavé est bien assez long…  donc je vous laisse reprendre votre souffle et vous dis à très vite je l’espère pour de nouvelles aventures…

 

Bonne fin de journée!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share
Share