Singapour,  singapour pratique

Petites pilules et autres papoteries

Share

Coucou du mardi

 

Bon bin ici la routine a repris…

 

J’ai encore une toile à vous raconter de la semaine de vacances, mais là je profite de la reprise de l’école pour essayer de reprendre les travaux de rangements etc. qu’on a encore en cours – si si on a toujours pas fini –

 

Heidi est contente d’être repartie à l’école, chouine parce que les petits pics de haze par-ci par-là l’ont obligé à recommencer les anti-asthmatiques qu’elle avait sevré il y a un peu plus d’une semaine au changement de temps.

 

En parlant de haze, Singapour a annoncé qu’au premier avril – non ce n’est pas un poisson- ils mettraient en place une nouvelle formule pour le PSI qui intégrerait mieux les PM 2.5 … donc faudra pas vous étonner si au premier avril les taux du PSI montent un peu soudainement pour se rapprocher plus de ceux de l’AQI

 

Oui je sais, on est puéril parfois...
Oui je sais, on est puéril parfois…

 

L’herbe redevient verte sous nos fenêtres suite aux pluies intenses de la semaine dernière ( qui je le rappelle était une semaine de vacances locales, comme quoi la malédiction de la pluie pour les vacances ça marche AUSSI en école locale lol )   ça fait du bien. Partout les arbres nus rebourgeonnent, la plupart ont heureusement survécu à la sécheresse.

En parlant de plantes…  on a découvert un plant de fruits de la passion dans l’arbre d’en face…  Lovely Nounou se posait la question de savoir si c’était le fruit de l’arbre, je lui ai donc précisé que non, le fruit de la passion est une liane ( et la dite-liane est heureuse dans l’arbre à plus de 5m du sol…  elle ne touche pas terre du tout dans notre cas, on en est donc arrivé à la conclusion qu’elle a été déposée dans l’arbre par un oiseau… )

L’autre jour on a trouvé un fruit sur le sol… et bin il était bon 🙂

 

Le parc Zhenghua, littéralement sous nos fenêtres ( vu que la photo est prise depuis le salon)
Le parc Zhenghua, littéralement sous nos fenêtres ( vu que la photo est prise depuis le salon)

 

Allez assez papoté, j’en viens au sujet en titre… il était temps!  Les petites pilules…

 

 

Bon alors pour rappel, Heidi est migraineuse…  et relativement souvent elle déclenche ses migraines à l’école.

 

Je ne me lancerai pas dans le débat de donner des contre-douleurs aux enfants, à quelle fréquence. Sujet sensible en général,  à fortiori ici où donner un médicament anti-douleur/ anti-fièvre  à un enfant est mal vu… on préfère passer par des lotions, des emplâtres à base d’huiles essentielles, et donc sujet sur lequel les conseils et les opinions fusent, sans se soucier du fait que la personne qui les donne n’est pas médecin et à fortiori pas le médecin d’Heidi

( ouais j’ai un peu les crocs de voir le nombre de morales culpabilisantes que ma fille endure à chaque fois qu’elle doit prendre quelque chose pour ses migraines…  les gens réalisent pas vraiment que lui donner quelques contre-douleurs par semaines pour ses migraines c’est rien face au fait de devoir – par exemple- lui donner un traitement de fond contre les migraines. Quand on est un enfant un traitement de fond se classe dans la famille des médicaments contre l’épilepsie…  c’est autrement moins anodin… bref… )

 

Quand Heidi était au LFS, elle avait ses médicaments en stock à l’infirmerie, et pouvait s’y présenter ( bon vu le nombre de fois où je n’ai pas remplacé la bouteille… ils étaient sans doute un peu trop conservateurs dans le fait de lui en donner…  A leur décharge, Heidi peinait à l’époque à classer efficacement son niveau de douleur et de gène. )

Dans sa nouvelle école…   aucune prise en charge des médicaments.  Si l’enfant a besoin d’un traitement pendant les heures d’école ( inhalateur pour l’asthme par exemple)  il doit l’avoir sur lui et le gérer lui.

 

OK

 

Bon Heidi était de toute façon devenue très autonome pour sa gestion de l’asthme, comme de la douleur. Donc ça n’a pas été trop la panique à bord. En plus,  on peut lui faire confiance sur le fait des respecter les dosages ( et de toute façon avant que vous ne vous étouffiez,  on ne lui donne les doses qu’au compte-goutte au fur et à mesure des besoins )  mais pour la migraine, le panadol ne lui fait rien, elle doit avoir de l’ibuprofene pour être soulagée.

 

Problème: Singapour a des comprimés d’ibuprofen à 200mg ou du sirop pour les enfants…  la bouteille de sirop fait 60ml…   Heidi du haut de ses 20kg prend 100mg par prise soit 10ml de sirop… une bouteille tient très exactement 6 prises, elle peut donc me la vider théoriquement en 2 jours!   Sans compter que la bouteille c’est super pratique pour avoir avec à l’école…  Couper à la moitié des comprimés adultes, pas vraiment une solution adéquate pour autant…

 

Donc j’ai fait pression sur sa maitresse pour qu’elle accepte de lui garder temporairement la bouteille… mais ce n’est qu’une solution temporaire, vu que sa maitresse de classe n’est pas toujours disponible au moment où Heidi en a besoin ( si par exemple Heidi commence sa migraine en classe de chinois)  en lui promettant une solution alternative aussi rapidement que possible.

 

Là dessus, nous avons commandé aux USA de l’advil junior – qui se vend sans ordonnance aux USA, donc on est bêtement passé par amazon US.

 

Et là vient la petite morale de l’histoire et le pourquoi du comment du pavé…  ( non parce que vous pensez bien que je vous ai pas raconté tout ça juste pour le plaisir… )

 

Même si le nurofen enfant se vend sans ordonnance à Singapour, il est soumis à régulation, il fait partie de ses médicaments pour lesquels on doit s’enregistrer auprès du pharmacien.  L’advil junior en comprimés n’a pas d’équivalent sur Singapour, raison pour laquelle on est allé le chercher à l’étranger.  Pour que l’opération en vaille la peine, on a évidemment pris quelques boites…

 

Pour obtenir que le paquet passe la douane, il a fallu tout simplement fournir une ordonnance détaillée (  donner le nom générique de la molécule en plus du nom du médicament, le dosage et la quantité exacte prescrite)

Dans notre cas, comme on était un peu perplexe du nombre exact de pilule qu’on avait commandé, on a fini par prendre le chiffre le plus haut de notre fourchette, parce que trop prescrit par rapport à la quantité importée c’est pas grave, pas assez prescrit c’est le coup où ton paquet ne passe jamais la douane.

– Je vous laisse visualiser la mère meri et le médecin, en train de s’arracher les cheveux penchés sur la calculatrice et la facture pour déterminer combien de pilules exactement on avait à bord du paquet…  on a fortement remercié amazon et son descriptif super clair…    –

En prime, le docteur a écrit une jolie petite lettre explicative, précisément qu’Heidi souffrait de migraines récurrentes ET qu’il n’y avait pas d’équivalent de forme pour la molécule donc qu’il était nécessaire de laisser passer les pilules.

 

Le OK des douanes a été donné dans les heures qui ont suivi la remise de l’ordonnance, et le paquet est arrivé à bon port.

 

Importer un médicament à Singapour pour son usage personnel mode d’emploi: 

 

Tant que le médicament ne fait pas partie de la liste des médicaments strictement contrôlés ( liste bien hermétique mais en gros c’est une liste qui contient notamment tous les médicaments addictifs comme opiacés et dérivés,   anxiolytiques, etc. )  il est plutôt facile de commander des médicaments hors de Singapour, tant qu’on ne dépasse pas les quantités de 3 mois.

Quand le médicament est soumis à ordonnance, ou à contrôle, il faut avoir sous la main de quoi prouver que c’est pour usage personnel. C’est ce qu’on a fait pour l’advil d’Heidi, on a simplement présenté l’ordonnance à la douane quand ils nous l’ont réclamé.

 

Si la quantité commandée dépasse les 3 mois, respectivement si le médicament commandé est sur la fameuse liste de l’annexe A, alors il faut faire une demande d’import préalable auprès de l’autorité de surveillance, la procédure est simple mais doit être faite au moins 10 jours ouvrables avant l’arrivée du médicament.

 

Toutes les infos ci-dessus sont tirées du site de la HSA, la version originale et complète est ici 

 

Bonne journée!

 

Share
Share