suissitude,  touriste en suisse,  Voyages

Suisse 2013 – Bilan et éclats de rire

Share

Coucou du mercredi

 

Cette semaine n’est pas de tout repos…

Entre la visite d’une cousine & son mari ( que je n’ai honnêtement plus vu depuis quelque chose comme 20 ans! Que d’ailleurs ils avaient un peu peur de ne pas me reconnaître, pour découvrir que je ressemble quand même vachement à ma môman avec les années qui passent donc que finalement c’est pas un souci de me reconnaître )   Cousine que j’ai super plaisir à voir, qu’hier soir on a trainé au Sushi Tei, la miss et moi ( il n’y a essentiellement quasi aucune de nos visites qui y a échappé, sauf que cette fois on en a profité pour découvrir celui de China Town, ce qui nous a permis de manger en terrasse extérieure )

Avant que vous me crucifiez pour trainer Heidi le soir en ville à un restaurant alors qu’elle a l’école le lendemain, je rappelle qu’elle commence l’école à 12h30,  donc qu’elle peut dormir le matin ( et que parfois elle le fait)  que l’heure d’hier n’était donc pas choquante singapouriennement-parlant (  vous z’aviez jamais remarqué que les activités des community clubs pour les enfants se déroulaient de 19h à 21h 😉 )

Dite-cousine que je revois aujourd’hui, du côté d’Orchard, en sortant de mon rdv de physio ( vous connaissez la tarte qui s’est un peu coincée le dos à force de peindre ;-))

 

Donc je triche, et je vous mets ce billet, que j’avais écrit à 90% mais jamais pu publier pour cause d’ordi-en-panne (  mouais je sais je suis sur wordpress ça ne devrait pas être un problème, mais en fait c’était surtout pour les photos qui illustrent qui elles étaient inaccessibles)

Petit retour en 2013, et un dernier regard sur notre séjour en Suisse avant de boucler l’année pour de bon!

 

 

Zurich mon amour - la vieille ville
Zurich mon amour – la vieille ville

 

 

Deux semaines ça file à toute vitesse même quand on les remplit avec un programme démentiel comme on l’a fait… et on est loin d’avoir pu tout faire ni voir tout le monde…

 

Et nous voilà de retour sous nos tropiques, avec des souvenirs de caillure et de froid et de luminosité faiblounette pour nous maintenir jusqu’à la prochaine fois où on aura cette idée saugrenue de s’ennuyer du froid ( je parle de nous  les adultes hein, Heidi elle est purement et simplement contre toute forme d’hiver, c’est chiant de s’habiller, d’avoir la peau qui gerce et j’en passe)

 

Au Salève ou comment en choisissant le bon jour, on vit une expérience magique
Au Salève ou comment en choisissant le bon jour, on vit une expérience magique

 

Et on se prend pour des explorateurs de l'extrême à moins d'une heure du centre de Genève...
Et on se prend pour des explorateurs de l’extrême à moins d’une heure du centre de Genève…

 

Avec le constat qu’après plus de 4 ans à Singapour, c’est poussée instantanée d’eczéma super-violente sur le visage quand ma peau est exposée au froid ( il m’a fallu une semaine pour ne plus ressembler à un clown rouge et boursouflé… si si… )   et que ma peau est heureuse mais heureuse quand je lui fais le plaisir de rentrer à la maison!

 

L’autre constat c’est qu’après toutes ces années sous les tropiques, l’hiver nous dépayse nettement plus efficacement que n’importe quel pays des environs…  on s’est extasié sur le couvercle nuageux, la lumière qui tombait dès 15h, le coucher de soleil qui s’étalait pendant des heures et les couleurs magnifiques qui durent et durent. On s’est extasié sur les stands de marrons chauds, les mouettes à la pelle, les oiseaux d’ici ( bin ouais quoi vous pensiez pas qu’ils allaient prendre des vacances complètes mes fous d’oiseaux… )

 

Genève et les couleurs de l'hiver
Genève et les couleurs de l’hiver

 

On a fait un séjour de visites, avec 2 à 3 rendez-vous par jour, les journées ont été longues – elles faisaient souvent plus de 24h-  et pleines d’émotions, c’était beaucoup de plaisir mais sur la fin on était soulagé de savoir que ça touchait à son terme, parce qu’un rythme pareil c’est un burn-out de vie sociale assuré si on le maintient trop longtemps.

 

On a eu les inévitables impondérables de séjour – mais pas ceux qu’on imaginait…

 

Superchéri s’inquiétait surtout des chats, mes parents en ont 4 je le rappelle, moralité il était moins allergique en Suisse qu’il ne l’était avant de partir ce qui nous fait nous lancer au retour dans une grande opération de traitement anti-moisissures de notre appartement ( mais ce sera pour un autre billet)

 

En parlant de chat, elle en a eu de la chance Lovely Nounou... la webcam spéciale chat
En parlant de chat, elle en a eu de la chance Lovely Nounou… la webcam spéciale chat

 

les changements de plan parce qu’Heidi s’endort sur un canapé et qu’on doit différer notre arrivée à l’étape suivante

les changements de plan parce que Supergranny est tombée et s’est fléchée une côte ( c’est encore bien évidemment un © Little Miss Motordu, comprendre fêlée, mais la miss a été tellement incapable de le dire qu’on a tous commencé à employer le mauvais mot)  Heureusement rien de grave…

les changements de plan parce que des personnes qu’on ne pensait pas pouvoir voir, ont eux-mêmes des imprévus et du coup se libèrent

 

Bref, il faut savoir s’adapter et garder son humour…

 

Question humour on était bien servi entre Little Miss Motordu et Little Miss Singapore, qui s’en donnait à coeur joie…

 

A râler sur le froid, les couches que ça oblige à mettre, à râler bien fort sur les rames pourries des CFF quand elles viennent du Valais ( la tronche hallucinée du chef de quai en gare de Lausanne quand elle s’est exprimée valait le détour )  à râler sur la non-propreté des villes suisses ( QUOI! C’est des chewing-gums toutes ces tâches sur le sol mais c’est dé-gou-tant!)

A nous régaler de NiDosaures, de côtes fléchées, de grande déclarations du style ” QUOI tu peux manger ici dans les trams! Si j’avais su j’aurais pris un snack  pour le manger!”

A s’offusquer de ces publicités indécentes dans la rue

 

la dite publicité indécente
la dite publicité indécente

 

Elle préférait que je chasse les publicités de l'iPhone 5C
Elle préférait que je chasse les publicités de l’iPhone 5C

 

 

Variante amusante: on avait Superchéri qui rajoutait la pierre à l’édifice du choc des cultures: son dernier séjour datait de 2009,  il devait se surveiller pour ne pas tendre sa carte de crédit, se rappeler d’emballer ses courses,  il était tout perdu question transports publics. Depuis son dernier passage les TPG ont changé 25 fois d’horaires et de tracés ( et à en croire les genevois râler j’exagère à peine)  les CFF ont cessé de vendre des billets dans les trains,  les villes ont à la fois changées mais sont restées les mêmes… la 3G qui est encore plus désespérante que celle de Singtel, les réseaux wifi squattés lors du séjour qui sont encore plus faiblounards qu’à la maison… de quoi le réconcilier au moins  5 minutes avec Singtel et Starhub ( et leurs faiblesses question rapidité et couverture)

 

C’est Heidi qui a fait un lobbyisme intensif pour renouveler son stock de visiteurs – en particulier chez ceux qui ne sont pas encore venus –   et qui semble avoir obtenu des résultats prometteurs.

 

C’est la rencontre avec plein de cousins, cousines, mais en particuliers avec ses cousines qui lui ont mis des sourires plein le visage et des larmes dans les yeux au moment du départ.

 

Le petit Noël/ fête de famille
Le petit Noël/ fête de famille

 

Heidi et sa nouvelle cousine,  qui se sont bien amusées
Heidi et sa nouvelle cousine, qui se sont bien amusées

 

Heidi et ses autres cousines ( et oui étrangement sur sa génération il y a pour le moment essentiellement des filles)
Heidi et ses autres cousines ( et oui étrangement sur sa génération il y a pour le moment essentiellement des filles) et oui apparemment les cheveux qui cascadent au milieu du dos c’est un virus familial…

 

 

C’est ces mensonges pudiques qu’on lui sert de peut-être se revoir encore une fois pour ne pas affronter ses tempêtes de larmes… et oui Heidi continue de s’exprimer très vocalement au moment de se séparer…   Je comprends qu’on ait pas l’air crédible quand on dit qu’elle cesse et retrouve le sourire dès qu’elle a passé les contrôles de sécurité.

 

C’est Superchéri qui a vu son pays d’origine avec les yeux de sa fille, et ça lui a sacrément plu…  Il s’est promis de ne pas remettre à nouveau presque 5 ans avant de revenir voir ça 🙂

 

Ah pis il faut pas oublier les visites au zoo de Zurich…

 

masoala 10 après, on avait besoin d'un moment de chaleur...
masoala 10 après, on avait besoin d’un moment de chaleur…

 

 

le caméléon
le caméléon

 

 

masoala encore et les lémuriens qui continuent d'utiliser la structure pour se balader dans la serre
masoala encore et les lémuriens qui continuent d’utiliser la structure pour se balader dans la serre

 

Heidi et les pingouins...
Heidi et les pingouins…

 

 

quand il fait froid au zooh, i y a parfois la marche de l'empereur...
quand il fait froid au zooh, i y a parfois la marche de l’empereur…

 

 

Bref, c’était de très belles vacances…

Bonne journée!

Share
Share