bla bla quotidien,  so singaporean

De retour en ligne

Share

Coucou du mercredi

 

 

Voilà un peu plus d’une semaine que nous avons quitté Thomson…

Lundi 1er juillet, nous avons bougé ce qu’il fallait pour dormir dans le nouvel endroit.

Mardi 2 juillet, les déménageurs ont achevé de ramené ce qu’il restait dans l’ancien appartement.

Mercredi et jeudi on s’est séparé en deux teams: Lovely Nounou nettoyait l’appartement pour le rendre, pendant qu’on s’occupait de rendre vivable le nouvel appartement.

Enfin en pratique Lovely Nounou faisait de l’overtime ici aussi…

Jeudi 4 au soir c’était apéro blogueurs, j’ai pris Heidi avec, qui a passé 2h dans la piscine à faire la folle avec, notamment, les poulettes d’Adeline L’occasion de partager nos expériences du moment ( vu que pas mal de monde était en cartons… dont Sylvie qui nous quitte pour d’autres cieux vachement moins humides! )

Vendredi 5 c’était la remise des clés…

Avec un grand moment de pinaillage dans toute sa splendeur…

Il est bien connu qu’à Singapour le jeu habituel de la caution, qui est partie sur le compte du propriétaire et non pas sur un compte bloqué, c’est de savoir combien ils vont réussir à vous en déduire avant de vous la rendre…

Le jour J, l’agente de la propriétaire est là…

La propriétaire aussi…

Et c’est là que le bal commence, parce que pour une fois il faut bien que l’agente prouve son salaire…

Donc elle fait le tour de tout l’appartement avec nous… chouine pour tel ou tels détails… mais dans l’ensemble on lui rend après 4 ans un appartement dont les placards sont au moins en aussi bon état qu’elle nous les a fourni ( à une clé près qu’on ne désespère pas de trouver dans nos affaires)

On est des locataires soigneux, et l’appartement a été briqué…

Du coup elle pinaille sur des détails: les ampoules ( dans les opérations de remplacement certaines nous ont échappé, et on a commis la faute absolue de mélanger lumière froide et lumière chaude… euhhh on a juste gardé ce qu’il y avait en place parce que ça nous convenait… )

Et l’organisation du nettoyage à sec des rideaux…

On a commis l’affront absolu ( pour elle) de ne pas passer par son contractant habituel

En même temps on a suivi ses instructions à la lettre… on a mis les rideaux au nettoyage à sec…. si elle voulait nous aiguiller sur son contractant, on aurait su prendre l’allusion au vol, or aucune allusion ni lourde ni subtile dans les conversations!

Ce qui la fiche mal… du coup ça devient un problème kafkaïen, parce que comme le tout ne sera pas prêt avant notre départ, c’est son contractant qui va devoir aller chercher et remettre les rideaux lui…

Ma foi, si elle avait été plus précise on aurait suivi ses instructions…

Mais on va dire que c’est une épreuve de garder son calme face à l’inévitabilité de la prestation de dr. Jekyll et mr. Hyde de l’agente de la proprio, qui ayant trouvé un terrain pour être un requin ( et prouver son utilité, sans compter sauver sa face à elle face à son contractant en balançant toute la faute sur nous… ) s’en donne à coeur joie, ce qui énerve passablement Superchéri…

Le pauvre… il aime pas les états des lieux de sortie de base… alors quand ça se transforme en jeu d’échec de plus d’une heure… comment dire… mais il ne voulait pas me le laisser faire seule, vu que je suis un peu au bout du rouleau physiquement et que ça l’inquiète ( il a perdu l’habitude lol)

Pour finir, pendant qu’on court pour récupérer les ampoules manquantes ( qui nous seraient soudainement facturées 20 dollars au lieu de 10… ) je l’oblige à lâcher prise et à me laisser gérer moi…

Je remonte clopin clopant sur ma canne ( ouais je suis fatiguée… donc de temps en temps elle n’est pas de trop ces jours) ramener les ampoules et m’excuser platement pour le comportement de Superchéri qui était stressé pour une raison totalement indépendante de ce qui se passait… il avait un rendez-vous professionnel qui approchait dangereusement mais vu mon état n’osait pas me laisser seule…

Face sauvée pour tout le monde, et d’un seul coup face à moi sur ma canne, l’agente de la proprio est redevenue sirupeuse, et tout s’arrangeait de nouveau sans problème…

Leçon du jour…. perdre son calme face à des moulins à vent comme le jeu de face de l’agente du propriétaire, ne sert à rien sinon à faire en sorte qu’elle en rajoute une couche, parce qu’elle sent qu’elle a l’avantage.

 

Et quoi de mieux que de regarder par la fenêtre pour retrouver sa zenitude!
Et quoi de mieux que de regarder par la fenêtre pour retrouver sa zenitude!

 

Sinon y’a aussi eu 2 visites à Ikea, des visites à Harvey Norman et Courts, celles à HomeFix… Nos meubles fonctionnent très bien dans le nouvel appartement, même vachement mieux que dans l’ancien!!!! mais demandent une réattribution, avec parfois du coup des changements dans le contenu ( le meuble à chaussures est devenu le meubles à ranger les sacs photos de Superchéri… )

L’investissement dans un dry cabinet pour le matériel photo. Késako? C’est essentiellement une boîte qui permet de contrôler l’atmosphère, et dans laquelle on rangera volontiers ses appareils photos pour s’assurer qu’ils ne souffrent pas de l’humidité. ( qu’à ce propos on a découvert que même si tout le monde en vend, les prix sont rigoureusement les mêmes partout, donc que la source importe finalement peu, parce que tout vient du même importateur en fait )

La découverte des centres commerciaux des environs…

Des moyens de transport, et de leurs avantages relatifs.

Bref…

Les journées sont bien remplies…

Raison du silence radio, je n’ai récupéré un bureau et un ordinateur branché qu’hier 🙂

( Bon d’accord j’aurais probablement pu pinailler pour le faire rebrancher plus vite, après tout celui de Superchéri, de la miss sont opérationnels depuis plusieurs jours déjà, mais j’avoue que comme ça ça me permettait de focaliser mon énergie sur les rangements à faire )

Bonne journée!

 

Share
Share