bla bla quotidien,  instantanés singapouriens,  Singapour

Cartons riment avec grelons

Share

Coucou du mercredi!

 

Bon bin les niveaux de pollution atmosphérique vont de bon à just-another-day-in-HK – enfin sauf que dans le même temps comble de l’ironie Hong Kong a un bel air pur ! – donc on a repris l’entreprise de plus en plus urgente qu’on a à terminer… nos cartons!

On essaie de ne pas trop ouvertement se réjouir sachant que pour le moment ça veut juste dire que quelqu’un d’autre étouffe à notre place 🙁

J’ai trouvé une autre utilité aux masques qu’on a en stock… je les utilise pour éviter de faire une crise d’asthme en m’attaquant aux étagères pleines de poussières loooool

La miss est grognon devant sa télé: elle a mal à la vie avec tous ses changements, d’autant plus qu’on a emballé la majeure partie de sa chambre… elle pleure sur chaque truc qu’elle sait qu’on trie, quand bien même le truc en question est cassé, inutile et ne la concerne ni de près ni de loin…

L’iPatch semble s’être vaguement désensibilisé aux cartons et au bruit du scotch…

Bref, la vie est belle…

Hier, Singapour a vécu un bel orage…

De la pluie bienvenue…

Mais qui est devenue la dernière source en date de paranoïa sur l’île! Oui paranoïa 🙂 Je vais probablement pas me faire que des ami(e)s à utiliser un mot aussi fort. En même temps quand vous voyez le comportement des gens ce week-end, il n’y a pas de meilleurs mots… en quelques jours les singapouriens sont passés de l’indifférence générale ( l’asthmatique hypersensible à la pollution que je suis vit chaque année à ne plus pouvoir souffler quand l’épisode annuel de haze arrive et généralement tout le monde me regarde avec des gros yeux quand je parle de l’air irrespirable) à vivre dans la peur du haze…

Ainsi ce week-end c’était ambiance fin du monde à Thomson Plaza… même à Nouvel An Chinois j’avais pas vu ça comme ça, seul le fair price et le magasin qui vend des parfums d’ambiance étaient pleins, tout le reste du mall était quasi désert. Les rayonnages du fair price étaient plus vides qu’au 3eme jour de Nouvel An Chinois ( 3 jours plus tard les patates étaient toujours aux abonnés absents des rayons) et il n’y avait pas de queue aux caisses, les caissières travaillaient vite 😮

Après des jours à lire partout* que:

1. le gouvernement ment sur les taux de pollution c’est juste pas possible que le taux de PSI soit si bas alors que la visibilité est si mauvaise…

– le PSI est une moyenne sur 24h ou 3h dans le cas des PM10, il peut varier énormément d’un lieu à l’autre et d’une minute à l’autre selon la force du vent, raison pour laquelle des mesures ponctuelles n’ont pas vraiment de sens… d’autant plus que les effets sur la santé sont étudiés sur la base des expositions moyennes à 24h –

Note que là l’effet positif c’est que la NEA donne des tas de données en plus, au fil des jours… ce qui doit probablement perdre plein de personnes accros à leur site, parce qu’il faut s’y retrouver entre les différentes données ( PSI à 24h, PM2.5 à 24h, PM10 à 3h ) qu’ils donnent désormais…

2. Pourquoi est-ce que le gouvernement [ comprendre d’incapables] a pas déclaré l’état d’urgence??

– parce qu’il a assez de données via ce qui se passent dans les grandes villes très polluées comme Beijing pour savoir que déclarer l’état d’urgence trop vite ne sert à rien. S’il faut protéger les personnes sensibles, protéger les gens qui travaillent en extérieur – note qu’étonnamment ceux qui viennent d’endroits ou on brûle à ciel ouvert des déchets plastiques sensés être récupérés… je sais pas moi les travailleurs bangladais sur les chantiers par exemple, trouvent pas l’air si irrespirable… et même quand leur patron leur fournit un N95 il est parfois posé sur leur casque! –

3. Où sont les 9mios de masques N95 en stock et pourquoi est-ce que le gouvernement les distribuent pas sur toute l’île avec l’armée?

– Parce que le gouvernement a conscience qu’on peut encore largement monter dans l’horreur… cf les 750 de PSI ( et encore basé que sur les PM10 dieu sait à combien étaient les PM2.5) enregistrés en Malaisie au moment où le vent a tourné et nous a soulagé, et que distribuer tous ses stocks maintenant, à fortiori gratuitement alors que la plupart des singapouriens peuvent se permettre 2.50 à 3 dollars par masque en réponse à la panique ne semble pas très logique… –

Hier on a pu constater que la paranoïa ne demandait qu’à trouver un nouvel exutoire maintenant qu’on a toute cette adrénaline ET plus de haze…

Enorme orage mythique sur toute l’île… ça tombait bien tout était sec après une semaine sans pluie!

Sauf que l’orage mythique a apporté de la grêle!!!!

Oh mon Dieu… de la grêle à Singapour!!!!

Instantanément les gens sur la toile ont commencé à rapprocher la grêle comme la conséquence logique des activités de Cloud Seeding en Indonésie ( seul espoir des indonésiens pour arrêter les feux plus rapidement)

La panique est montée… est-ce que la pluie était toxique? Et si on avait de la grêle parce que les indonésiens vivaient dangereusement et qu’on payait une fois de plus pour eux?

( je paraphrase, mais c’est le sentiment qu’on a à lire certaines complaintes sur le net… l’impuissance d’un petit pays pris en tenaille entre ses voisins, vache à lait mais soit belle et tais-toi… toute ressemble avec une certaine « île » politique qui se repose aussi beaucoup sur son système bancaire pour faire sa richesse, qui proclame son indépendance mais plie régulièrement quand ses voisins montrent les dents, n’est absolument pas fortuite… d’ailleurs à voir la couleurs des passeports respectifs, la comparaison est encouragée 😉 )

Mais pas besoin de paniquer dans ce cas-ci: la grêle est un phénomène connu à Singapour. Il y a un épisode recensé par la NEA tous les 5 ans en moyenne, le dernier recensé officiellement datant de mars 2008…

La grêle c’est pas comme la neige, les phénomènes météorologiques à leurs origines respectives ne sont pas les mêmes du tout, wikipédia détaille tout ça mais en gros…

La grêle se forme dans un cumulonimbus ( un nuage d’orage) quand les gouttes de pluie fraichement formées sont rabattues vers le haut par un courant ascendant ( ce qui fait qu’elles gèlent parce qu’elles arrivent à des altitudes ou il fait trop froid, largement moins de 0°C ) Les grêlons tombent et fondent au fur et à mesure qu’ils tombent…

Sauf qu’en fonction de leur taille originelle ET de la vitesse à laquelle ils tombent ils n’ont pas complètement fondu le temps qu’ils touchent le sol.

La neige par contre est formée en haute atmosphère, quand la vapeur d’eau cristallise directement sans passer par l’état liquide, dans un nuage dont la température est pile poil à la température de congélation ( le fameux 0°) pour démarrer le phénomène.

A Singapour la grêle se cantonne dans des tailles maximum autour d’une pièce de 5cts.

Sur ce je vous laisse…mes cartons m’appelent 🙁

Histoire de vous faire peur, ça c’est pris dans la chambre de la petite…

 

l'ex-chambre d'Heidi, quartier général de piles de cartons
l’ex-chambre d’Heidi, quartier général de piles de cartons

 

 

Bonne journée!

—–

*

En exemple de ce qui se lit ici et … dans les pour et les contres, foule sans fin de commentaire plus ou moins virulents en cadeaux

Share
Share