sans gluten & sans lait,  singapour pratique

Maki-San @ the Cathay

Share

Coucou du mercredi

 

 

Bon alors depuis 3 jours, je me heurte à un problème technique: pas simple d’être en train d’écrire avec un torticolis carabiné.

Du coup j’ai pris du retard sur les billets prévus et les travaux d’intendance en cours sur les archives, et comme les vacances approchent à grand pas, c’est un peu la panique à bord de savoir comment je vais réussir à le rattraper d’ici à l’arrivée de Supergranny ( qui vient de s’acheter une nouvelle valise super légère pour l’occasion) et Superpapi lundi prochain.

Donc dans le pipeline il y a le compte-rendu des opérations de sauvetage – si on peut encore appeler ça comme ça, sachant qu’ils l’ont découpé en deux au chalumeau pour l’évacuer- de la grue accidentée de Mt Alvernia, ce sera pour le prochain billet.

En attendant, les détails de notre sortie au Maki-san:

 

maki-san @Cathay

 

Ouvert depuis août dernier, c’était notre bonne surprise de notre sortie de St-Valentin.

On est arrivé à la der’ des der’ au cinéma, et on avait plus le temps d’aller manger dans un de nos repères habituels. Non parce que malheureusement avec les allergies alimentaires je suis un animal d’habitude, et dans les différentes possibilités de nourriture minute sur le pouce, j’ai généralement pas une chance de trouver quelque chose à manger.

Je m’étais plus ou moins résignée à regarder Superchéri avaler un hot dog et me contenter d’un paquet de bonbons et d’un thé froid ( dans les boui-boui du cinéma c’est effectivement boisson et UNE sorte de leurs bonbons qui sont mes seules options 😉 )

Et soudain on aperçoit dans un coin du sous-sol l’échoppe de Maki-San 🙂 au sous-sol du Cathay, qui n’était pas là la dernière fois qu’on avait fini dans le food court du Cathy.

Ni une ni deux, j’y traine Superchéri, un peu à son insu.

Le principe est simple, il y a plusieurs tailles, quelques plats pré-définis si vraiment vous avez pas d’inspiration, mais sinon à votre imagination toute!

2 sortes d’enveloppe extérieure, 2 sortes de riz, 80 ingrédients parmi lesquels choisir pour l’intérieur de votre sushi, des traditionnels ingrédients japonais à des saveurs locales.

Superchéri a verdi un peu, à se demander exactement qu’est-ce qu’il devait choisir un peu dépassé par l’ampleur du choix qu’il avait, donc je l’ai aidé un peu à démarrer, notamment en lui conseillant de prendre le riz traditionnel…

Je suis ressortie avec un sushi essentiellement plein de verdure ( vu que j’ai mis carotte, avocat, concombre notamment)

Tandis que Superchéri a fait un sushi essentiellement protéiné et épicé

Il a eu une trouille bleue du résultat, et finalement il a été surpris en bien ( moi le mien ressemblait exactement à ce que je voulais de base 🙂 donc j’étais de toute façon aux anges 😉 )

Bref, une super adresse pour manger sain sur le pouce du côté de Dhoby Gaut.

Du moment où on est un poil conscient de ce qu’on met dans notre nourriture, on arrive relativement facilement à faire des sushis qui soient sans gluten, respectivement sans lait, c’est pas le concept de base, mais c’est assez facile de le détourner à notre avantage. Ça nous fait donc une nouvelle adresse où aller avec Heidi!

C’est sur place ou à emporter, préparé sous vos yeux à toute vitesse, et à deux on en a eu pour 25 dollars et on avait très bien mangé 🙂

Leur site internet et leur page facebook

 

Maintenant je me retrouve à guetter le programme du cinéma histoire d’avoir une bonne excuse pour y retourner 🙂

Bonne journée!

 

 

Share
Share