la familia

La semaine de Noël-Nouvel An II

Share

Coucou du lundi

 

 

Bon alors la bonne nouvelle c’est qu’Heidi a repris le chemin de l’école depuis une semaine maintenant…

Ce qui me laisse – théoriquement- de nouveau la liberté de beugler au salon sur les chansons que je connais par coeur pendant que je tape ces lignes, vu qu’elle n’est plus là pour me faire la morale parce qu’elle est la seule – avec Lovely Nounou apparemment – à avoir le droit de jouer à Singapore Idol dans cette maison!

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_-1

 

On va dire que la rentrée scolaire est à la fois un soulagement, parce que mon Heidi à plein temps à la maison c’est un gros surcroit de travail – là au moins j’ai quelques heures de « libre » devant moi – mais en même temps la peur qu’on reprenne les drames de ces derniers temps exactement là où on les avait laissé à la fin de l’année ( ce qui au final est pas vraiment un bilan positif pour ma charge de travail vis à vis d’Heidi, on va dire que je paie cher les heures de solitude depuis septembre.)

On sait pourquoi… d’un côté ça nous soulage d’avoir le pourquoi du comment… une pièce du puzzle c’est mise en place sur le mois de décembre.

Mais pour améliorer la situation c’est pas exactement entre nos mains.

Je vous en parlerai sans doute plus longuement un de ces quatre… ça doit murir encore un peu, et c’est une des raisons de mon « silence »

En attendant on va repasser à des sujets plus chouettes… la suite de nos vacances de Noël par exemple…

Donc on vous avait laissé le 24 au soir au moment du coucher… on se retrouve donc le 25 au matin du côté de 8h le matin, avec une Heidi qui tressaute au pied de notre lit parce que:

«  Il est passé!!!! Il y a un cadeau nouveau sous le sapin!!! Venez vite, faut voir ce que c’est!!! »

Inutile de dire donc, qu’on est content de ne pas avoir fait une soirée trop arrosée ou trop tardive!

La tension est là… est-ce que le père Noël a bien suivi sa liste ou pas? Est-ce qu’il a pu?? Pourquoi n’y a-t-il qu’un seul paquet alors que sa liste était longue comme un jour sans pain??

La seule chose qui la retient de plonger dans la panique, c’est que le paquet est lourd… l’espoir est encore permis!

Et elle avait raison…

Le père Noël lui avait fait un sale coup: il avait enfilé TOUS les articles smiggles qu’elle avait commandé dans un sac à dos et n’avait emballé QUE le sac-à-dos!!! Quel coquin ce père Noël… il lui a presque refilé quelques cheveux blancs prématurément!

Un 25 décembre plutôt calme, on a surtout mangé ensemble en cours de journée, refait le monde et papoté ( Heidi avait notamment encore quelques questions sur le futur fonctionnement du futur télescope James Webb ) et on a continué de taper dans les restes du steamboat de la veille 😀

On repart de plus belle le lendemain – mercredi 26 décembre – avec un doublé avec le Singapore Flyer ( l’avantage c’est qu’avec la boulimie de construction de Singapour, en le faisant en moyenne à une année d’intervalle on voit à chaque fois des choses différentes!) La dernière fois qu’on l’avait fait, les Gardens by the Bay n’avaient pas été inauguré par exemple.

From the Flyer ©Heidi
From the Flyer ©Heidi

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_-2

 

 

 

 

– La photo du haut c’est Heidi… et ça c’est la version coulisses de l’action… inutile de dire que les autres occupants de la cabine la regardaient d’un drôle d’air –

Avec commentaire touristique en stéréo, voire Dolby Surround vu que par moment Superchéri se mêle aussi à la conversation, quant aux bâtiments les plus hauts, le Swissôtel qui est l’hôtel le plus haut, le fait qu’il y a 3 bâtiments qui sont les plus hauts du skyline, et là tu vois Little India, et là c’est la cour suprême, tu sais ce truc qui ressemble à une soucoupe volante, etc.

 

merichan_photos_singapore_flyer_26_12_2012_1

 

merichan_photos_singapore_flyer_26_12_2012_2

 

 

 

On s’arrête pour une boisson avant d’enchainer avec le Garden by the Bay -et ses serres – qui seront une première pour nous aussi.

Et là, une petite attraction pour enfant: il y a un stand de bungee-trampoline. Heidi regarde avec un air envieux avant de décréter très rapidement qu’il est hors de question d’y aller, qu’elle a trop peur.

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_3

 

 

Sous l’oeil incrédule de nos visiteurs, nous y avons emmené manu militari notre fille qui nous suppliait de ne PAS lui infliger ça! ( si si elle a même pleuré)

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_4

 

 

Et tant le personnel de l’attraction que nos visiteurs ont assisté au spectacle ahurissant d’Heidi qui passe de la peur paralysante à l’extase la plus absolue… vu que petit à petit elle a pris confiance en elle, et commencé à apprécier les sensations, au point où au moment où son tour se terminait elle a commencé à faire tout un cinéma pour obtenir un second tour ( pour tous ceux qui n’ont jamais assisté au phénomène, c’est un spectacle à ne pas manquer, mais faut avoir le coeur bien accroché parce qu’au début on passe vraiment pour les sadiques de service, les seuls parents à forcer leur enfant à monter sur les engins!)

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_5

 

 

Puis ensuite on a pris le taxi direction Gardens by the Bay, on a choisi de se faire déposer près du visitor centre ( le taxi a bien essayé de nous vendre le concept de nous poser au Marina Bay Sands et qu’on marche depuis là, mais il y avait des objections à commencer par la plus vocale: Heidi )

On s’est directement enfilé dans les serres, d’abord la serre tempérée

Où Superchéri et moi on s’est rappelé qu’on a un poil tendance à avoir le rhume des foins et des allergies aux fleurs…

 

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_15

 

Où Heidi a commencé à s’extasier à de multiples reprises parce qu’attend ces fleurs-là je connais, c’est comme en Suisse!!!

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_10

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_11

 

 

 

 

Où Heidi était quand même ébahie de voir que les baobabs ça existait pour de vrai

 

baobab garden by the bay

 

 

Où on a tous profité du frais

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_13

 

 

Où nos visiteurs ont regardé d’un air vaguement incrédule les divers couples en séance photo pré-mariage déguisés comme des pingouins ( le plus marrant étant évidemment la tronche qu’ils tirent quand ils cessent de poser et qu’on voit qu’ils sont crevés, inconfortables et qu’ils en ont ras-le-bol de sourire )

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_8

 

 

Où on s’est dit, Heidi et moi, que les sculptures nous rappelaient celles de cet artiste africain croisé au château de Gruyères l’été dernier.

Puis on a enchainé avec la Cloud Forrest

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_16

 

 

Toujours des mariés – pas les mêmes – en train de faire la pose

Le côté totalement surréaliste au sommet de la tour de se se sentir comme un gorille dans la brume

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_20

 

 

Heidi qui frissonne et se plaint de l’eau qui l’éclabousse

 

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_17

 

Superchéri qui devise gaiement de savoir si par hasard dans cette serre-là ils ont plus de problème à faire survivre leurs hôtes, non parce que certains ont une tronche rabougrie et que depuis le bas de la serre c’est nettement moins impressionnant que le Flower Dome, donc que c’est mal barré pour la santé des plantes dans cette serre-là…

Heidi qui verdit…

Moi qui engueule Superchéri qu’il ravale ses paroles malheureuses… il a oublié que c’est l’HIVER ( et qu’étonnamment certaines plantes s’en rappellent et perdent feuilles et aiguilles comme d’habitudes… ce qu’on avait pu constater du côté du Flower Dome, donc que l’excuse est pas forcément tirée par les cheveux! )

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_19

 

merichan_photos_garden_by_the_bay_26_12_2012_18

 

 

 

Au vu du temps et de l’heure à notre sortie de la seconde serre, on abandonne l’idée d’enchainer avec la passerelle des Supertrees, ce sera pour une prochaine visite.

La suite au prochain épisode 😉

 

 

Share
Share