la miss

Des mesures dys’ pour Heidi??

Coucou du week-end

 

 

Vouiiii je sais je vous ai toujours pas écrit le récit de vacances, il est en chantier mais j’ai pas encore eu le temps de le finir, mais voilà je cogite et rumine un poil sur la discussion d’hier avec l’orthophoniste de Heidi…

Et du coup j’ai pas vraiment le coeur à vous parler de requins roses et de poissons coralliens…

J’en ai déjà parlé à plusieurs reprises sur le blog, Heidi a un trouble spécifique du langage selon le jargon officiel de l’OMS, selon les pays et l’utilisation des terminologies elle a une forme de dysphasie.

Je sais… ça se voit pas…

 

merichan_photos_langkawi_2012_1

 

Enfin sauf quand on sait ce qu’on cherche: par exemple si on s’amuse à lui faire réciter une poésie ou ses tables de multiplications, qu’on s’amuse à l’écouter et voir comment exactement elle contourne les difficultés quand un terme lui échappe, qu’on s’amuse à continuer à compiler les anecdotes de Little Miss Motordu – la dernière en date qui nous fait bien rire c’est que c’est officiel on mue à chaque coup de soleil, après tout perdre une couche de peau c’est bien muer, non? – etc.

Mais c’est seulement la pointe de l’iceberg d’un effort gigantesque et constant qu’Heidi doit fournir en tout temps pour nous comprendre.

Elle compense merveilleusement bien pour le vilain gag que lui joue son cerveau, aidée par des années d’orthophonie – l’air de rien elle commence sa 5eme année de suivi… – tellement bien que jamais un de ses professeurs n’a eu de souci pour elle – enfin à part se dire que probablement elle pourrait être plus attentive, se concentrer plus, moins être dans la lune – elle apparait dans la norme, comprend bien ce qu’on lui explique…

( enfin en apparence parce qu’en coulisses, j’ai eu passé des HEURES à démêler le fil de ce qu’elle avait compris de travers et m’assurer qu’elle l’avait vraiment compris )

c’est un clown qui l’a toujours ouverte – si si un comble pour un enfant avec un trouble du langage mais bon à tout prendre son incapacité de se taire est le meilleur moyen d’entrainer une connaissance qui ne coule pas de source non? – et qui dissimule relativement efficacement le coût réel de ce qu’elle produit.

Seulement voilà…

La pression sur l’écriture augmente… Heidi devrait écrire à la plume cette année – et en mère fourbe/parano/poule qui protège avant tout sa progéniture, j’ai fourni non pas une plume mais un stylo à encre ergonomique pour pallier au problème, j’aime pas spécialement la voir rentrer en pleurs de l’école le soir –

La pression sur l’orthographe augmente…

La pression sur la vitesse à laquelle elle doit rendre un travail augmente aussi…

Mais la capacité d’Heidi à travailler vite, proprement, et en tenant compte de toutes les règles supplémentaires qu’elle doit intégrer n’augmente pas tout à fait aussi vite…

Et ça l’angoisse…

Entre ça et les autres petites choses… comme le fait qu’Heidi signale maintenant que les mots bougent quand elle lit… desfois ilssecollent lesuns auxautres par exemple ou les lettres changent de taille ( évidemment quand elle ne faisait que semblant de lire, ou qu’elle comprenait pas encore ce qu’elle lisait tellement déchiffrer lui avait pris d’énergie, décrire le fait que les mots bougeaient sur sa page on y était pas encore, mais là maintenant d’autant plus qu’elle est capable de lire, ça la gêne notamment pour améliorer sa vitesse de lecture.

Et même si elle a eu jusqu’à présent des résultats scolaires corrects,

La décision est prise…

On met en branle la machine administrative pour voir pour obtenir des mesures dys’ pour Heidi, histoire de voir pour lui fournir les meilleures conditions possibles pour cette nouvelle année scolaire, même si on ne fonde pas trop d’espoir dessus… après tout Heidi pour le moment a toujours été vue comme sans problèmes et dans la norme par l’école, elle n’est pas en échec scolaire.

Donc au programme c’est un week-end studieux, où je me documente histoire de pouvoir faire la liaison au mieux entre le lycée et l’orthophoniste.

Savoir ce qui se fait ou pas dans l’éducation nationale, avant lundi de m’attaquer à la position du lycée français et savoir ce qu’eux voudraient pour rentrer en matière…

Je vous tiendrais au courant de la suite des tribulations…

Bonne journée et bon week-end!

p.s. la photo? Ah bin c’est Langkawi histoire de vous donner quelques miettes pour patienter d’ici à ce que j’arrive enfin à pondre le reste du récit et le publier 🙂 ouiii ma cruauté n’a pas de limites, Heidi l’explique d’ailleurs souvent…

 

Share