Histoires félines…

Histoires de chats…

 

 

Non parce qu’en regardant les archives de l’été dernier j’ai constaté que ça faisait juste un an que…

Doudou avait disparu…

 

doudou-le-chat1
doudou ici à gauche…

 

Et le seul billet que j’avais mis à l’époque était relativement peu optimiste quant aux chances de retrouver le félin envolé ( c’est le cas de le dire, sauf qu’il a découvert comme Icare qu’il volait pas super bien) et c’était un gros drame pour Heidi sur le moment.

Donc il y a un an, un dimanche matin Doudou a disparu. Ce qui pour un chat de 10 ans, vivant au 3eme étage d’un immeuble n’est pas exactement le genre de scénario qui vient à l’esprit en premier. On le cherche dans les environs, en fonction des différentes théories qu’on développe – tombé de la fenêtre, échappé de l’appartement- mais mystère absolu sur les raisons de sa disparition.

Et assez rapidement on perd espoir, on se dit que vu son âge il n’a pas survécu à sa chute – 3 étages c’est facilement mortel pour un chat, surtout les jeunes et les vieux – et que s’en est fini de Doudou.

Enfin jusqu’à ce qu’on constate sur la marquise à certain endroit une absence de poussière, correspondant à des traces de chat et qu’on en déduise que par un pigeon alléché ( évidemment 10 ans APRES l’installation de la protection du balcon elle était plus en parfait était et il s’en fichait un peu de la protection, mais en même temps on pensait plus vraiment qu’il aurait des telles entreprises de chasse ) il s’était élancé avec le but de se freiner sur la barrière du balcon, mais avait raté son atterrissage et fini deux étages plus bas.

Il avait ensuite descendu le dernier étage qui lui restait dans la rue, et du coup on pensait qu’il s’y était fait écraser ( mes parents habitent sur un boulevard… ) vu qu’aucune trace de lui lors de nos fréquentes sorties de recherches dans les environs sur les jours qui ont suivi.

Du coup tonton branché – l’amoureux de tata Vivi- et tata Vivi proposent de récupérer deux des chatons de tonton branché, sachant qu’un des chatons était de toute façon au programme. Mais du coup avec un parc félin réduit à un seul individu de plus de 10 ans – Goudou – et ayant eu quelques soucis de santé, Supergranny et Superpapi réfléchissent et se disent qu’effectivement prendre 2 des chatons c’est s’assurer que si Goudou suit le mouvement et disparait aussi, le chaton survivant ne sera pas seul.

Ok, on prend 2 chatons dit finalement Superpapi après un processus de 5 jours…

Le lendemain, la SPA appelle…

On vient de leur apporter un chat, trouvé dans un immeuble 2 entrées en deçà de chez mes parents, et comme c’est la même dame qui avait pris notre annonce de perte ET réceptionné le chat, elle a fait tilt et tenté de nous appeler.

Supergranny, tata Vivi, tonton-à-vélo et Heidi partent à la SPA récupérer le chat…

Dont on apprend qu’il s’était en fait enfilé dans le soupirail d’une arcade en travaux, sauf que le soupirail donnait entre le plancher et la cave, et qu’il s’y était coincé, et qu’il a passé quasi 6 jours sans boire ni manger à creuser sous le plancher de l’arcade ( ce qui nous à tous donnés des cauchemars rétroactivement).

C’est le concierge de l’immeuble qui faisant sa ronde dans l’arcade l’a entendu et libéré, avant de l’emmener à la SPA.

Supergranny a récupéré un chat assoiffé, affamé et noir de saleté… qui la voyant et constatant qu’on le mettait dans la voiture familiale a commencé à ronronner, pour ne cesser que 3 jours plus tard!

Il a passé l’essentiel des 3 jours à manger, boire, dormir, de préférence sur quelqu’un ( alors que lui et les bras ça faisait deux par le passé)

Et hormis un passage chez l’osthéo quelques mois plus tard pour un lumbago, il s’est remis sans soucis de sa chute…

Son frère – Goudou – a recommencé à manger et se laver normalement après son retour… Goudou est un félin de meute, alors que d’autres chats d’appartement “forcés” de vivre en groupe ne s’y font jamais complètement, lui fait partie de ceux qui n’ayant JAMAIS vécu seul chat d’une maisonnée déprime complètement s’il est seul.

Et Supergranny et Superpapi avaient 4 chats 🙂

Et ça a été la course avant l’arrivée des chatons pour reprotéger le balcon de manière plus adéquate, histoire d’éviter des chutes supplémentaires. On a raccroché un nouveau bambou, et complété avec un grillage qui augmente la taille de la barrière, et est vaguement flottant donc décourage quiconque tant oiseaux que chats, de prendre appui dessus.

Un an après…

Les demi-portions sont minuscules… elles ont un peu plus d’un an maintenant mais ne font que la moitié de la hauteur des mâles.

 

merichan_photos_doudou_goudou_nili1

 
– la preuve en image pour la différence de taille, non c’est pas qu’un jeu de perspective… et Doudou n’ayant jamais repris tout le poids perdu lors de sa chute, il n’y a que Goudou qui soit un peu enveloppé selon la formule consacrée… –

Nala- Nili ( je vous avais déjà parlé de l’incapacité congénitale de notre famille à ne pas modifier le nom d’un chat?) ferait n’importe quoi pour de la nourriture… et comme ses pattes avant sont plus courtes que les pattes arrières, on réfléchit parfois à la présenter comme preuve scientifique que le dahu pente-montante existe 🙂

Chipie traine le doux surnom de chipeuse, parce qu’elle n’arrête pas de chiper. Depuis notre arrivée on retrouve régulièrement les peluches ou les poupées de fille chérie dans le corridor, parce que la chipeuse vient les récupérer pendant la nuit pour jouer avec.

Qu’elle sortirait de l’appartement on pourrait probablement faire la une des journaux rubriques insolite parce qu’elle serait la version suisse-romande de clepto-cat

Doudou va toujours bien.

Goudou est toujours là, sourd comme un pot, ce qui a l’effet secondaire que si personne ne bouge dans l’appartement au moment où il se réveille il brame à travers l’appartement le temps que quelqu’un vienne le chercher, parce qu’il est sûr du coup d’être seul et abandonné. Et clairement de temps en temps il oublie ce qu’il vient de faire, parce qu’il recommence aussi sec ( genre réclamer à boire 3 fois de suite) Mais sinon il est encore plutôt en forme…

V’là pour la page d’histoire…

Là faut que je démarre en quatrième vitesse parce que je suis virtuellement en retard pour prendre un train, si je me dépêche pas de démarrer, d’autant plus que la carte famille de Heidi est échue et que je vais devoir la renouveler au guichet ( là vous me visualisez en train de pâlir )

Direction St-Blaise Beach pour faire coucou à la Tatie d’Heidi

Ah pis les toilettes dont j’ai parlé hier sont remplacées déjà, on a eu de la chance, les sanitaires avaient le temps de s’en occuper rapidement. On va dire que ça soulage tout le monde quand même 🙂

Bonne journée!

Share