la miss,  suissitude,  touriste en suisse

Exposition Dinosaure – Sugnens VD

Share

Coucou du jeudi

 

Journée de calme relatif par rapport à hier histoire de faire la balance entre les journées plus ou moins remplies et ne pas risquer le burn-out ( ce qui en vacances serait un comble! ) et me permettre de bosser un peu, parce que sur des journées comme hier j’ai pas pu approcher mon ordinateur.

L’occasion justement de faire un saut avec nous dans la journée d’hier vu qu’avec marraine, le neveu de celle-ci ( on ne change pas une équipe qui gagne pour les supers souvenirs d’enfance) nous avons embarqué à bord de la tata-vroom direction Sugnens et l’expo dinosaure qui a été prolongée jusqu’à fin août.

 

merichan_photos_sugnens_expo_dino_heidi_18_0711

 

Je vous passe nos heurts avec les multiples déviations sur la route parce qu’il n’y a pas que la ville de Genève qui souffre d’une épidémie estivale de trous, c’est AUSSI le cas dans la région d’Echallens par exemple, parce que ça gâcherait la magie, et me contenterais de préciser que quand je dois co-déchiffrer des panneaux routiers dans une voiture en marche, je suis prête à aller supplier mon opthalmo pour qu’elle m’opère de la cataracte de suite donc que marraine a eu du mérite de supporter mes lamentations!

Dans ces moments-là je mesure toute la portée de l’atteinte sur ma vision centrale ( ça a continué à dégénérer depuis l’été dernier, lentement mais sûrement parce que c’est pire que l’été passé, le temps que je puisse lire les panneaux c’est trop tard, on aurait du prendre la décision de tourner ou pas, alors que l’année dernière j’avais encore une chance selon la fatigue. ) et si j’étais conductrice ce serait un vrai handicap.

Donc on arrive à Sugnens

Le plus simple – pour vous mettre dans l’ambiance – serait sans doute de laisser Heidi vous parler de son après-midi, voilà ce qu’elle a expliqué à Supergranny et Superpapi le soir venu:

“ On a été voir des vrais dinosaures en liberté, on a pu les caresser, leur parler, s’en occuper. Ils avaient des bébés et me parlaient”

Heidi se met tout de suite dans le bain et est juste surexcitée, ce qui ne facilite pas l’acclimatation un poil plus hésitante du bout-de-chou vu qu’elle poussait des cyclées de type “ ohhh mon dieu il est énorme il va m’attaquer!” dans des volumes où toute la forêt avoisinante ne pouvait faire que l’entendre…

Mais assez rapidement – après quelques dinosaures touchés par tata/marraine pour prouver que c’est des statues – il prend la main d’Heidi et ils s’élancent en courant d’un panneau à l’autre…

 

merichan_photos_sugnens_expo_dino_heidi_18_0715

 

 

On arrive dans la clairière, et elle passe exaltée d’un animal à l’autre, en discutant avec eux, se proposant de résoudre leurs problèmes…

 

merichan_photos_sugnens_expo_dino_heidi_18_0708

 

 

Non parce qu’il y a une maman qui s’est fait piquer deux de ses oeufs, alors elle se lance à la poursuite du coupable… Elle demande l’âge des bébés tricératops.

 

merichan_photos_sugnens_expo_dino_heidi_18_0714

 

 

Bref.

Elle vit l’expérience intensément…

 

merichan_photos_sugnens_expo_dino_heidi_18_0707

 

 

Et le bout de chou la suit dans ses tribulations.

Un moment Heidi revient vers nous, parle, parle, parle mais ne semble attendre aucune réponse… sa marraine se retourne vers moi et me demande “ mais elle nous parle à nous?”

 

 

ils sont bien fait ces dinosaures, non?
ils sont bien fait ces dinosaures, non?

 

Non non, elle parle au dinosaure…

C’est là que je me dis que je suis habituée à ma miss dans ces moments-là, vu qu’elle avait pas commencé sa phrase par un “ maaaammmman!” je l’ai même pas spécialement écoutée… certaine que ce n’était pas à moi qu’elle parlait.

 

merichan_photos_sugnens_expo_dino_heidi_18_0712

 

 

– ça c’est ce que j’ai récolté quand j’ai osé le lui demander de sortir de son jeu pour faire une photo de moi… une photo de dos, comme ça tu pourras la mettre sur merichan et sur facebook maman! … au moins elle a intégré les consignes la concernant… euh mais moi c’était bon, tu pouvais la faire de face! On va rajouter ça au lot à la pile de l’année dernière où j’avais des photos floues parce qu’elle trouvait fun de secouer l’appareil en même temps qu’elle prenait la photo pour faire un flou exprès… –

 

merichan_photos_sugnens_expo_dino_heidi_18_0713

 

 

 

Après un long moment à s’occuper de tout le monde, il est temps de faire une pause goûter, tout en jouant avec le tas de rondin. Là tata/marraine et moi on a eu quelques sueurs froides, notamment quand Heidi soulevait les rondins au-dessus de sa tête avant de les laisser tomber, mais à chaque fois elle a réussi à éviter ses pieds.

Et évidemment du coup le petit voulait lui aussi soulever les rondins, sauf que pour lui ils étaient “ cro lourd” et qu’il en était quelque peu désappointé.

 

merichan_photos_sugnens_expo_dino_heidi_18_0710

 

 

On a réussi à les faire bouger du coin des rondins en leur promettant une halte dans la fausse fouille archéologique, où ils sont les deux devenus gris de sable de la tête aux pieds

 

merichan_photos_sugnens_expo_dino_heidi_18_0716

 

 

Et on a réussi à les extraire sans trop de heurts du bac à sable en leur vendant le concept de retourner dans la vroom ( et c’est là que tu bénis le fait d’avoir deux gamins complètement accros aux voitures 🙂 )

Pour se mettre sur le chemin du retour, et le bouchon de Morges, et le bouchon de Gland et le bouchon de Nyon – pour les deux derniers on dit merci Paléo – avant d’arriver au bouchon de Genève…

et là on perdait à tous les coups cf. le chapitre sur l’épidémie de trous un peu plus haut, dont la ville de Genève est atteinte cette année d’une forme relativement sévère vu qu’ils doivent refaire de manière improvisée des travaux déjà effectuéen plus de ceux prévus de base cet été, tout ça parce qu’ils ont merdé – pour ceux qui se demandaient POURQUOI Chantepoulet c’était de nouveau l’angoisse alors que ça n’aurait plus dû l’être… c’est parce que le revêtement posé il y a quelques temps n’est apparemment pas le bon et qu’ils ont pu recommencer.

M’enfin une petite course-poursuite tourniquet autour d’un poteau sur le trottoir au moment de se dire au revoir et les frustrations de fin de trajets des enfants étaient oubliées au profit d’un éclat de rire.

Bref.

L’expo dinosaure, Heidi grande rêveuse de quasi 8 ans et Bout de chou de 3 ans ont adoré et sont rentrés avec des étoiles plein les yeux. Nous les adultes on a trouvé un poil plus léger, le rapport qualité prix est un peu faible, même si se retrouver nez à nez avec un diplodocus taille réelle, même à l’âge adulte ça n’a pas de prix.

 

merichan_photos_sugnens_expo_dino_heidi_18_0706

 

 

 

V’là si jamais vous n’y avez pas encore été, respectivement ça vous intéresse, ils sont encore à Sugnens jusqu’à fin août, avec des jeunes enfants c’est un succès, avec des grands enfants par contre je pense que ce sera trop petit pour les passionner autant.

Bonne journée 🙂

Share
Share